PUBG corrige le region lock

0

Précédemment, la dernière mise à jour #22 de PUBG avait ajouté, entre autres, le region lock, un système censé éviter qu’un joueur de Chine (un exemple au hasard) joue sur un serveur européen ou américain.

Si la fonction était attendue par certains joueurs, son implémentation a fait s’abattre un nouveau torrent de merde/shitstorm sur les pauvres développeurs de PUBG Corp et dans lequel se sont précipités nos confrères journalistes professionnels.

La communauté de PUBG est très active sur Steam pour se faire entendre.

En effet, le matchmaking verrouillé régionalement a eu le malheur d’avoir quelques ratés liés au calcul du ping : certains joueurs occidentaux se sont exceptionnellement retrouvés sur des serveurs asiatiques… ainsi, et cela paraît moins improbable, que des coréens qui semblent préférer tout autre serveur que ceux peuplés par leurs voisins chinois.

PUBG Corp vous présente donc platement ses excuses. Un premier correctif a déjà été déployé afin de corriger autant que possible le souci tandis qu’un second patch arrivera la semaine prochaine et devrait placer dorénavant les joueurs dans leur bonne région ainsi que les regrouper prioritairement selon leur langue maternelle.

Connectez-vous pour laisser un commentaire