Bright Memory, le FPS indépendant chinois mâtiné de Beat’Em Up dont nous avions fait la preview il y a un an, a été mis à jour et propose désormais les options Ray Tracing et Nvidia DLSS. Même s’il y a du mieux, il n’y a pas de quoi casser trois pattes à un canard laqué, l’implémentation du Ray Tracing concernant principalement les reflets sur les flaques d’eau et l’illumination globale. Jugez-en par vous-même avec ces screenshots faits maison :

L’ajout du DLSS, ici dans la dernière version développée par Nvidia, est une bonne chose tant le Ray Tracing est gourmand. Sur ma config (i7 [email protected],20GHz, 16 Go RAM, RTX 2060) le jeu atteint péniblement les 40 FPS en 1080p une fois le Ray Tracing activé. Avec le DLSS, il parvient à se maintenir autour des 60 images par secondes, sans que la perte de qualité visuelle ne soit dramatique. Si vous voulez profiter de ces deux options sur le jeu, sachez qu’il vous faudra obligatoirement une carte RTX et les derniers drivers Nvidia.

On rappelle que Bright Memory, actuellement en accès anticipé sur Steam, est une sorte de bêta pour Bright Memory Infinite, une version bien plus ambitieuse du jeu.

4 Commentaires


  1. Les prix descendent un chouilla. Ma 970 a commencé à déconner et je l’ai changée par une 2070 à 520 boules il ca 2 semaines.

    Je n’ai pour le moment qu’un seul jeu qui tourne avec RT : exodus et il faut bien avouer que le résultat est visuellement bluffant (BF5 ne compte pas, le RT est buggé).

    Le LDSS ameliore vraiment les perf du RT. Dans les zones les plus chargées, je tombe à 45 FPS sans. Si je l’active je remonte à 70 sans faire chauffer la CG.
    Bon, c’est vrai que sans RT je suis à 90/100, mais OSEF.

    Il y a de plus en plus de jeux qui intègrent le RT en post release, et les nouvelles prod le développent pour la release. C’est encore cher, mais quand c’est bien fait, le visuel gagne vraiment.

    DOOM l’aura, cyberpunk également. Ça finira par devenir la norme je pense. 2019 a été plus que légère pour le RT, 2020 s’annonce meilleur.

    Le ray tracing est super pour la luminosité globale, mais ce que je trouve con, c’est qu’il semble que beaucoup de dev ne s’en servent que pour les reflets. Ils donnent un effet miroir kikou sur les surfaces qui ne sont pas prévues pour. C’est joli, mais absolument débile. Sur Young blood, la totalité des niveaux semble être jouée sur parquet ciré façon Gaston lagaffe.

  2. Le DLSS c’est quand même crado, autant descendre soit même la résolution et mettre un coup d’anti aliasing, c’est plus propre et pas plus gourmand
    Parce que oui, le DLSS c’est basiquement 75% (plus ou moins) de la résolution avec un AA crade

  3. Peu être que je n’ai pas ce ressenti parce que je joue en 1080 sur un 22 pouce, parce que je ne vois absolument aucune différence visuelle avec ou sans DLSS. C’est pour cela que je trouvais l’option cool.
    Maintenant, avec un écran permettant une résolution meilleur, peut être que la différence se voit.

Connectez-vous pour laisser un commentaire