Ubisoft a annoncé aujourd’hui le départ de trois personnes haut placées au sein de l’entreprise suite à des accusations de violences sexuelles et de harcèlement révélées dans la presse. Yannis Mallat, à la tête de la division canadienne du studio, quitte ainsi la société. Cécile Cornet, responsable “monde” des Ressources Humaines, démissionne de son poste et sera transférée ailleurs. Enfin, Serge Hascoët, Chief Creative Officer (ou directeur créatif) et n°2 d’Ubisoft, a lui aussi démissionné et quitte l’entreprise. Sa fonction sera remplie par Yves Guillemot, qui profitera de cette période pour reformer complètement le fonctionnement du studio.

Communiqué officiel du 12/07/2020

Ces départs ont lieu conséquemment à la publication d’une série d’articles (1, 2, 3) dans Libération. Ceux-ci recueillent de nombreux témoignages accusant Ubisoft d’avoir favorisé une culture de harcèlements et d’agressions sexuelles au sein de l’entreprise. Notamment mis en cause, des créatifs haut placés protégés par un service Ressources Humaines complaisant. Les faits reprochés sont très graves et, on l’espère, donneront lieu à des enquêtes judiciaires.

Le départ des trois personnes susmentionnées est un élément majeur. Accusées d’avoir couvert et même participé activement à cette culture nocive, celles-ci étaient des employés importants dans l’organisation d’Ubisoft. Serge Hascoët, régulièrement décrit comme un petit-chef tyrannique, colérique et misogyne, était notamment responsable de l’orientation générale des jeux Ubi depuis les années 2000. Lui et le service “Édito” qu’il dirigeait avaient le pouvoir de vie ou de mort sur les projets du studio et, d’après certains témoignages, sur les carrières des développeurs. Espérons que ces départs et la réorganisation annoncée par Yves Guillemot portent leurs fruits et améliorent l’ambiance ainsi que le cadre de travail des développeurs. Et, par la même occasion, la qualité des jeux Ubisoft.

Cet événement a été communiqué à quelques heures de la conférence Ubisoft qui se tiendra ce soir. Le service presse s’est d’ailleurs empressé d’annoncer que la présentation ne parlera pas de cette affaire. Ce serait, en effet, dommage de gâcher la hype pour un énième Far Cry ou Assassin’s Creed tout juste sortis de la photocopieuse avec de vilaines histoires de harcèlement.

6 Commentaires


  1. Avec la rumeur Serge Hascoët en consultant externe…
    Employés d’Ubisoft, le changement c’est… Plus tard !
    Mais alors pour le coup, vraiment plus tard.
    Un peu comme la DRH monde qui quitte son poste mais pas la société.
    Sinon, le talent selon Yves Guillemot, c’est un concept bien à lui.

  2. Peut-être que la DRH va prendre le nouveau poste de “Responsable culture d’entreprise” ?

    Le management Ubisoft, c’est comme leurs jeux… Terminé à la pisse…

  3. On se demande bien quelle culture elle pourrait transmettre ! Femme soumise aux désirs de la gent masculine ?

    Une femme haut placée dans la DRH qui se tairait sur des comportements douteux des hommes de sa boite, c’est pas non plus folichon folichon ! Voyez Mesdames/Mesdemoiselles, il y a aussi des femmes tyranniques (double jeu de mot compte triple)

Connectez-vous pour laisser un commentaire