Un mois à peine après la fermeture de Visceral Games par leurs soins, Electronic Arts vient d’annoncer avoir racheté Respawn Entertainment, studio indépendant fondé par d’anciens membres de Infinity Ward (Vince Zampella et Jason West) il y a sept ans.

Une poignée d’anciens de Infinity Ward les ont rejoint par la suite, ce qui donna évidemment naissance à la série Titanfall dont les deux opus ont été édités par EA.

Le rachat a été annoncé il y a quelques heures par Electronic Arts, qui s’acquittera tout de même de la bagatelle de 455 millions de dollars. 151 millions d’entrée (en petites coupures et dans des sacs différents, au fond d’une ruelle sombre derrière le Aldi du coin) puis 304 millions complémentaires sur le long terme, en cash ou en actions de société si Respawn atteint certains paliers de rentabilité d’ici 2022.

La somme a de quoi impressionner mais à en croire une source apparemment fiable de Kotaku (méfions-nous malgré tout), il s’agirait d’une contre-proposition faite à Respawn suite à une tentative d’achat par Nexon. Ces derniers auraient d’abord contacté Respawn, qui auraient refusé pour laisser 30 jours à EA afin de proposer une nouvelle offre. La suite, vous la connaissez : Visceral ferme ses portes comme par magie et EA fait maintenant l’acquisition de Respawn.

Vince Zampella s’est exprimé au sujet du rachat sur le site officiel de Respawn, il en ressort les points suivants :

  • « EA c’est des bons copains et ils ne mettent pas trop leur nez dans nos affaires »
  • « EA va nous fournir davantage de ressources et de moyens pour créer des jeux de meilleure qualité »
  • « Je reste à la tête de Respawn »
  • « On continue aussi à travailler sur le jeu Star Wars dont vous ne savez rien »
  • « Titanfall reste l’ADN de notre studio et nous continuerons à travailler sur le jeu »

Rendez-vous donc à une date encore inconnue pour un nouveau Titanfall, qui sera ou ne sera pas (mais on a une petite idée) bourré de micro-transactions parce que comme Electronic Arts le dit si bien : « nous voulons créer des jeux où les joueurs reviennent fréquemment, et auxquels ils joueront longtemps ».

PARTAGER
Article précédentHellbound, encore un FPS sorti vingt ans trop tard
Article suivantBlizzard montre à quoi ressemblait Overwatch durant son développement

Né dans la sueur des cybercafés des Hauts-De-France, Noddus a toujours vécu de drogues dures et d’eau tiède. Sa vie normale a pris fin le jour où il s’est aperçu que le PC familial pouvait faire tourner Quake III. Auparavant Blazingzboub, il a préféré renoncer à son passé honteux pour taper sa tête sur son clavier et se trouver une nouvelle identité : Noddus. C’est maintenant le renégat qui hante les couloirs de NoFrag, celui qui est toujours dans l’ombre, et dont on entend parfois les râles entre deux parties de Counter-Strike.

6 Commentaires

  1. « On en a marre d’être sous le giron d’activision, on va bosser pour EA maintenant! »
    « On est content de passer sous le giron d’EA c’est trop des gens cool ».

  2. À dans quelques années pour la news “EA ferme Respawn’’ !

    Du coup ils ouvriront un nouveau studio qui s’appelera Rerespawn.

  3. À dans quelques années pour la news “EA ferme Respawn’’ !

    Du coup ils ouvriront un nouveau studio qui s’appelera Rerespawn.

    Plutôt « GG no re ».


Connectez-vous pour laisser un commentaire