Résumons : début février, Interceptor (les développeurs de Rise of the Triad 2013) teasent un nouveau jeu Duke Nukem. Fin février, on apprend que Gearbox leur a collé un procès au cul (et à 3D Realms). Motif : ni Interceptor ni 3D Realms n’ont le droit de développer un jeu Duke Nukem, dont la marque appartient désormais à Gearbox. Scott Miller et George Broussard, les deux derniers employés de 3D Realms, reconnaissent leurs torts dans une lettre aux avocats de Gearbox.

Dans la foulée, le patron du fonds d’investissement derrière Interceptor rachète 3D Realms, et même si sur le papier les deux entreprises sont séparées, le boss d’Interceptor répond aux interviews comme s’il dirigeait maintenant 3D Realms. Ça, c’était la situation jusqu’à maintenant.

Et là, patatras : 3D Realms et Interceptor ont répondu à la plainte de Gearbox, et changent complètement d’avis. Ils estiment non seulement avoir le droit de développer le nouveau jeu Duke Nukem d’Interceptor, mais affirment en plus que Gearbox ne possède pas la marque Duke Nukem et qu’elle appartient toujours à 3D Realms. Le nouveau 3D Realms estime que les avocats de Gearbox ont forcé Scott Miller et George Broussard à “reconnaître leurs torts”.

Et tout ça, donc, pour le contrôle d’une franchise dont le dernier bon jeu vient de fêter ses dix-huit ans.

Pour les curieux, j’ai récupéré le texte complet de la réponse de 3D Realms. Seule la cinquième page est réellement utile, mais le reste est là pour la postérité.