Il y a une dizaine de jours, VentureBeat s’illustrait en postant une vidéo de gameplay de 10 minutes sur Doom Eternal. Et c’est ainsi qu’on découvrait le même journaliste qui avait galéré sur le tutoriel de Cuphead passer littéralement 10 minutes bloqué dans un niveau du prochain jeu d’id Software. 10 minutes aussi gênantes pour lui, que pour les spectateurs, tant le niveau de cet homme était affligeant de nullité.

Face à la tempête de commentaires négatifs, VenturaBeat a finalement préféré retirer la vidéo. Aujourd’hui, Dean Takahashi l’auteur original de la vidéo, se fend d’un article où il tente de se justifier et d’expliquer son niveau d’incompétence. Journaliste de qualité jusqu’au bout, il a même reposté la vidéo en l’affublant d’une piste de commentaire audio inaudible car sous-mixé. Un champion.

Par amour pour vous, nos très chers lecteurs, j’ai lu l’article en entier. On y apprend que Dean Takahashi sait qu’il n’est pas un pro-gameret alors ?“. Il ne rédige qu’une demi-douzaine de tests par an et “couvre les jeux vidéo depuis 23 ans”. Ce qui devrait, normalement, lui donner les compétences nécessaires pour ne pas passer pour un abruti fini dans une phase de gameplay relativement simple, non ?

Ce que défend Dean : c’est surtout ce qui a en partie poussé drloser à fonder NoFrag, il y a bientôt 20 ans. Ces prétendus “journalistes” du jeu vidéo qui ne savent pas jouer. On ne lui demande pas d’être un PGM, mais bon, même un singe bonobo sait jouer à Pacman !

20 Commentaires


  1. Ca me rappelle iJustine qui jouait à Portal 2 : https://youtu.be/RkYxfjJ72k4 On a l’impression de voir un animal qui ne comprend pas quel est l’être qu’il voit se refléter dans le miroir.

    J’ai pas de problème à ce que ces gens testent des jeux, mais qu’ils n’écrivent pas dans des revues destinées aux joueurs.

  2. Il ne rédige qu’une demi-douzaine de tests par an et “couvre les jeux vidéo depuis 23 ans”.

    Certes 23 ans de jeux vidéos, mais surtout 23 ans à éplucher des rapports financiers, à analyser des fusions d’entreprises, écrire des articles sur l’aspect technologie/industriel et attendre la fin de l’année fiscale pour relever les cours en bourse des entreprises du secteur. Bref ce pur jus de Wall Street ne joue quasiment pas aux jeu vidéos (à la rigueur au solitaire ou au démineur) et n’a qu’un lointain rapport avec le gamer.
    Voici le genre d’articles qu’il écrit https://venturebeat.com/author/dean-takahashi/
    Ça ne justifie pas de le laisser tester un jeu et publier sa performance pour un but autre qu’humoristique, mais on comprend mieux sa place dans le secteur.

  3. Si le site avait d’abord posté la vidéo de gameplay, c’est qu’ils ne voyaient pas le problème avec ce qu’il s’y passait. Ça aussi c’est affligeant.

  4. Il ne rédige qu’une demi-douzaine de tests par an et “couvre les jeux vidéo depuis 23 ans”.

    Certes 23 ans de jeux vidéos, mais surtout 23 ans à éplucher des rapports financiers, à analyser des fusions d’entreprises, écrire des articles sur l’aspect technologie/industriel et attendre la fin de l’année fiscale pour relever les cours en bourse des entreprises du secteur. Bref ce pur jus de Wall Street ne joue quasiment pas aux jeu vidéos (à la rigueur au solitaire ou au démineur) et n’a qu’un lointain rapport avec le gamer.
    Voici le genre d’articles qu’il écrit https://venturebeat.com/author/dean-takahashi/
    Ça ne justifie pas de le laisser tester un jeu et publier sa performance pour un but autre qu’humoristique, mais on comprend mieux sa place dans le secteur.

    J’ai bien compris dans l’article qu’il était davantage spécialisé dans l’économie du jeu vidéo, etc. Mais tout de même, 6 tests/an depuis plusieurs années ça fait toujours, selon moi, de quoi acquérir les compétences nécessaires pour passer le moment où il bloque dans Doom Eternal. Il cite lui même les jeux qu’il a apprécié et terminé : The Last of Us, Halo, Red Dead Redemption 2, Grand Theft Auto V, and God of War. C’est pas le démineur ou le solitaire. On se retiendra d’ailleurs de faire une blague sur “… tiens Halo… encore une fois”.

