Eximius mélange FPS et RTS pas forcément pour le meilleur

0

Eximius: Seize the Frontline est le nouveau nom d’un projet plus ancien, débuté en 2008 : Project Combine. Après avoir ensuite été finaliste à l’Indie Prize 2017, Ammobox, jeune studio toujours puceau, a continué le développement de son titre mélangeant FPS et RTS. Si vous avez déjà joué à Natural Selection, c’est le même principe, sinon, pour résumer :

Deux équipes de cinq joueurs s’affrontent sur une carte où ils doivent collecter des ressources afin de construire des bâtiments et ainsi améliorer leur équipement. Dans chaque équipe, un joueur, le commander est en vue de dessus, comme dans un RTS, et dirige ses troupes, pose ses constructions, etc. Les quatre autres joueurs sont en vue FPS et vont capturer des “distributeurs de ressources” que leur commander pourra dépenser comme bon lui semble. Ils pourront évidemment se confronter aux autres joueurs présents sur la carte.

Au programme des améliorations débloquées au fil des ressources récoltées on trouve : de nouvelles unités jouées par l’IA, des véhicules blindés et des gunships, et de nouvelles aptitudes pour les joueurs (airstrike, etc).

Jusqu’ici tout va bien pas trop mal. Sauf qu’en regardant les quelques vidéos de gameplay (vidéo pour la partie RTS – et une autre pour la partie FPS) qui traînent sur le site d’Ammbox on constate :

  • que les bots font n’importe quoi et risquent, en l’état, de gâcher pas mal l’expérience de jeu. Entre ceux qui s’agenouillent au milieu de rien pour vous mettre en joue et ceux qui vous cachent la vue en courant devant vous… J’ai déjà préparé ma liste d’insultes
  • les combats ont l’air ennuyeux au possible, la faute à un TTK beaucoup trop élevé. On a l’impression qu’il faut vider plusieurs chargeurs pour éliminer sa cible
  • le tout dans des environnements post-apocalyptiques dans la plus pure tradition des jeux sans inspiration

Mais ce ne sont que des impressions face aux vidéos, peut-être présentées par des handicapés à la manette ou des faux joueurs de FPS. Dans notre première news parlant du projet, en 2011, drloser appelait d’ailleurs à l’indulgence. Pour se faire son propre avis, le mieux sera de tester la bêta fermée qui débutera le 2 août. Il est encore temps de s’inscrire sur le site. Si vous arrivez à vous inscrire. Pour les curieux, plus d’informations dans la partie presskit du site. Le jeu débarquera en accès anticipé en septembre 2018. Souhaitons lui bon courage !

Ou sinon on se refait une partie de Natural Selection 2 quand vous voulez !

Connectez-vous pour laisser un commentaire