Notre dernière expérience avec Roccat remontait en août 2019, avec le test de la Kone Pure. On retrouve aujourd’hui la marque allemande, rachetée il y a 1 an par Turtle Beach, pour une souris sans-fil, la Kain 200 AIMO. Une souris assez petite et très légère avec une autonomie assez impressionnante.

Caractéristiques

La Kain 200 Aimo mesure 124 x 65 x 43 mm et ne pèse que 105 g. Malgré qu’elle soit sans-fil, elle n’est pas du tout imposante. C’est une souris à réserver aux petites mains. Côté capteur, elle embarque toujours le capteur Owl-Eye qui monte jusqu’à 16 000 DPI avec un polling rate allant de 125 à 1000 Hz.

Quelques mesures

Comme d’habitude, j’ai d’abord voulu vérifier si la souris était capable de maintenir le polling rate à 1000 Hz, puis la valeur réelle du DPI par rapport à la valeur logiciel et enfin, s’il était possible de faire décrocher la souris avec des mouvements rapides. Dans tous les cas, les résultats sont très bons, comme vous pouvez l’observer sur les courbes ci-dessous. L’ensemble des mesures ont été effectuées en mode sans-fil.

J’ai effectué des mouvements lents ou rapides du poignet de type aller-retour. Comme vous pouvez le voir, à aucun moment la souris ne décroche, ce qui correspondra aux situations dans la plupart des FPS, même rapides.

Enfin, j’ai voulu vérifier s’il y avait un décrochage de la Kain 200 AIMO en effectuant le mouvement le plus rapide possible sur toute la longueur de mon tapis, là encore à plusieurs valeurs de DPI. Aucun soucis de tracking.

Si la précision du capteur semble correcte lorsqu’on monte en DPI, les réglages d’usine pouvant différer de la réalité, qu’en est-il de sa valeur réelle ?  Dans le cas de la Kain 200 AIMO, le réglage d’usine à 400 DPI est totalement dans les choux. Pour le reste, on est sur une marge d’erreur de 1 à 3 %.

Réglage cible 400 800 1200 1600 3200
Mesure 1 460 806 1256 1644 3276
Mesure 2 479 812 1267 1617 3228
Mesure 3 464 805 1223 1595 3195
Mesure 4 456 810 1238 1634 3145
Mesure 5 485 806 1222 1657 3271
Moyenne (réelle) 468,8 807,8 1241,2 1629,4 3223

 

Concernant l’input lag, je ne suis pas équipé pour le mesurer de manière fiable. Nos confrères de Techpowerup, ont mesuré une valeur de 1.5 à 2 ms.

À l’usage

Si vous êtes à la recherche de la discrétion côté RGB, la Kain 200 AIMO ne propose qu’un discret éclaire sur la molette et le logo. Bien évidemment, désactivable. Petite taille oblige, elle n’embarque seulement que deux boutons sous le pouce. La molette n’est pas débrayable, et 1 bouton additionnel est présent sous cette dernière pour régler le DPI à la volée.

Globalement, la Kain 200 AIMO rattrape son avarice en boutons par une autonomie très bonne. Roccat annonce une autonomie de 35 à 50 heures en fonction de l’éclairage. Avec, une utilisation bureautique la journée, 2/3 heures de jeu le soir et l’éclairage RGB au minimum. J’ai une autonomie d’environ 40 heures. Ce qui est très acceptable. L’époque des souris sans-fil avec une batterie ridicule est maintenant loin. Bien évidemment, vous pouvez aussi brancher la bête avec pour l’utiliser pendant qu’elle recharge.

Logiciel

Vous connaissez la chanson : nous avons affaire au logiciel Roccat Swarm, très simple à utiliser, épuré et vous permettant de choisir facilement la vitesse du double-clic, le DPI, de réaliser des macros, ou encore de régler la vitesse de défilement de la molette. Ici, pas trop de choix côté éclairage mais vous pouvez toujours choisir couleur et intensité pour le logo de la souris. Le logiciel vous permet aussi d’observer le niveau de batterie, et peut vous alerter lorsqu’elle est presque vide.

