Freeman: Guerilla Warfare se ridiculise avec une nouvelle vidéo

3

Freeman: Guerilla Warfare dont nous vous avons déjà parlé plusieurs fois, perpétue sa tradition des pires vidéos pouvant illustrer un jeu vidéo. Pour rappel le titre tente de mélanger RTS et FPS en proposant au joueur de gérer ses troupes, préparer ses assauts mais aussi incarner directement ses soldats. Une promesse qui aurait de quoi nous réjouir si ce que l’on peut apercevoir en vidéo n’était pas catastrophique et affligeant. Sortez vos plus beaux facepalm et admirez :

  • Une I.A totalement aux fraises qui ne semble pas connaitre le concept de “se mettre à couvert”.
  • Donnant des affrontements soporifiques où le joueur tire sur des ennemis immobiles allongés ou accroupis au milieu de nulle part.
  • Des graphismes à peine dignes d’un jeu mobile.

En découvrant ce jeu en février 2018, Rutabaga, le plus beau des rédacteurs de NoFrag, nous suggérait de garder à portée de main une corbeille pour y jeter le jeu. Voici donc une magnifique corbeille ainsi qu’un peu d’alcool à brûler pour enfin offrir le sort qu’il mérite à Freeman: Guerilla Warfare. Il faudra ajouter les 15€ que le studio KK réclame pour obtenir le jeu en accès anticipé sur Steam.

3 Commentaires


  1. C’est vraiment dommage pour ce jeu. Faire un jeu similaire à la M&B version moderne et se chier comme ça c’est vraiment du gâchis… (Je parle en connaissance de cause j’ai le jeu sur mon compte Steam, je précise).

  2. Le concept est alléchant: M&B avec des flingues. Mais c’est vrai que le jeu manque de finition. Les ennemis ont une portée et une précision cohérente avec leurs armes, le terrain a une importance stratégique de premier ordre. Il est possible de venir à bout d’un ennemi supérieur en équipement et en nombre en préparant des embuscades et en utilisant intelligemment le terrain. On a des troupes et des ressources à gérer (M&B en fait…).
    L’I.A. est problématique. Autant pour ce type de jeu, il est facile de gérer la notion de couvert et de visibilité quand ça se passe à l’épée, mais quand il s’agit de combats à longue distance avec des armes à feu modernes (Pas des mousquets), c’est plus délicat. On peut vite se retrouver avec soit des Bots surpuissants, soit, comme c’est le cas ici, une armée de plots, encore que cela dépende de leur niveau.
    Les graphismes sont médiocres, mais ce n’est pas là que réside l’intérêt du jeu. Par contre le gunplay est mou, ainsi que le son, et c’est vraiment dommage. (Il faut tout de même se rappeler que le gameplay de M&B n’est pas celui de Mordhau).
    Au final, pour l’avoir poncé il a quelques mois, le concept est super, mais on finit par s’ennuyer, un peu parce que c’est assez répétitif, mais aussi parce que tout ça manque de sensations. J’espère qu’ils amélioreront la partie FPS autant que la partie gestion.

Connectez-vous pour laisser un commentaire