Pendant que dans notre univers, les joueurs équipés de casques VR s’éclatent sur HL: Alyx, il existe une autre dimension où la horde des fans a réussi à convaincre VALVe d’en faire un jeu non-VR. Voici le test qu’ils lisent à présent…

Bien que les rumeurs prédisaient un nouvel épisode d’Half-Life en VR, Alyx est à la surprise générale un FPS classique dont on profite au clavier-souris. Que les gueux se rassurent, les versions consoles arriveront un peu plus tard dans l’année. Presque 13 ans après la fin d’HL2: Episode 2, Valve nous propose de repartir à City 17 dans la peau d’Alyx, entre les événements d’HL1 et d’HL2.

Il est beau mon moteur graphique

Valve n’avait pas menti : le Source Engine 2 est capable de prouesses. Les décors et les environnements respirent parfois le photo-réalisme, montrant que le développeur possède encore des artistes -qui avaient déjà sauvé Half-Life 2- capables de construire un monde sombre et vivant en jouant sur l’éclairage ou encore l’ambiance sonore. C’est un sans-faute du côté de la réalisation.

On retrouve le moteur physique tant mis en avant dans le titre précédent, mais ici, rien de bien nouveau : déplacer une caisse, un baril ou une canette de bière. D’ailleurs, on retrouve toujours les incontournables chargements entre chaque niveau. À croire que c’est une feature qu’ils conservent entre chaque version du Source Engine. C’était sympa en 2004, mais à l’époque des open-world massifs sans chargement ça fait tâche.

La physique version années 2000

Pas de Gravity Gun ici, mais une paire de gants pour demoiselle. Même si l’outil est différent, la fonction reste la même : pointez un objet et faites un clic gauche pour l’attraper. Vous pouvez ensuite le lancer ou le déposer où bon vous semble. Un vrai gameplay “émergent” laissé de côté puisque tout au long du jeu, aucune énigme ou puzzle ne nécessitera l’utilisation de la physique. Vous allez surtout les utiliser pour ramasser des munitions, des soins, des grenades ou encore déplacer un seau pour éviter un Barnacle sur votre chemin. Des choses déjà présentes dans Half-Life 2 ; on se demande où sont passés les game designers de Valve.

Une longue aventure linéaire et ennuyeuse

Des couloirs, des scripts, aucune prise de risque : pas de doute, c’est Half-Life. On avance, on tue des aliens ou des combines sans grande difficulté, puis on recommence dans un environnement différent. De temps en temps, on résout des puzzles tout droit sortis de l’Appstore d’Apple, sans intérêt et répétitifs, où il faut jouer le technicien EDF pour rétablir le courant ou relier des points pour ouvrir une armoire à munitions. En plus d’être linéaire au possible, Half-Life: Alyx est court, très court : comptez 6 à 7 heures pour le finir si vous êtes à l’aise avec un clavier et une souris, et cela même dans la difficulté max.

Côté gunfight, ce n’est pas la folie : 3 armes et 2 grenades pour assouvir votre passion du meurtre virtuel. Même là, aucune originalité. On ne peut même pas affronter les Headcrabs au corps-à-corps ni les tuer en leur balançant un baril avec les Gravity Gloves. C’est même une régression par rapport à Half-Life 2. Le comble.

Finalement, ne comptez pas sur l’histoire pour sauver le jeu. Les fans de Black Mesa y trouveront peut-être leur compte avec une bonne dose de fan service, dans une narration entre Portal et Firewatch. Au moins, elle a bon goût de ne pas trop stopper l’action puisqu’elle n’implique pas de cutscenes interminables.

13 ans d’attente pour un FPS minable

Half-Life: Alyx est sans intérêt : linéaire, court et sans prise de risque. Alors oui, il est beau et le Source Engine 2 fait des miracles mais avoir les meilleurs artistes du monde n’est malheureusement pas suffisant pour en faire un bon jeu. Alyx est un FPS mou, tout droit sorti des années 2000 et qui fait vraiment tâche dans le paysage actuel. À croire qu’en faire un jeu VR aurait été une meilleure idée, en changeant peut-être l’image de ce hardware de niche.

Half-Life: Alyx est disponible sur l’Epic Games Store pour 44,99€. Une version console (Xbox, PS4) devrait arriver d’ici la fin de l’année.

