Le boss d’Epic remplit les premières pages du Dev Diary d’Unreal Championship 2. Actuellement, ils tentent de passer la certification qu’impose Microsoft à tous les jeux sortant sur XBox (il y a un système identique sur chaque console).

La tache la plus difficile et la plus rébarbative consiste à diminuer l’espace mémoire occupé par le jeu pour que tout tienne sur 64Mo. Epic est donc obligé de compresser des textures ou de virer des phases d’animations.