  5. Il a aussi terminé Doom 2106. Du moins, c’est ce qu’il prétend. À mon avis il a handicap physique. C’est pas possible d’être aussi nul.

    Ou alors il ment et il n’a jamais terminé tous ces jeux, ce qui est déjà plus crédible.

  6. Pekop Il est sûrement très bon en analyse économique, mais le fait qu’il teste les jeux en ne sachant pas jouer et en ne comprenant strictement rien à des mécaniques pourtant classiques est problématique. Ses nombreux tests publiés sur un site professionnel sont répertoriés sur OpenCritic et MetaCritic, ce qui influence le score général des jeux. Ces sites sont à la fois des vecteurs d’achat pour les joueurs (le scores OC sont même désormais inscrits sur les pages EGS) et peuvent aussi avoir un impact sur les primes attribuées aux développeurs. Ce n’est pas contre Dean Takahashi en soi – j’ai vu des types de JVC en live, par exemple, jouer comme des branquignoles et montrer qu’ils n’avaient rien compris alors qu’ils avaient déjà publié le test du jeu. C’est le même problème.

  7. C’est comme si le gars testait des pizzas surgelées en les bouffant avec le carton car il n’avait pas compris qu’il fallait les déballer. Ou des marteaux en les tenant dans le mauvais sens.

  8. Ce n’est pas contre Dean Takahashi en soi – j’ai vu des types de JVC en live, par exemple, jouer comme des branquignoles et montrer qu’ils n’avaient rien compris alors qu’ils avaient déjà publié le test du jeu.

    Alors, je vais défendre un peu mes ex-collègues. Quand on a commencé à faire les Gaming Live, on s’est rapidement aperçu que parler et jouer en même temps avait un impact sur la qualité de jeu. On avait même un nom pour ça : “l’effet Gaming Live”. Quand tu dois expliquer ce qui se passe à l’écran, ton cerveau est concentré sur ton discours au détriment du jeu. Quand un rédacteur préparait une séquence pépère devant son PC, tout roulait, par contre dès qu’il la jouait en expliquant devant la caméra, tout foirait. Du coup on passait toujours pour des manches devant la communauté. Sans parler de l’autre guignol à côté, qui se faisait évidemment un malin plaisir de déconcentrer le rédacteur avec ses vannes foireuses… Moi ça m’aura fait chier jusqu’au bout, d’ailleurs mon tout dernier GL est entré dans la légende car je suis tombé dans un trou et j’ai mis trois bonnes minutes à en ressortir… Allez, un peu d’autoflagellation !

  9. Oui, tout ceux qui ont déjà streamé savent que c’est plus dur de jouer en parlant/s’occupant du chat. Mais il y a des limites, et même au-delà de ça, les discours que j’ai entendu montraient des mecs qui n’avaient que survolé les jeux dont ils parlaient. Ce qui met un peu en doute la pertinence de leur test, je trouve.

  10. Je viens de lire son article, et effectivement, c’est crédibilité -1000 quand il cite ses “jeux préférés” en affirmant les avoir terminés. Ou alors il faut préciser qu’il lui faut plus de six mois pour en finir peut-être un.

    Je pense que si le journal a laissé Takashi publier un truc aussi affligeant, c’est que la réponse se trouve dans le premier com de DrLoser:

    J’ai pas de problème à ce que ces gens testent des jeux, mais qu’ils n’écrivent pas dans des revues destinées aux joueurs.

    J’ai continué à regarder le site VentureBeat, et c’est clairement pas une revue destinée aux gamers, mais un journal d’actualité sur les nouvelles technos du numérique en général.

    Après, pour la “vrai presse spécialisé jeux vidéo”, il y a clairement des soucis qui ne datent pas d’hier (16/20 pour le remake cassé de Warcraft 3 sur jvc).
    Heureusement, j’ai toujours les aigris de Nofrag pour parler de TUER TUER TUER de manière saine et raisonnable.

  11. Oui, tout ceux qui ont déjà streamé savent que c’est plus dur de jouer en parlant/s’occupant du chat. Mais il y a des limites, et même au-delà de ça, les discours que j’ai entendu montraient des mecs qui n’avaient que survolé les jeux dont ils parlaient. Ce qui met un peu en doute la pertinence de leur test, je trouve.