40 Commentaires


  1. Je ne le compare pas avec des jeux non VR. Je dis juste la même chose que toi :

    si tu prends le jeu en dehors de la VR, ça reste un FPS classique en monde semi-ouvert, mais la VR a une vrai valeur ajoutée tant en terme d’immersion que dans le gameplay.

    Sauf que je dirais plutôt un « FPS paresseux » au lieu de « FPS classique ». Quant au monde semi-ouvert, j’en suis au chapitre 6 et pour l’instant c’est un long couloir.

    Je pense surtout que t’es beaucoup plus enthousiaste que moi en ce qui concerne la VR. Tu y trouves quasiment tous les jeux géniaux et, à ce qu’il semble, ça t’empêche de voir leurs défauts. Tant mieux pour toi. Mais ce n’est pas le cas de tout le monde. C’est pas le mien en tout cas et je trouve ce HL:A bourré de points négatifs.

  2. Sauf que je dirais plutôt un « FPS paresseux » au lieu de « FPS classique ». Quant au monde semi-ouvert, j’en suis au chapitre 6 et pour l’instant c’est un long couloir.

    Je pense qu’il parlait de stormlands là, alyx est clairement un couloir.

  3. Sauf que je dirais plutôt un « FPS paresseux » au lieu de « FPS classique ». Quant au monde semi-ouvert, j’en suis au chapitre 6 et pour l’instant c’est un long couloir.

    Je pense qu’il parlait de stormlands là, alyx est clairement un couloir.

    Oui.

    Ma comparaison sur stormland était justement pour démontrer que ça n’avait aucun sens de comparer un jeu VR à des standards pancake. Ma question serait plutôt pourquoi chercher à traduire un jeu VR en un jeu non VR ?
    Ça serait comme comparer un simulateur de vol/conduite sur ses différents périphériques. Ça peut se jouer au clavier/souris, mais ça n’a aucun intérêt alors que d’y jouer avec un volant ou joystick prend tout son sens vue que c’est principalement pensé pour.

    Intrus parlait de Elite and dangerous qui est une simulation, ce qui en soit écarte les jeux purement VR. Dans ce cas, y jouer avec un casque ajoute en immersion, mais n’est pas indispensable, ce qui en soit en fait un gadget et de ce fait n’est pas comparable avec des jeux pensés pour la VR.

    Certes, je suis très enthousiaste de la VR et j’ai fait pas mal de jeux ces deux dernières années, certains étaient excellents et d’autres étaient à chier, (comme tout média au final) comme je reste également critique sur les défauts. (même si je le recommande au final, 2018 tout ça, aujourd’hui, je le recommanderais beaucoup moins). Le fait est que je ne parle pas des jeux de merde, parce que personne n’en parle et qu’au final pourquoi s’attarder sur la merde quand t’as de bons jeux à côté ? C’est pas très fin et intelligent de ta part de simplifier ça au fait que je sois biaisé parce que c’est de la VR :P. J’ai toujours parlé des défauts que je trouvais en jeu.

    Et ma question ne portait pas sur Half-life : Alyx, le test ici est juste sur ce point, en conclusion, il ne sert de comparer un jeu VR au standard non VR.

    Parce qu’au final, je comprend très bien que les puzzle/énigmes qui tournent en boucle te fassent chier autant que Half-Life 2 t’as fait chier à l’époque, je n’ai rien à dire sur ce point, ce n’est pas la VR le problème de ce jeu pour toi car tu es également d’accord pour dire que c’est une claque technique. Le problème, c’est le jeu en lui même que tu n’aimes pas, et ça c’est un autre débat, ton avis et c’est normal voir compréhensible.

  4. C’est bizarre de voir Half Life associé à “répétitif”, “peu inventif”, “paresseux”…

  5. @drloser: “Mais la VR ne justifie en rien les mini jeux répétitifs, les puzzles peu inventifs et tout un tas d’autres trucs pas terribles.”

