J’ai suggéré à plusieurs personnes d’attendre la sortie de la version 0.12, annoncée depuis plus de 6 mois, pour acheter Escape from Tarkov (EFT). Pour la petite histoire le développement du jeu prenait une tournure un peu dramatique l’an dernier, des efforts avaient été réalisé sur le code réseau, on attendait donc la 0.12 pour finir de mettre un grand coup de balais et rajouter beaucoup de contenu.

Cette dernière est sortie il y a 2 semaines, j’ai eu le temps d’y jouer et je vous propose aujourd’hui mon analyse. Je ne prétends pas à l’exhaustivité. La 0.12 est la mise à jour la plus conséquente que j’ai pu vivre depuis que j’ai acheté EFT en octobre 2017 donc j’ai sans doute manqué certains changement sous-jacents dans les mécaniques du jeu, mais je vais essayer d’en couvrir l’essentiel en pesant le pour et le contre.

Les soins hors raid

Quand on meurt en tant que PMC, le personnage est restauré à 30% de vie, il faut donc le soigner hors raid. Ca fait perdre beaucoup d’argent et/ou de temps pour pas grand chose et c’est pour moi la seule raison d’améliorer la planque (Hideout). Toujours plus de clics à faire dans une interface hors raid qui mériterait d’être rendue BEAUCOUP plus ergonomique. Le point positif est que les hatchlings (PMC qui sortaient seulement avec une arme de corps à corps pour sprinter sur le loot) ont quasiment disparu de la surface du globe.

La hideout

Elle est inutile en terme de gameplay. Elle a été conçue pour pousser au grind du fait des bonus, notamment de régénération hors raid, qu’elle offre lorsqu’on améliore ses composants. Le gros point positif est que beaucoup d’objets sont devenus “utiles” pour le craft, et que les zones de loots intéressantes par carte ne sont plus réservées aux quelques caisses d’armes très localisées où se concentraient les combats. Looter des boulons ou un jerrycan d’essence dans un garage vaut le coup, donc les combats sont plus dispersés et les cartes sont jouées différemment.

La nouvelle map (Reserve)

Elle est grande, il y a de la verticalité et différents compartiments de terrain : tunnels, découverts, bâtiments industriels ou résidentiels. Dans ceux-ci on combat plutôt à mi-distance (20 – 100m) mais attention ça peut sniper sévère depuis les toits ou la station radar, point haut du secteur. La carte est vraiment aboutie en terme de level design et regroupe les styles des autres en elle. Si vous débutez : préférez faire un peu d’expérience sur Customs, il est un peu difficile de sortir de Reserve en tant que PMC. À noter que Woods a été retapée avec beaucoup de relief micro-terrain et qu’elle est beaucoup moins laborieuse à jouer que le billard qu’elle était avant. Changer de fringues

Un peu de variété vestimentaire ne fait pas de mal quand ça exploite des infographistes Russes plutôt que des enfants. Je n’ai pas noté d’impact fondamental sur la visibilité des joueurs, peut-être aussi parce que, de toute façon, il vaut mieux courir lors d’une embuscade que s’allonger pour faire caca derrière une caisse. Par contre, ça casse un peu le triptyque trop facilement repérable BEAR/USEC/Scav en ajoutant une incertitude non déplaisante.

Sortez avec swag, toujours.

Amélioration des IA

C’est mieux mais elle sont bien trop réactives à mon goût en terme de tir. Alors que les bots sont censés être des bouseux sans entraînement militaire, les Scavs tirent en marchant avec une précision de Navy SEAL. C’est gênant si ils ont un fusil à pompe, c’est insupportable quand il ont un SKS qui vous tue en 3 balles. Sur le reste c’est revenu comme c’était il y a 2 ans (évasion, embuscade, contournement des adversaires et grenade plus rares) – il est donc beaucoup plus difficile de deviner si c’est un bot ou un vrai joueur.

Les optimisations

Là c’est vraiment le jour et la nuit, foncez ! Le réseau a été réparé au cours de l’année passée, le jeu est protégé par BattlEye. Graphiquement, la 0.12 est beaucoup plus fluide et beaucoup plus belle : l’anti-aliasing est réparé et on peut utiliser du supersampling. De plus l’herbe est rendue à longue distance, ce qui rend des cartes comme Shoreline ou Woods beaucoup moins agressives visuellement.

Conclusion

Je ne suis pas toujours tendre avec les jeux que j’aime et j’ai souvent pourri EFT sur NoFrag. Toutefois, force est de constater que cette 0.12 est globalement à la hauteur des attentes et du potentiel d’Escape from Tarkov. Si vous hésitiez, c’est le moment de vous lancer. Si vous aviez abandonné, c’est le moment de vous relancer. Si vous êtes pas d’accord, vous pouvez toujours aller jouer avec Wild_Monkey à Call of Duty au gamepad, Escape From Tarkov est un jeu rustique pour tueur en série exigeant.

Note pour ceux qui veulent se lancer : le mosin nagant est un bon rapport qualité/prix. N’hésitez pas à appeler à l’aide sur le discord NoFrag si vous avez besoin d’une maman pour vous tenir la main. On a tous eu peur au début.

9 Commentaires


  1. J’ai attendu depuis la 0.10 pour m’y remettre sérieusement.
    Là, je ne décroche plus.

  2. Le soin hors-raid et le hideout, ce sont les aspects MMORPG que les devs n’ont pas l’air de vouloir abandonner. J’espère juste que le hideout actuel est un proof of concept, actuellement il pas utile à grand-chose tant que des millions n’y ont pas été investi.
    Sinon, à part les scavs à la vepr hunter, c’est bien. Et clairement mieux opti.

  3. J’ai testé il y a quelques jours, ça donne envie de s’y remettre, le changement est bienvenu. En plus, avec le hideout, il y a la possibilité d’étendre sa stash (mais je ne sais pas dans quelle mesure ni ce qui est requis), ce qui est un gros plus pour les prolos qui ont la version de base comme moi.

  4. L’inventaire est augmentable jusqu’au level 4, soit le niveau max qu’ont les riches avec leurs EoD. Du coup, commence déjà à économiser, c’est 3.5 millions de roubles et sept paquets de visses (qui valent maintenant 80’000 pièce) pour le second niveau.
    Le troisième, sans compter les items, c’est 8 millions. Le dernier niveau ça doit être la peau du cul.

  5. Cela serait bien un stream du jeu. C’est bien de voir que certaines EA s’améliorent avec le temps, l’impression que c’est une minorité qui arrive finalement à sortir quelque chose de fini comme un jeu ayant un parcourt standard.

  6. Si on souhaite acheter ce jeux, quelle version choisir ?

    – Standard
    – Left Behind
    – Prepare for Escape
    – Edge of Darkness

    Merci pour votre aide !

  7. >

    Personnellement je dirai la version standard, car le jeu est super exigeant, donc soit on accroche, ou on se motive pour apprendre, soit on aime pas. Et lacher 150€ sur un jeu qu’on n’aime pas, ça fait mal.

    Sache qu’il est possible d’upgrader n’importe quelle version vers une édition supérieure sans devoir tout repayer plein pot.

  8. ça a effectivement l’air pas mal, avec même un petit air de Stalker, mais tant que c’est pas sur Steam ou Gog j’achète pas, j’ai eu trop de problème avec les autres plates formes de vente (par exemple Rockstar Games, qui met 3 semaines à rembourser un jeu, ou le Microsoft Store avec ses jeux qui ne se lancent plus)

Connectez-vous pour laisser un commentaire