Le développement de Hunt: Showdown poursuit son petit bonhomme de chemin et Crytek vient de publier une nouvelle mise à jour pour son jeu de chasse aux monstres en multijoueur. Le bébé pèse 11,5 Go et ajoutera notamment :

  • Les Water Devils : de nouveaux monstres squattant les marécages, rendant un peu plus dangereuse la baignade. Les développeurs affirment ne pas vouloir rendre la traversée des marécages impossibles mais simplement rajouter un peu de tension aux parties. Vous pouvez toujours essayer de tuer une nuée de Water Devils mais une autre la remplacera très vite
  • Des badges : des petits dessins correspondant à votre niveau de prestige permettant de montrer la taille de votre e-penis à vos camarades de jeu
  • Une modification de la gestion des brûlures et du saignement : ces deux types de dégâts seront désormais moins punitifs, offrant aux n00bs la possibilité d’échapper à la mort après avoir marché par mégarde sur un feu de brindilles
  • De nouveaux consommables : la liquid fire bomb et la waxed dynamite qui serviront principalement pour les combats sur l’eau
  • Progression sans fin : en atteignant le rang maximum, les joueurs peuvent désormais continuer à débloquer des récompenses financières au lieu de se contenter de points de prestige
  • Des canards : des oiseaux aquatiques ansériformes qui font coin-coin et agissent, en jeu, comme les corbeaux mais sur des étendues d’eau

D’autres modifications plus ou moins mineures et autres bug fixes apportés par la mise à jour sont listés sur la page de l’annonce.

3 Commentaires


  1. Intéressant. J’sais pas s’il est mis régulièrement ou aussi rarement à jour que Quake par exemple. Dommage que j’aille loupé la vente car je peux juste y jouer via le “Library Sharing” d’un ami.

  2. Mise à jour régulières, avec des changements notables (armes/map/gameplay/performance/etc).

  3. >

    Hormis les légers soucis d’optimisation (pertes ponctuelles de 10/15 FPS), Hunt: Showdown est un excellent jeu. Il faut aimer le PvP court et brutal, dans une ambiance PvE réussie. Il faut cependant accrocher à l’ambiance et à la patte artistique. Ce jeu est excessivement frustrant (principe de la mort définitive) et, à titre personnel, je n’avais pas eu une aussi grande satisfaction à réussir une belle partie dans un jeu vidéo depuis des années. L’angoisse de perdre une personnage, qui a survécu à 4 sorties, génère une montée d’adrénaline non négligeable dans les combats PvP.

    Côté mise à jour, la roadmap est assez explicite et régulièrement mise à jour. Pour une vingtaine d’euros c’est du pain bénit.

Connectez-vous pour laisser un commentaire