    Bah apres aucuns jeu n’est parfait, persso si je trouve les puzzle pour ouvrir les modificateurs d’armes un peut chiants, et aussi ceux ou il faut mémoriser des emplacements de couleurs, en revanche je trouve les autres plutôt sympa.
    Apres au rayon des défauts on pourrais aussi bien sur parler des loadings bien trop présents (surtout en 2020) et du fait que ce soit archi-linéaire et scripté, mais pour moi les immenses qualités du jeu rattrape sans mal ses défauts, et ça semble une opinion partagé par une grande majorité si j’en juge par les avis quasiment unanimes tant de la presse que des joueurs (a l’heure actuel on en est quand même a un Meatascore a 93/100 et un user score a 9/10 sur Metacritic, or même si ce n’est pas toujours une référence absolue, en l’occurrence ici c’est quand même du lourd 🙂

  6. Un test/article écrit en quelques lignes, pour rassurer un publique Anti-VR ??

    La VR est une nouvelle vision du jeux-vidéo. La raison pour laquelle, elle a d’ailleurs eu beaucoup de mal a démarrer au delà des prix et de la qualité général, c’est que l’on a passé son temps au départ à essayer de singer le JV standard qui tourne en boucle depuis 15 ans et qu’on a voulu faire des portages.

    Un jeu dédié VR a besoin de nouvelles mécaniques de jeu, de nouveaux Game designe, de nouvelles approches et doit apporter de nouvelles sensations.

    Qu’un jeu VR ne fonctionne pas sur écran Flat est purement et simplement un gage de qualité ! ça prouve qu’il a été parfaitement conçus en prenant en compte ce qui est un nouveau média. Et non un simple remplacement d’écran que des gens (rétro-grade ?) dépassé par les événements peuvent encore voir.

    “””Half-Life: Alyx est sans intérêt : linéaire, court”””

    Et quand on en est à ces arguments là dans une supposé démonstration qui n’a en partie aucun sens, il n’y’a bien que la mauvaise fois (volontaire ?) pour rassurer un publique (aigris ?) de passer à coté d’une oeuvre d’art en VR (en le caressant dans le sens du poil ?).
    Tous les HL comme les Portal sont Linéaires, et avec ses 12 Heures de jeux de moyenne, il n’a absolument pas a pâlir face aux anciens HL, aux deux Portal (réunis) ou à tant d’autres jeux plébiscités ici ou ailleurs par la presse vidéo ludique que vous avez sans doute grandement aimé.

    Ne vous y trompez pas les anti-VR (si vous ne comprenez pas le propos sous-jacent ), on vous prend ici involontairement avec ce test/article pour des bonnes grosses dindes.L’êtes-vous ?
    HL Alyx, a comme tant d’autres bons jeux Flat sans son ni manette adapté, forcément moins d’intérêt sans sa VR.

    Et si le but ici est d’ironiser la situation et de mettre en avant la VR, il est peu-être juste finalement très mal écris pour le résultat qu’il souhaite obtenir.
    (L’ajout de “mauvaise fois” sur la durée de vie par exemple pour l’entaillé d’avantage hors VR, n’a pas de sens si le but est dire qu’Alyx est un très bon jeu VR)

  7. Je crois que t’as pas saisi le sens de l’article. Et t’as oublié de dire que tu lisais Nofrag depuis 15 ans.

  8. Les “anti-VR” ? Il est pas en train de nous inventer une nouvelle guerre, le bonhomme ?

    Hey Vodka-Chartreuse, si tu veux des guégerres idiotes, sur ce forum, on ne peut te proposer que :
    – PC vs. Console
    – Starcitizen vs. the world.

  9. Je pense que vous n’avez pas vue les nombreux ( ??? ) intégré à tout mon commentaire et l’avez, vous, mal compris.
    Il y’a d’un coté le souhait de l’auteur (expliquer que la VR c’est bien !) et de l’autre ce que l’on peu en interpréter celons les points de vue de chacun avec la mauvaise fois ajouter à ce monde alternatif qui dessert le propos sous-jasent de l’auteur. Comme le démontre certains commentaires ; ****Point de regret alors 🙂 Merci pour le test 🙂****

    Bien que celui-ci puisse être ironique… Mais de toute façon, d’autres interpréteront bien la situation comme ça…

    (Je me suis sans doute mal exprimé au départ et j’ai donc reformulé le post)

  10. C’est un double compte de nst, laissez tomber !

    Bah non, j’ai dit que je le trouvais bien l’article justement :/ Toi, je vais te piquer ton gel hydroalcoolique tu vas voir !