Conclusion 

La Kain 200 AIMO est un excellent choix dans le domaine des souris sans-fil. Elle aborde une tarif de 99,99€, et disponible chez Amazon. Néanmoins attention, elle est à réserver aux petites mains. Notez qu’elle est disponible en différents coloris : blanc ou noir. Toutes les informations sont disponibles sur le site du constructeur.

Les + :

  • Souris petite, légère
  • Éclairage RGB discret
  • Autonomie très correcte en l’absence d’éclairage

Les – :

  • Seulement 2 boutons sous le pouce
  • Réglages d’usine dans les choux dans certains cas

7 Commentaires


  1. Perso je dirais que c’est plutôt une souris grosse mains.Les mesures sont plus grosses que celle de ma G703 ou une Deathadder de chez razer , 2 modèles plutôt grosses mains et tournés palm grip.Sinon bon test rien à redire.

  2. J’ai la Roccat Nyth, celle avec les boutons modulable, finalement je n’utilise pas les boutons, c’est euh vous comprendrez. Les boutons n’ont pas la même réactivité que les deux boutons latérale comme sur celle présente dans le test. Par contre sur la Nyth il y a un bouton au milieu, un aileron et je trouve ça très pratique, ça équivaut à deux boutons mais pas utilisable en jeu, je me demande pourquoi. Le logiciel fait le taf, rien à dire.

    J’attends une version avec aileron de la marque qui me plaît. 100 euros c’est un prix tout de même, elle est sans fil mais quand même…

    Faut dire que l’autre souris avec un aileron du même style c’est la Leard mais le clique gauche et droit contient des boutons à leur extrémité, c’est, comment dire, étrange, trop de bouton, c’est comme la mode avec les fringues avec pleins de poches qui ne servent à rien… Un peu la même sans l’armada de bouton, ouais.

  3. Mon fil de souris ne m’a jamais de la vie gêné.
    Pas envie de devoir recharger le machin ni de me soucier de son niveau de charge.
    Je ne suis pas la cible de ce produit.
    Ceci dit, merci pour le test 🙂

  4. @NiroBk J’ai aussi la Nyth aussi et je confirme, le fameux bouton aileron au milieu est extrêmement pratique. Pour des jeux comme Squad, Post Scriptum ou Hell let Loose, les autres boutons sont moins réactifs, certes, mais évitent de jouer du piano à quatre mains de la main gauche. En plus les Roccat sont super solides, je leur ai fait subir tous les outrages, elles continuent de marcher impeccablement. J’ai eu du Razor, et niveau solidité c’est le pire que j’ai connu. Par contre petit bémol Pour la Nyth, le Logiciel Roccat Talk n’est pas des plus rapides à charger et à utiliser.

  5. 105g ce n’est pas vraiment ce que je qualifie de “très léger”. Par comparaison, c’est quasiment le double du poids de ma souris (mm710).

    Rocket jump ninja a testé la souris : https://www.youtube.com/watch?v=UwOXXvVi-CI
    C’est une souris pour grande main d’après ses mesures.

    J’aimerais bien passer au sans fil, mais pour l’instant il n’y a aucune souris assez légère/petite dans le domaine pour moi. Celle qui s’en rapproche le plus est la razer viper ultimate, mais elle est encore un peu trop grosse. S’ils sortent leur viper mini en wireless, je pourrais me laisser tenter.

  6. Super test mais je me sens extra terrestre comme souvent avec ses tests.. je préfère les souris imposantes et lourdes. J’aime avoir la sensation d avoir un truc qui a la taille de ma main et un poids comparable à un smartphone (mais qui glisse bien). Autant dire que je galère sec pour trouver des souris qui me conviennent, sans oublier l’esthétique. Vous trouvez tous que les souris doivent être petites et légères?

Connectez-vous pour laisser un commentaire