Vous l’aviez sûrement remarqué, au sein de l’équipe derrière Nofrag, plusieurs avaient placé pas mal d’espoir dans le fait de trouver le coffre contenant toutes les promesses de fun décrites par RARE pendant toute la promo de Sea of Thieves. Quelques phases de bêtas nous avaient quelque peu inquiété à cause d’un manque flagrant d’intérêt à long terme. Le jeu est finalement sorti – avec des serveurs saturés, preuve de l’engouement  pour le titre – et il est temps de mettre le jeu sur la planche à requin. Bienvenue à bord du navire Nofrag où nous allons chacun vous faire part de notre ressenti et déterminer s’il faut pousser ou non ce jeu dans la gueule des squales !

L’avis de Fcp

Comme je m’y attendais malheureusement je déplace donc Sea of Thieves de la case “meilleur espoir de l’année” à “grosse déception mais on s’y attendait quand même – de l’année”. En dehors des problèmes de connexion à la sortie du jeu, il n’y a pas grand chose de neuf à se mettre sous le sabre dans cette version finale. Cela n’enlève évidemment rien à tout ce qui fait le charme du jeu. C’est toujours un plaisir incommensurable de naviguer avec ses potes sur un trois mâts sur des eaux aussi belles que bien animées. Le PVP ne marquera pas les esprits mais offre quand même quelques moments très sympas. Mais ça ne suffira pas, en l’état, sur le long terme. Les nouvelles missions de commerce sont d’un ennui absolu en plus d’être mal foutues. Devoir valider sa quête sur son bateau puis devoir revenir voir le marchand pour récupérer les cages nécessaires au transport des marchandises. Est-ce qu’ils ont testé le jeu, vraiment ? Les forts de squelettes à attaquer pourraient être très cools – notamment avec les différents squelettes ayant chacun leurs points forts et vulnérabilités à découvrir sans aucune indication – si les combats PVE n’était pas complètement à la ramasse. Très peu de variété dans l’armement et des sensations trop molles. Enfin, si vous avez saigné les bêtas vous avez déjà vu au moins la moitié des cartes aux trésors.

Rare continue de marteler qu’ils ont prévu d’ajouter du contenu dans les mois à venir mais j’ai bien peur que ça ne suffise pas à combler le vide abyssale que propose pour l’instant le jeu. Comptez sur quelques potes et quelques soirées de rigolades, l’occasion au passage de tester le Xbox Game Pass. Mais à plus de 50€ c’est presque du foutage de gueule. Le jeu a selon moi un ou deux mois pour corriger le tir, avant que les nouveaux abonnés au Xbox Game Pass résilient leur abonnement, lassés par le jeu.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’avis de Rutabaga

Parti d’un postulat alléchant, à savoir une virée sur les mers du sud entre 4 potes pour vivre des aventures pleines de flibustes et d’abordages, Sea of Thieves se retrouve aujourd’hui sur les étagères dans un état qui frôle dangereusement l’arnaque totale : Rare a en effet oublié d’inclure la moindre profondeur à son jeu.

On vous propose des quêtes ? Il y en a en tout et pour tout 3 types (chercher des poulets / chercher des trésors / tuer des squelettes) et elles sont toutes plus soporifiques les unes que les autres. Des combats au sabre et au pistolet ? Ils sont à la fois simplistes et sans feeling. Des combats navaux ? C’est un poil mieux mais il n’y a aucune localisation des dégats ni la moindre portée stratégique – impossible par exemple de détruire le mât, les voiles ou le gouvernail, il n’y a qu’un seul type de boulet, un joueur mort réapparaît sur son bateau vingt secondes plus tard (sans rien perdre). De l’exploration alors ? Il y a une soixantaine d’îles de taille réduite et elles se ressemblent toutes. Pire, les fouiller n’est récompensé que par d’éventuels trésors planqués ça ou là. Même l’or qu’on amasse (qui est pour l’instant le seul but du jeu) ne sert à rien d’autre qu’à l’achat de cosmétiques sans intérêts. Aucune possibilité de fabriquer son fortin, d’améliorer son bateau ou son personnage, d’acheter du meilleur équipement ou quoi que ce soit qui donnerait envie d’aller de l’avant. Et je n’aborderai même pas les 3 musiques du jeu, les 4 armes disponibles, les 4 types d’ennemis, les 2 types de bateaux (un pour le solo/duo et un pour le multi à trois ou quatre)…

