Paul Jean (sans rire) explique tout l’intérêt très relatif du prochain Conflict.