Après être parvenu à amasser 220.000$ en mai 2012, les développeurs de Takedown ont signé avec l’éditeur 505 Games ce qui leur a permis de réunir les fonds nécessaires pour travailler durant un an et demi sur leur jeu avec une équipe de douze cadors :

Dirigée par Christian Allen, un vétéran du game design récompensé par un prix BAFTA, Serellan LLC est un petit studio indépendant constitué de vétérans de l’industrie issus de studios comme Red Storm Entertainment, Monolith, Surreal, Microsoft, Ubisoft, Bungie et d’autres, chacun possédant une expérience poussée sur des jeux tels que Rainbow Six, Rainbow Six Rogue Spear, Ghost Recon, GR2, GRAW, F.E.A.R., Condemned, Halo: Reach, Drakan, The Suffering, World of Tanks, etc. L’équipe est également épaulée par un ancien membre des Forces Spéciales US qui a souvent été sur le terrain et qui, grâce à l’expertise de Christian Allen, apportera réalisme et authenticité à Takedown.

Le résultat, c’est un jeu vendu 15$ qui ne vaut même pas le temps que vous passez à lire cet article. Le contenu est extrêmement pauvre, l’IA n’est même pas digne du Raven Shield de 2003 (une vidéo pour vous rafraîchir la mémoire) et le tout souffre d’une réalisation technique digne d’une alpha : bugs, absence d’ombre, impossibilité de leaner en straffant, server browser catastrophique, j’ai même réussi à me faire déconnecter en jouant en solo !

Vidéo de l’IA

Les seuls éléments tactiques du jeu, ce sont les mouvements lents et les balles mortelles. Il est par contre impossible d’entre-ouvrir une porte (c’est grand ouvert ou rien), impossible de straffer puis de se décaler lentement pour découvrir l’intérieur d’une pièce, impossible de donner des ordres contextuels durant la mission, les flashbangs ne fonctionnent pas et le C4 ne sert à rien sachant que les portes ne sont jamais verrouillées.

Le seul point positif concerne le level design qui propose des niveaux réalistes et intéressant où il est nécessaire de se creuser un peu la cervelle pour progresser sans se faire allumer dans tous les sens.

Sur les forums officiels où les modérateur suppriment les threads les plus virulents, les joueurs sont furieux, certains demandant un remboursement, d’autres implorent VALVe de retirer le jeu de Steam. Sur YouTube, on peut observer Total Biscuit se débattant avec sa vidéo de la semaine dernière où il décrivait un jeu très prometteur : obligé de se rendre à l’évidence, il vient de sortir un désaveu où il admet que c’est de la merde.

On ne peut donc que vous déconseiller d’acheter le jeu, même si vous le trouvez à moins de 10€. Dans l’état actuel, Takedown ressemble à une version prototypée en quelques mois pour convaincre un éditeur de signer : à part les cinq maps au level design sympathique, tout reste à faire. Au mieux, vous jouerez 2h en coop avec vos potes sur mumble ce qui est suffisant pour faire le tour des cinq cartes, au pire vous ne parviendrez même pas à lancer une partie.