Les Frenchies de Kylotonn annoncent à leur tour qu’ils arrêtent séance tenante de faire affaire avec l’éditeur britannique Digital Jesters, qui devait distribuer Bet on Soldier aux USA et au Royaume-Uni. Kylotonn accuse Digital Jesters de multiples ruptures de contrat. Kylotonn conserve évidemment les droits de Bet on Soldier et espère annoncer rapidement un autre éditeur pour les territoires anglophones.

Focus, Nadéo et Cyanide, entre autres, qui ont fait déjà fait de même avant eux, ont été plus précis, expliquant que Digital Jesters ne payait rien à personne et magouillait (en changeant de nom, notamment, de façon à rendre les poursuites difficiles voire impossibles) pour n’avoir jamais rien à payer. Somme toute, aujourd’hui, il ne doit plus rester à Digital Jesters que son Crazy Frog Racer. Ouep, c’est vraiment un éditeur de merde.