    Ça arrive, c’est sûr. Quand j’y étais, je trouvais parfois une boîte de jeu sur mon bureau à 9h, avec pour mission de mettre le test en ligne à 18h… Pour les gros jeux (RPG…) on avait deux jours, le luxe ! C’est comme ça que j’ai écrit le test de The Witcher après avoir seulement bouclé les deux premiers actes (sur cinq)…

  12. Je trouve ça méchant. D’habitude j’ai le troll facile mais le mec n’a clairement plus vingts ans et jouer et commenter distrait effectivement beaucoup. De plus je ne comprend pas la méchanceté gratuite ad hominem quand on voit bien que le mec a n’a pas trop eu le choix de faire cette vidéo.

    Quand j’ai des potes potes qui passent à la maison à l’improviste pendant une game de css je met le jeu en dual screen sur la tv et j’explique ce que je fais mais je suis carrément moins performant au point que j’attends de mourir pour expliquer l’action. D’ailleurs c’est marrant d’entendre des “rhoo”, “putain!”, “lui il a ramassé”, “et bim!” pendant la game.

    Le site en question n’est pas non plus un site gamer pur, sinon il faudrait aussi défoncer le site (autrefois bon) Clubic pour la moitié de leurs tests techno (mobiles, pc, high tech) car ils sont à coté de la plaque.

  13. Je trouve ça méchant. D’habitude j’ai le troll facile mais le mec n’a clairement plus vingts ans et jouer et commenter distrait effectivement beaucoup.

    1) Il ne commente pas. Il joue tranquillement, sans rien faire d’autre. Quand il a enregistré cette vidéo, ça faisait déjà 2h30 qu’il jouait au jeu. Le commentaire que tu peux entendre sur le repost de la vidéo a été ajouté plus tard.
    2) Il a huit ans de plus que moi. Si je suis aussi nul dans huit ans, tuez moi. Parce qu’ici, ce n’est pas une question de réflexe, mais de logique. Ci-dessous un screenshot de la carte qu’il observe pendant une bonne minute. J’ai ajouté les flèches rouges pour indiquer le chemin à suivre :
    Image
    Son problème, c’est qu’il y a une chaine qui barre le passage, et au lieu d’essayer de sauter par dessus, il fait marche arrière et s’acharne à sauter sur une espèce de pylône, à donner des coups de poings dans les bonus et que sais-je encore. C’est typiquement le genre de comportement d’une personne qui ne connaît pas la grammaire du jeu vidéo : quand il y a un obstacle, t’es censé essayer de le passer, pas faire demi tour. Lui, il appelle ça “un puzzle”, et félicite id Software d’avoir conçu des énigmes aussi intelligentes :

    “my own gameplay would at least illustrate one point, which was that the gameplay involves puzzles and clever design that you have to figure out”.

    Ce qui est faux. Deux plateformes séparées par un obstacle, ce n’est ni un “puzzle”, ni un “clever design”.

    Ce genre de comportement, je peux l’observer quand ma femme, qui n’est pas du tout gameuses, fait une partie sur mon Oculus Quest et bloque devant un mur, alors qu’il y a des gros cailloux violets qui forment des prises. Elle met longtemps avant de comprendre qu’elle doit les agripper, car elle n’a jamais appris que dans un JV il est normal d’escalader les obstacles. Je ne vais pas m’amuser à la rabaisser en me moquant d’elle. Mais si elle publie une vidéo sur YouTube pour expliquer que le passage avec le mur est un “puzzle” au “clever design”, elle devient un imposteur. Et c’est ce qu’est ce journaliste : un imposteur.

  14. Deja les 20 premières secondes, le mec n’est pas capable de se déplacer ET tourner son curseur, du coup il prend les virages sans regarder dans la bonne direction…

  15. Une comparaison qui serait pertinente à faire, je pense : est-ce qu’un magazine ou webzine traitant de l’industrie automobile paierait un rédacteur qui n’a pas son permis pour donner l’aperçu (écrit ou filmé) d’un nouveau modèle de voiture? La réponse est facile à deviner.

  16. Ben c’est un journaliste pour ceux qui ont jamais touché à un jeu vidéo, ou seulement candy crush. Pour qu’ils puissent se rendre compte à quel point ils vont eux aussi galérer sur Doom. C’est un peu la version trailer honnête pour eux, quand ils vont jouer leur gameplay va sûrement pas ressembler aux exemples de gameplay montrés pour vendre le jeu où le mec a poncé 150 fois le même passage avec un god mode.

  17. C’était vraiment quelque chose ce bon vieux Captain Obvious et Franck ! Très amusant et drôle. (Et pixelpirate)

Connectez-vous pour laisser un commentaire