Le big boss d’Irrational Games admet qu’ils ont merdé en limitant l’activation de Bioshock à trois installations et en sous estimant l’importance du serveur d’activation qui a planté peu après la sortie du jeu. Il ajoute que le système d’activation sera supprimé un jour futur. Il a été mis en place pour la période de sortie de Bioshock, alors tout le monde veut absolument y jouer, sans forcément l’acheter.

En ce qui concerne les soi-disant problèmes d’écran large, Ken Levine répète que le champ de vision en 16/10ème est celui qui a servi de base pour développer le jeu. Il ajoute que les clients désirant tout de même modifier le FOV auront droit à un patch bien que les développeurs n’approuvent pas ce choix esthétique.

Enfin, Ken Levine affirme qu’aucune version PS3 n’est actuellement en développement.

Et en cadeau, le site officiel de Bioshock propose actuellement les 12 mp3 de la bande originale du jeu : 17 minutes, 23Mo, gratos.