Qui dit nouvelle vague sur le serveur test dit forcément nouvelle occasion de data-miner les fichiers de Battlegrounds à la recherche du futur contenu. Pour le moment, on a trouvé une version mise à jour de la prochaine carte désertique, cette fois-ci avec de vrais noms et une charte graphique conforme à la nouvelle interface :

Si vous avez regardé le reportage de Noclip qu’on vous avait conseillé à propos de Brendan Greene, vous l’avez peut-être entendu dire qu’il « voit un peu les nouvelles maps de PUBG comme de nouveaux modes de jeu ». La composition de cette map (Miramar) est plutôt intéressante, puisque les points d’intérêt sont répartis de manière égale sur les trois quarts de la surface de jeu. Une base militaire en haut à droite, une prison en bas à gauche, la ville de El Pozo en haut à gauche et la zone la plus large (Los Leones) qui occupe la partie en bas à droite. On remarque même la présence de deux îles non-reliées à la terre et qui ne seront donc accessibles qu’en bateau ou à la nage.

PARTAGER
Article précédentCall of Duty Battle Royale, encore un miracle qui nous vient de Chine
Article suivantUn documentaire sur S.T.A.L.K.E.R

Né dans la sueur des cybercafés des Hauts-De-France, Noddus a toujours vécu de drogues dures et d’eau tiède. Sa vie normale a pris fin le jour où il s’est aperçu que le PC familial pouvait faire tourner Quake III. Auparavant Blazingzboub, il a préféré renoncer à son passé honteux pour taper sa tête sur son clavier et se trouver une nouvelle identité : Noddus. C’est maintenant le renégat qui hante les couloirs de NoFrag, celui qui est toujours dans l’ombre, et dont on entend parfois les râles entre deux parties de Counter-Strike.

1 COMMENTAIRE

  1. Vivement cette nouvelle map, vu du dessus elle a l’air de faire la part belle aux reliefs, ce devrait être assez cool, pas trop de « no cover land » en fin de partie qui peuvent être frustrants quand la zone est côté opposé.


Connectez-vous pour laisser un commentaire