La sortie de la version PC de Red Dead Redemption 2 a été un véritable bazar : entre les joueurs se plaignant de problèmes techniques (impossibilité de lancer le jeu, mise à jour infinie…) et les performances à la ramasse sur certaines configs, difficile de savoir vraiment à quoi s’en tenir quant à cette version tant attendue. Pourtant avec ses promesses de framerate débloqué, de visuels améliorés et de jouabilité au clavier-souris, Red Dead Redemption 2 sur PC peut être la façon optimale de profiter du jeu… à condition de mettre les mains dans le cambouis.

Côté gameplay

Fondamentalement, Rockstar n’a pas changé grand chose au jeu depuis la sortie de Red Dead Redemption sur console. On y retrouve donc le même gameplay lent et contemplatif, focalisé sur la découverte d’un univers incroyablement crédible. Les travers qui étaient déjà dans la version console sont aussi de la partie, telles les multiples interactions créant un mic-mac de touches contextuelles peu intuitives changeant au gré de ce qui nous entoure.

Toutefois, le grand changement est apporté par la jouabilité au clavier-souris : désormais, la vue FPS est réellement exploitable. La quasi intégralité du jeu est faisable à la première personne et cela permet de découvrir une multitude de détails, d’effets et d’animations que l’on ne soupçonnait pas avec la caméra éloignée. De manière générale, le fait d’avoir une caméra à l’échelle de l’univers qui nous entoure apporte beaucoup au sentiment d’immersion et entrer dans un saloon dans lequel des clients aux mines patibulaires nous dévisagent en murmurant des menaces à demi-mots prend une toute autre saveur. Les gunfights deviennent enfin agréables et, il faut l’avouer, un peu plus simples : on peut dire au revoir à l’horrible maniabilité des armes à feu et enfin profiter des combats sans avoir à rester forcément planqué pour pouvoir viser correctement. Évidemment, tout n’est pas rose, le FOV restant trop étriqué et on a parfois affaire à quelques ratés dans la réalisation, comme des morceaux de décors passant à travers notre personnage, des textures de qualité ridicule vues de près ou encore l’absence d’animation sur les armes, qui semblent figées lorsqu’on ne les utilise pas. Reste qu’il s’agit probablement de la meilleure façon de profiter de Red Dead Redemption 2 niveau gameplay.

Plusieurs options vous sont proposées afin de personnaliser votre expérience de jeu et on vous conseille fortement de modifier celles-ci :

Dans l’onglet Commandes :

  • Verrouillage de la visée à pied : Visée libre
  • Niveau d’assistance à pied : 0
  • Verrouillage de la visée à cheval/véhicule : Visée libre
  • Niveau d’assistance à cheval/véhicule : 0
  • Tapotage assisté : 4x ou maintenir

Dans l’onglet Caméra :

  • Champ de vision première personne : Maximum
  • Mouvements de tête première personne : Réduits

Côté technique

Outre ceux n’arrivant pas à lancer Red Dead Redemption 2, nombreux sont les joueurs se plaignant des performances en jeu sur leurs configurations. Pour savoir à quoi vraiment vous attendre selon votre matériel, vous pouvez retrouver ci-dessous des benchmarks issus d’une vidéo de Gamers Nexus.

En 1080p, paramètres Élevés, quelques modifications d’options. Résultats en images par seconde.

En 1920*1080 avec des paramètres globalement définis en Élevés, on constate qu’une GTX 1060 Ti suffit pour atteindre et même dépasser les 60 FPS en moyenne. Si vous possédez une carte aux capacités inférieures, il faudra alors faire des sacrifices ou vous habituer à un framerate souffreteux. Notez qu’il faudra également faire des concessions si vous désirez faire tourner votre jeu à 144 images par secondes, et ce même avec une 2080 Ti puisque cette dernière offre en moyenne 131 FPS dans ces conditions.

En 1440p, paramètres Élevés, quelques modifications d’options. Résultats en images par seconde.

En 1440p en Élevé, on constate qu’il faudra au minimum une RTX 2060 SUPER ou une RX Vega 56 OC pour avoir un framerate atteignant les 60 FPS en moyenne. Même avec une RX Vega 56 standard ou une 1660 Ti, il faudra trifouiller dans les options et en sacrifier quelques-unes pour avoir un jeu fluide. Ne vous faites pas trop d’illusion si vous visez les 144 FPS dans cette résolution car même une RTX 2080 Ti n’y arrive pas à moins de baisser drastiquement la qualité visuelle.

Quelles options sacrifier, lesquelles garder ?

Votre configuration est un peu juste et peine à tenir la cadence et à afficher un jeu suffisamment fluide ? Heureusement pour vous, le titre offre de nombreuses options en tout genre qui permettent de grappiller quelques images par seconde. Afin de vous aider à déterminer ce que vous êtes prêt à sacrifier sur l’autel de la fluidité, nous vous proposons un court guide qui vous permettra de mieux savoir à quoi correspondent telles ou telles options.

Pour commencer, il faut savoir que la plupart des paramètres sont disponibles à plusieurs niveaux : Bas, Moyen, Haut et Ultra. Jouer avec ces valeurs est primordial, d’autant plus que certains paramètres en Ultra apportent peu d’impact visuel mais entament beaucoup les performances par rapport au mode Haut. Vous pouvez retrouver ci-dessus des screenshots comparant le résultat si on met toutes les options au minimum à gauche, si on paramètre de façon optimale afin de conserver qualité et fluidité au milieu et, enfin, si on met toutes les options en Ultra à droite. Vous conviendrez comme nous que la qualité visuelle des screenshots “équilibrés” est largement appréciable, en plus de tourner à 60 FPS constants en 1080p sur ma config (RTX 2060, i7 7700K, 16Go de RAM).

