Un WAD, c’est un niveau ou une campagne personnalisé pour Doom premier du nom. Et Doom c’est tout ce dont un amateur de simulateurs de meurtres à besoin pour être heureux. C’est pourquoi nous vous proposons un nouveau rendez-vous sur ce vénérable FPS : Régulièrement on vous parlera d’un WAD qu’on aura trouvé marquant, en bien ou en mal. Pour l’inauguration, nous jouerons à RTC-3057 : hub1.

RTC-3057 est un vieux WAD de 2003, qui à l’origine devait se parer de plusieurs épisodes. Pas de bol, l’équipe périclita et il n’y en eut qu’un seul. On y incarne RTC-3057, un prototype d’humain augmenté, qui se réveille à bord d’un vaisseau en orbite autour de mars. Comme d’habitude les démons s’invitent et on doit s’échapper le plus vite possible. Bien que le scénario soit au diapason des standards Doomesques, la narration est néanmoins beaucoup plus riche que dans les autres WAD que j’ai pu faire. Elle passe par de nombreux logs, des interactions avec les systèmes du vaisseau et de la mise en scène visuelle. Ledit vaisseau se présente comme un énorme niveau séparé en plusieurs étages, reliés par des ascenseurs. Purger des circuits de vapeurs, réinstaller des systèmes corrompus ou encore ouvrir des conduits d’évacuation pour les emprunter seront le lot de RTC-3057 durant son périple vers les modules de sauvetages. L’intelligence dans l’agencement des étages, ainsi que la volonté de créer un environnement cohérent pousse à explorer les entrailles du monstre, malgré un système d’interaction avec les consoles du vaisseau qui ferait passer les menus de Skyrim vanilla pour des merveilles de game design.

Parallèlement à ça, c’est toujours du Doom, mais du Doom gentil. Le manque de munitions, les angles vicieux cachant des zombis, ou l’étroitesse d’un couloir dans lequel se terre un pinky seront des dangers bien plus mortels que les quelques rixes en arène que le WAD propose. Il y a bien quelques grandes pièces, mais elles ne sont jamais très peuplées. Adieu les fusillades dantesques et les massacres au lance-roquettes. Ici on enchaine les escarmouches dans des environnements compliqués. La difficulté est d’ailleurs dans l’ensemble très faiblarde, même en ultra violence.

RTC-3057 : hub 1 vaut le détour. C’est un WAD audacieux (en dehors des total conversion qui jouent dans une autre catégorie) et unique malgré son âge vénérable. Il fait du Doom sans en faire en tentant d’y introduire des éléments qu’on pourrait penser incompatibles avec le principe même du jeu, mais qui s’avèrent bien implémentés : une narration, des énigmes et des combats plus tactiques que d’habitude.

– Pour télécharger RTC-3057 : Hub1
– Tuto de Wild_Monkey pour utiliser un WAD avec GZDoom
– N’hésitez pas à pimenter vos parties avec l’excellent mod Brutal Doom

5 Commentaires


  1. Combiner les WAD Hell Revealed avec Brutal Doom, c’est tellement violent que ton cerveau comprend plus et ça en devient carrément hypnotique et bizarrement zen.
    Et par dessus une playlist complètement à rebrousse-poil, genre Molly Nilsson ou autre synth-pop mélancolique : ça à un effet dingue.

  2. Voilà une rubrique que je vais aimer et que je raterais pas 🙂 !
    Un des jeux que j’ai depuis sa sortie sur mon PC c’est bien Doom !

    Dans les programme de portage je vous conseille QZDOOM (qui est compatible avec la plus part des WAD ou PK3) et qui en plus est bien fait !
    Ou Skulltag (mais qui semble plus en développement)

    Ce mod est vraiment pas mal, ça fait toujours plaisir de revenir sur DOOM ! 🙂

  3. Merci beaucoup ! J’ai connu Doom à sa sortie, ce qui ne me rajeunit pas. Un copain y jouait car je n’avais pas encore de pc, j’en bavais à l’époque. Depuis, j’y joue toujours, surtout depuis Brutal Doom qui change tout ! Ça se charge en quelques secondes, ça se joue vite et le temps que l’on veut. Appréciable pour les petites pauses et les gros défouloirs,! Ajouté à cela un nombre de wads hallucinant (avec un peu de tout, c’est vrai) . Je vais scruter cette rubrique à la loupe. Bonne idée en tous cas!

Connectez-vous pour laisser un commentaire