    Par contre, si vous voulez vous marrer, il y a un tas de joueurs sur les discussions steams qui ont le seum de pas jouer à ce dernier Half-life et qui font part de leur haine envers la VR.

  11. C’est un double compte de nst, laissez tomber !

    Bah non, j’ai dit que je le trouvais bien l’article justement :/ Toi, je vais te piquer ton gel hydroalcoolique tu vas voir !

    Par contre, si vous voulez vous marrer, il y a un tas de joueurs sur les discussions steams qui ont le seum de pas jouer à ce dernier Half-life et qui font part de leur haine envers la VR.

    Après t’as des gens qui ont réussi à faire porter des fps sur console alors des jeux vr sans casques, on n’est plus à ça près 😉

  12. Elite dangerous qui est une simulation, ce qui en soit écarte les jeux purement VR. Dans ce cas, y jouer avec un casque ajoute en immersion, mais n’est pas indispensable, ce qui en soit en fait un gadget et de ce fait n’est pas comparable avec des jeux pensés pour la VR.

    J’ai lu ça : ” Le cas Elite m’arrange pas, donc je vais dire que c’est pas un pur jeu VR, et que donc ça compte pas “.
    Sauf que ce n’est pas à toi d’en décider.
    En plus, défendre la VR en disant que c’est un gadget quand ça t’arrange, c’est assez maladroit.

    “Un gadget est un objet souvent ingénieux, mais presque toujours inutile à long terme.” Wikipédia
    Donc si tu vas par là, ayant près de 1000h en VR sur Elite, je pourrais dire que tous les autres jeux VR sont des gadgets, puisque généralement on s’en sert bien peu avant de les zapper (c’est effarant de voir le temps ridiculement faible passé sur la majorité VR, dans bien des avis pourtant positifs, sur Steam).

    Bref, si tu apprécies les jeux linéaires et brefs, tant mieux pour toi, ça représente la grande majorité des jeux jouables en VR.
    Moi j’aime les jeux plus ambitieux dans lesquels je peux m’investir des centaines d’heures, VR ou pas (sans Elite, mon casque prendrait la poussière depuis longtemps, mais ça tombe bien, je l’ai acheté principalement pour Elite).

  13. Hein ? Tu sembles interpréter et conclure ce qui t’arrange =)

    C’est pas moi qui décide, certes, mais ce n’est pas toi non plus. Elite dangerous, tu peux y jouer sans casque, oui ou non ?

    Pavlov, Lone echo, HL:Alyx, Walking dead, Arizona sunshine etc. Tu peux y jouer sans casque ?

    Saurais tu dire la différence entre un jeu développé uniquement pour la VR (= purement VR) et un jeu qui peut se jouer avec ou sans casque ?

    Après, ça fait deux ans et demi que je multiplie les expériences VR et deux ans et demi que je n’ai pas touché une simulation sans enfiler mon casque, que ce soit Asseto Corsa, Dirt rally 2.0, War thunder, IL2-sturmovik, DCS et oh.. Elite and dangerous que j’ai depuis sa période en bêta (et qui n’avait pas de support VR à son lancement), sinon je trouve ça… plat (got it ?).
    Je n’ai sûrement pas autant d’heures que toi, je te l’accorde, j’aime bien varier mes jeux et je ne cherchais en rien à insulter l’utilisation de ton casque VR avec l’utilisation du terme gadget qui dans son sens original n’est pas péjoratif pour moi, dès qu’un objet n’est pas indispensable, c’est un gadget et j’ignorais que dans sa définition française c’était aussi péjoratif. Pour moi un appareil photo sur un portable, c’est un gadget, c’est pas indispensable, mais c’est c’est cool et utile que ce soit là.

    Tu peux jouer intégralement à Elite sans casque VR parce que ce jeu n’a pas été développé à la base pour,c’est vrai que le jeu est incroyablement meilleur avec, mais à l’instar des track IR, c’est (dans un sens non péjoratif) gadget. Très utile et cool, mais pas nécessairement obligatoire pour jouer au jeu à contrario d’un jeu pensé et développé uniquement pour la VR où sans enfiler un casque, le jeu en perd son intérêt ou est simplement injouable.

    Désolé, si la maladresse de mes mots t’ont vexé, c’était pas personnel envers toi.

Connectez-vous pour laisser un commentaire