Voici donc une sélection d’options vous permettant de gagner des FPS sans perdre trop de qualité visuelle :

  • Qualité des textures : L’impact sur les performances étant minimes, mieux vaut afficher les textures en Ultra. D’autant plus qu’avec la vue FPS, les défauts sur les textures sont plus visibles.
  • Filtrage anisotrope : Cette option permet d’éviter les effets de crénelage tout en réduisant le flou sur les textures. Peu d’impact sur les performances, donc à mettre au max.
  • FXAA : Méthode anti-aliasing peu gourmande et aussi moins efficace que le MSAA. Désactiver pour un léger gain de perf.
  • MSAA : Méthode anti-aliasing efficace mais très gourmande, à désactiver.
  • Qualité de la physique de l’eau : Gouffre à performance pour un intérêt minime, à baisser le plus possible. Au bord de l’eau, on gagne presque une dizaine (!) d’images par secondes en passant cette option d’une valeur élevée à une valeur faible.
  • Échelle de résolution : Permet de pousser le jeu à effectuer un rendu à une certaine résolution avant de l’adapter à celle prévue pour votre écran. Si vous optez pour une résolution plus basse (de x0,5 à x0,967), vous économiserez des performances mais le résultat sera plus grossier. Ne le faites que si votre framerate est vraiment à la ramasse – et pensez à activer le filtre “Affiner” si vous êtes chez Nvidia et “Image Sharpening” chez AMD. Si, à l’inverse, vous optez pour une résolution supérieure (de x1,25 à x2,5), les performances seront fortement impactées mais le rendu sera plus précis.
  • Flou de mouvement : Désactivez ce truc qui donne l’impression d’avoir des problèmes de vue.
  • MSAA de réverbération : Active l’anti-aliasing sur les reflets, aucun intérêt : virez-le.
  • Niveau de détail de la géométrie : Cette option a beaucoup d’impact sur les performances. Toutefois, elle permet d’ajuster les détails présents sur les objets et décors à distance et la réduire atteint franchement l’aspect visuel du jeu. Il faut donc la baisser mais pas trop…
  • Niveau de détail de l’herbe : Certes, vous aurez souvent l’occasion d’observer la nature dans Red Dead Redemption 2, aussi vous aurez envie que celle-ci resplendisse. Mais cette option ajoutant de la densité et de la qualité aux herbes environnantes a beaucoup d’impact sur les performances. Le gain en IPS en baissant cette option est plus important que l’apport visuel qu’elle peut fournir.

Le reste des options est à paramétrer selon votre convenance, à vous de bidouiller pour voir ce que vous êtes prêt à activer ou à désactiver : lors de mes tests, aucune d’entre elles n’a eu un impact significatif.

13 Commentaires


  1. Merci ! Je vais attendre une prochaine carte graphique. Un peu triste de repasser en 1080p pour avoir d’avantage de fps, le 1440p rend l’image plus fine en étant moins gourmand que la 4K.

    Il y a beaucoup d’options de quoi s’occuper pendant des heures.

  2. Merci, j’avais cherché le même type d’article pendant des heures pour configurer GTA V, c’est quasi introuvable. Y’a que des articles pour les configs ultra bourines, mais dès que t’as pas le pc dernier cri, pour savoir qu’est ce que tu peux baisser, comment ça impacte, à quoi ça sert, etc… y’a rien.

  3. Bah pour en profiter , faudrait déjà que ce foutu launcher marche….

    Apres la mise a jour du plantage au lancement , maintenant il me raconte que le service R* n est pas actif et que le mode hors ligne n est pas validé…

    On avance … doucement….

  4. >

    C’est plus fin aux niveaux des textures et des éclairages également. Par contre j’imagine que la compression Youtube joue un peu.
    Après les versions consoles sont déjà très belles.

    On verra la tête du jeu sur PC quand les mods graphiques vont sortir (à l’instar de ceux de GTA V).
    Et puis bon pouvoir jouer au clavier souris pour la vue FPS, ça fait un gros avantage de plus.

  5. Et avoir plus de 30 fps sans motion blur fait aussi une grosse différence je trouve. Au galop sur ps4 j’avais du mal à distinguer quel animal gambadait sur le bas côté !

  6. C’est toujours un plus de pouvoir enlever certaines options qui sont plus chiante qu’autre chose.

  7. je suis bluffé par l’environnement visuel et sonore, d’ailleurs je joue en TPS parce qu’Arthur il a trop de la gueule !

    Pour les phases de shoot, y ‘a moyen de fourber avec les couteaux de lancer sur certaines “embrouilles” ça rajoute un côté infiltration au far west bien cool !

    Et la chasse rien qu’au cri des animaux je peux m’orienter….
    Ce jeu est vraiment bluffant .

  8. Merci pour ce post vraiment très utile ! Pour ma part le jeu est pour une bonne partie très fluide…mais parfois j’ai de gros freeze…qui sortent de je ne sais ou ? Des pistes pour résoudre ce problème ? Est ce que ca pourrait etre un accès disque trop long ?

    Merci !!

Connectez-vous pour laisser un commentaire