Ne reste alors à Sea of Thieves que ses mers et ses cieux superbes et l’éventualité de jouer avec des amis rigolos et de se vomir dessus en jouant faux de la musique libre de droits. Pour 70€ ou 50€ ou même 10€, cela fait cher le chat en 3D : les forbans ne sont clairement pas ceux que l’on croit.

L’avis de nounoursss

Je suis triste. Quand j’ai enfin eu Sea of Thieves entre les mains après avoir sauté dans le train avec le trailer à l’E3 2017, grâce auquel j’ai caressé l’espoir de devenir un pirate et de braver mers et océans entre potes pour piller et massacrer. Jusqu’à la dernière minute, Rare a promis d’ajouter du contenu au jeu final, car (selon eux) la beta n’en était qu’un mince aperçu. Je me sens trahi par ces mensonges, et rempli de tristesse devant le constat que le jeu final n’est que la beta agrémentée d’une quête supplémentaire et d’un Kraken mou du gland.

Je suis déconcerté. Néanmoins, je garde espoir de voir Rare reprendre la barre dans les mois à venir et remettre le cap sur un jeu qui pourrait être une pépite dans le monde du RP et de l’open world. Car malgré les défauts que tout le monde pointe, il y a quelque chose sous la très fine carapace de Sea of Thieves qui me fait prendre du plaisir en jouant, et me donne envie de revenir au commandement de ma frêle frégate pour parcourir son petit monde. Il y a du potentiel, un gros potentiel et j’ai envie de croire que ce n’est pas (encore) trop tard pour inverser la tendance.

Je suis frustré. Il ne se passe pas une minute sans qu’une idée de gameplay/contenu ne me vienne à l’esprit, et je ne suis pas un professionnel. Alors si moi, seul dans ma vigie, je suis capable d’avoir des idées, pourquoi en seraient-ils incapables ?

L’adulte en moi vous déconseille le jeu dans l’état et à ce prix, mais l’enfant a envie de vous encourager à lui donner sa chance sur le court et long terme. Si les futurs ajouts ne sont pas uniquement cosmétiques, et si Rare, avec les moyens de Microsoft est capable de donner vie à son monde de pirates pendant cette année, alors ce pourrait être un pari réussi (en retard).

S’il vous plaît, Rare. S’il vous plaît.

 

Sea of Thieves a les pieds qui dépassent de la planche à requin :

Vous l’avez compris, on est dans l’ensemble pas vraiment emballés par le jeu, voire dégoûtés. Il y a ceux qui n’espèrent plus rien du titre et ceux qui attendent encore un peu quelques semaines pour le ranger définitivement dans la catégorie grosse déception de l’année. Entre les problèmes de serveurs saturés ou de mises à jours qui bloquent l’accès à certains joueurs, pas sûr que Rare ait assez de temps pour corriger le tir.

8 Commentaires


  1. Un jeu aussi vide de contenu… A part si ils ont des gros blocs de contenus qui sont sur le point d’être validé par le contrôle qualité (on peut rêver), y’a aucune chance que le jeu s’enrichisse par miracle en moins d’un trimestre minimum.

  2. Quand la plupart des youtubers qui l’aiment bien balancent “c’est fun à plusieurs” ça en dit long.

  3. Déçu également mais surpris par la finition du jeu, temps au niveau sonore que immersion de l’océan et de la météo c’est propre… mais je n’attend plus vraiment grand chose de SoT car vu le contenu “basique et vite fait” ou le prix des skins est volontairement élevé pour augmenter la durée vie du jeu, il y a forte chance que cela soi dans la même logique avec le contenu a venir…

    C’est un jeu à prendre pour ce qu’il est… pas un mauvais jeu mais un jeu a 20-30€ que l’on jouera 3 ou 4 mois.

