K141 – Курск, aussi connu sous le nom de Kursk dans nos contrées de capitalistes décadents, se voit patché en version 2.1 depuis le 21 décembre. Pour rappel, le jeu vous met dans la peau d’un agent secret infiltré dans le sous-marin nucléaire qui a sombré en août 2000 avec ses 118 hommes d’équipage.

Vous n’en avez plus entendu parler depuis octobre dernier et c’est ma faute. J’avais en effet reçu une clé et devais donc logiquement vous pondre un test. Mais l’expérience était tellement catastrophique que j’y ai renoncé : animations dégueulasses, caméra qui donne la nausée, zone d’activation d’un bouton ridiculement petite, filtres graphiques rendant l’image floue et scénario digne d’un Tom Clancy bourré et parano… J’aurais dû finir le jeu mais je n’ai pas pu. Il a pourtant des qualités : se balader dans le sous-marin est intéressant et il est extrêmement bien modélisé.

Et ça tombe bien car le patch, en plus de régler partiellement les soucis d’animation, de lenteurs de chargement et de caméra, ajoute un mode de visite libre (free roam) du bâtiment russe. Il vous faudra pour cela finir le jeu, ce qui est une moins bonne nouvelle, mais espérons qu’un courageux lecteur de Nofrag à la motivation d’acier pourra terminer cette passionnante aventure et partager sa sauvegarde dans les commentaires…

Kursk est actuellement à -35% (19€) durant les soldes d’hiver de Steam, ce qui reste encore à mon avis 10€ de trop.

5 Commentaires


  1. Il vous faudra pour cela finir le jeu, ce qui est une moins bonne nouvelle, mais espérons qu’un courageux lecteur de Nofrag à la motivation d’acier pourra terminer cette passionnante aventure et partager sa sauvegarde dans les commentaires…”

    Rom1 me semble tout indiqué pour remplir cette mission !

  2. Rom1 me semble tout indiqué pour remplir cette mission !

    Hey, genre je joue à toutes les merdes…

    Bon j’ai mis à jour en 2.1 et voici la sauvegarde : http://romzebest.free.fr/public/KURSK.zip
    A extraire dans \AppData\LocalLow

    Comme si je n’allais pas jouer à un jeu russe (cf. mon poster de Lenin au dessus de mon bureau), surtout que le Kursk est un sujet régulier de discussion, avec la mort de Lady Di. Deux mystères mystérieux.
    On peut y jouer en russe (ou polonais) sous-titré anglais. Au final on a 3 heures de quêtes fedex (trouver un outil, réconcilier deux amants, voler de la bouffe). On passe son temps à ouvrir des sas ou utiliser des échelles, avec une animation à chaque fois. Du coup ça donne : 5 secondes de marche, 15 secondes d’animation, 5 secondes de marche, 15 secondes d’animations etc.
    La fin est un peu trop vite expédiée, je m’attendais à plus ressentir la détresses des survivants, attendants désespérément les secours, espérants puis sombrants dans la folie.

    Mais le meilleur moment fût le bain prit avec deux solides gaillards :
    Image
    Un bel esprit de franche camaraderie !

Connectez-vous pour laisser un commentaire