The Suicide of Rachel Foster : un jeu d’horreur non recommandé aux suicidaires

7

On était passé à côté, mais on se rattrape : The Suicide of Rachel Foster sort aujourd’hui sur Steam. Ce FPS d’horreur semble aussi très imprégné de walking-simulator, pour le plus grand plaisir de la rédaction. Si c’est votre came, attendez de jeter un œil sur le scénario pour le moins… lugubre :

Il y a dix ans, alors qu’elle était adolescente, Nicole et sa mère ont quitté l’hôtel familial après avoir découvert la liaison que son père entretenait avec Rachel, une jeune fille de son âge, qui est tombée enceinte de lui et s’est suicidée.

Maintenant que ses deux parents sont décédés, Nicole espère accomplir la dernière volonté de sa mère en vendant l’hôtel et en se rachetant auprès de la famille de Rachel. Elle revient à l’hôtel accompagnée de l’avocat de la famille pour inspecter le bâtiment délabré.

Grosse ambiance ! Je vous mets une chanson de Didier Super pour vous remonter le moral et pouvoir continuer :

The Suicide of Rachel Foster, qui se déroule en 1993 dans l’état du Montana, vous propose donc d’explorer un vaste hôtel abandonné pour mener l’enquête sur le destin tragique d’une famille. Vous pouvez communiquer avec Irving, un agent de la FEMA, en utilisant un talkie-walkie, ce qui ne manque pas de rappeler Firewatch.

The Suicide of Rachel Foster est disponible sur Steam pour 16,99€ ou chez notre partenaire Gamesplanet contre 11,89€.

7 Commentaires


  1. Le thème est intéressant mais la direction artistique semble un peu générique. A voir…

  2. Ca a l’air sympa, et ça se passe en 1993 ça c’est cool. Pas de smartphone mescouilles.

  3. T’as un talkie walkie avec quelqu’un toujours au bout pour te répondre et te filer des instructions. Ça change pas vraiment du smartphone tescouilles…

  4. Je viens de le finir et il est clairement au dessus des autres FPEx du genre. Une narration convaincante et une ambiance qui mélange long gone et Twin Peaks (pour l’hotel).

  5. Je viens de le finir et il est clairement au dessus des autres FPEx du genre. Une narration convaincante et une ambiance qui mélange long gone et Twin Peaks (pour l’hotel).

    SALE PEDOPHILE !!! TU CAUTIONNE LE VIOL ET LE PÉTRARQUISME !!!!

Connectez-vous pour laisser un commentaire