  4. Le problème, c’est le prix, en fait, non ? A 15-20€ on lui pardonnerait bcp plus.

  5. >

    De mon point de vue ça en dit surtout long sur les joueurs.
    Un jeu “fun à plusieurs”…Oh nan merde alors…Ah par contre on me signale au micro que c’est un jeu multijoueur.

    Accessoirement je me rappelle avec plaisir et nostalgie de soirées passées sur PVK, The Specialist et d’autres mods HL, qui au final offraient surtout un cadre à l’improvisation et au plaisir entre amis (non, il n’y a aucun message pervers dans cette phrase).

    Comme le précise kirthgersen, le gros problème c’est le prix. Mais en fait même à 20-30€ les jeux de ce genre ne semblent plus proposer d’attrait. De nos jours il faut du tout cuit, ne demandons pas au joueur de de construire son histoire et son plaisir.
    Ca me rappelle avec tristesse le cinéma actuel : proposez moi d’office un biscuit sans goût, mais je veux savoir ce que je manges, et je veux pouvoir en parler.

    Ca me fait d’ailleurs penser au blogpost de Virka sur le sujet : “Vous n’êtes personne, vous n’avez pas de nom, pas d’histoire, pas de passé, pas de caractéristiques, pas d’identité, vous n’avez pas de voix : vous n’êtes personne, seulement un avatar vide de toute personnalité, projeté dans un monde fictif intemporel, un monde qui n’est porteur d’aucun sens, d’aucune profondeur, d’aucune volonté.”
    Traduction : “on vous demande un peu d’imagination, vous êtes libres d’être ce que vous voulez…Oh merde c’est chiant, j’sais pas quoi faire”.

  6. >

    Sauf que le reproche ne porte pas sur le fait qu’il n’y ait pas d’histoire, lore, etc. mais sur l’idée qu’il n’y ait pas de possibilités réelles de créer une histoire durable. Refais-le même jeu avec des stats et du craft et personne n’ira s’en plaindre. Le jeu n’a aucun sens, aucun but, ne propose pas au joueur de s’impliquer, c’est tout.

    Actuellement SoT c’est la mise en abime du vide et l’illustration parfaite de ce qu’est un jeu vidéo vu par des gens qui n’ont jamais joué mais imaginent comment doit être un jeu vidéo. On est plus dans le jeu social par support vidéo que dans le réel jeu vidéo avec un enjeu derrière. C’est complétement dingo cette époque où les joueurs se font eux-même VRP des pires jeux jamais sortis, qui crachent clairement à la gueule de notre média favoris, et indirectement à notre gueule en tant que public, parce que… j’en sais rien.

  7. ^

    >

    En fait ce que je voulais dire par là c’est pas “roh non, pas un jeu multijoueur où faut avoir des amis et improviser”… à la limite pourquoi pas.

    Mais quand la seule chose qui revient c’est “nan mais Sea of Thieves faut y jouer entre amis et on s’amuse (peut être, si l’un des amis est un joyeux luron qui arrive à rendre un truc chiant drôle)” ça ne vend pas beaucoup de rêve.

    Dire “ce jeu est une expérience sociale” c’est enfoncer une porte ouverte. Mise à part les jeux full solo (et je sais qu’ils sont légion mais l’invention du mode deux joueurs ne date pas d’hier non plus), tous les jeux peuvent être une expérience sociale : Mario Kart, Smash Bros, quasi tous les (bons) jeux de baston, quasi tous les MMO…

    “fun à plusieurs” n’est pas vraiment un argument de vente, vu qu’un jeu doit être un fun de base…

Connectez-vous pour laisser un commentaire