À l’occasion d’une interview accordée au site VenturaBeats, Jerk Gustafsson, producteur exécutif de Wolfenstein: Youngblood, est revenu sur quelques points du jeu. C’est ainsi que l’on apprend, au détour d’une question, que le futur titre de Machines Games n’intégrera pas la fonctionnalité ray tracing au lancement le 26 juillet prochain :

Les ingénieurs de Nvidia travaillent toujours pour que cela soit aussi esthétique que possible pour le jeu et la date reste à déterminer. Mais d’après ce que nous avons vu jusqu’à présent, ce sera bien.

Jerk Gustafsson, producteur exécutif.

Pourtant, Wolfenstein: Yougblood est vendu en bundle avec les cartes RTX depuis maintenant plusieurs semaines.

Jeff Gustafsson revient également sur les changements par rapport aux précédentes opus de la saga. La campagne solo sera plus courte mais, grâce à des niveaux beaucoup plus ouverts, explorer toutes les possibilités de level design prendra entre 25h et 30h. L’histoire sera d’ailleurs aussi plus légère que Wolfenstein II: The New Colossus qui abordait l’enfance de B. J. Blazkowicz et les rapports violents avec son père. Dans ce nouvel épisode, les protagonistes, qui sont les filles de Blazkowicz, ont été élevées dans l’amour et la préparation au meurtre en masse de nazis.

Le reste de l’article ne nous apprend pas grand chose de plus. Ah si, que le journaliste de VenturaBeats est un gros fragile qui a été dérangé par le réalisme de la violence dans le prochain Call of Duty. Alors, qu’au contraire, le côté fantasy de Wolfenstein lui a épargné un PTSD. Jeff Gustafsson répond que l’équipe a en effet réfléchit à la violence des les jeux vidéo et a songé à ajouter des options concernant ce sujet. Elles n’ont finalement pas été implémentées mais les prochains titres du studio Machines Games pourraient être affectés, au grand dam de la rédaction de NoFrag.

3 Commentaires


  1. “On est en train d’implémenter cette feature pour notre jeu, vous allez voir ca va etre trop de la merde!” Aucun développeurs, jamais.

  2. La feature n’est pas forcément “de la merde”, maintenant est-ce une démarche marketing d’nVidia ou bien est-ce que c’est le développeur qui a vu un apport potentiel à son jeu ?
    Pour Wolfenstein pas vraiment de doute là-dessus, je dirais presque qu’nVidia a mis la main au porte monnaie pour les convaincre du choix pertinent qu’est le ray tracing dans tout AAA qui se mérite.

    Même pour Cyberpunk 2077 où ça peut pourtant en jeter la nuit avec tous les néons que l’on devrait croiser, quelque chose me dit qu’il y a une démarche marketing nVidida savamment orchestrée.
    Le clou du spectacle serait une meilleure performance du “RTX” (on devrait plutôt parler de DXR je pense mais bon avec nVidia tout devient sa propriété) par AMD avec ses premières cartes qui le supporteront

  3. C’était un sarcasme, dans le même genre que le patron de HBO qui en voyant le pre-sceen season 08 de Game of Thrones dit aux journalistes “Je l’ai vu et elle démonte”.

Connectez-vous pour laisser un commentaire