Selon une étude du Massachusetts Institute of Technology, 30% des américains agés entre 16 et 24 ans ont une meilleure opinion de l’armée grâce à America’s Army. Le jeu aurait eu plus d’impact sur les recrues que toutes les autres pubs de l’armée combinées.


Postes de contrôles de drones Predator

Un ex-pilote de F15 qui dirige à présent un escadron de drones, se dit aujourd’hui terrifié par la jeune génération de pilotes de drones : ils sont moins entrainés et moins expérimentés que lui, mais, grâce aux jeux vidéo, ils lui semblent avoir “naturellement” plus d’affinités avec les mouvements rapides et les actions multitâches que requiert l’arsenal moderne. La preuve…

Par contre, ce même colonel remarque que “la génération de joueurs est pire quand il s’agit de discerner le virtuel de la réalité de la guerre. Ils ne se rendent pas compte de ce qu’il se passe”. Il estime que la nature virtuelle des jeux grâce auxquels ses recrues acquiert leurs compétences a tendance, pour certaines, à les gêner quand il s’agit de peser les conséquences de leurs actes. “Ca leur apprend à compartimenter les choses.”

Si vous avez l’habitude d’écrire “ce n’est qu’un jeu vidéo” sur les forums, voilà qui devrait vous donner matière à réflexion.