Ces derniers jours, si l’on habite en Chine, il faut avoir un sacré défaut de vision pour rater la sortie nationale de Counter-Strike: Global Offensive. C’est simple : c’est directement inscrit sur les gratte-ciel. Comme prévu, nos cousins chinois doivent obligatoirement passer par un compte Perfect World pour se connecter aux serveurs, ce qui leur impose de communiquer un numéro de téléphone et une pièce d’identité. Des mesures qui peuvent nous sembler contraignantes, mais qui sont mises en place conformément aux lois chinoises en vigueur, ces mêmes lois qui imposent maintenant aux éditeurs d’indiquer le pourcentage de loot dans les jeux de hasard comme les caisses de CS:GO.

Si vous avez le malheur de tricher avec un compte Perfect World, vous serez fiché, banni et aussitôt interdit de recréer un compte avec l’identité que vous avez communiquée. La sanction peut toujours être contournée avec une nouvelle carte d’identité, mais reste tout de même bien dissuasive pour quiconque envisage de faire le malin.

Une mise à jour (disponible pour tout le monde) accompagne cette annonce, et marque l’arrivée d’une nouvelle caisse Spectrum Case 2. Valve continue également de rééquilibrer les pistolets, en s’attaquant cette fois-ci au Glock et au P250. Tous les changements sont à lire par là.

PARTAGER
Article précédentUn bundle avec tous les Quake pour 9,99 euros
Article suivantCurse of Osiris est bien le premier DLC de Destiny 2

Né dans la sueur des cybercafés des Hauts-De-France, Noddus a toujours vécu de drogues dures et d’eau tiède. Sa vie normale a pris fin le jour où il s’est aperçu que le PC familial pouvait faire tourner Quake III. Auparavant Blazingzboub, il a préféré renoncer à son passé honteux pour taper sa tête sur son clavier et se trouver une nouvelle identité : Noddus. C’est maintenant le renégat qui hante les couloirs de NoFrag, celui qui est toujours dans l’ombre, et dont on entend parfois les râles entre deux parties de Counter-Strike.