Gaijin Entertainment, les papas de War Thunder, viennent d’annoncer leur collaboration avec Darkflow Software (un studio qui semble sortir de nulle part) dans le développement de Enlisted, un nouveau FPS sur la Seconde Guerre Mondiale. « Mais on en a déjà eu une tonne de FPS sur la Seconde Guerre Mondiale, et y’a encore Battalion 1944 qui doit arriver ! », vous vois-je déjà scander dans les commentaires.

C’est quand on se penche sur la philosophie de développement et le modèle économique du jeu qu’on s’aperçoit que Enlisted ne compte pas jouer sur le même terrain que ses concurrents. Pour Gaijin et Darkflow, il n’est pas question de créer un FPS arcade parfaitement équilibré, avec des équipes fixes et des maps pensées exclusivement pour la compétition. « Nous ne voulons pas seulement créer des arènes pour des matchs en 15 VS 15 ou 30 VS 30, mais créer des scénarios dont la tactique se rapproche des vraies missions de combat », expliquent-ils sur la page de présentation du projet.

http://www.youtube.com/watch?v=wopV
L’idée est donc de créer un FPS massivement multijoueur, jouable en escouade à travers différentes batailles de la Seconde Guerre Mondiale. Au lancement, le jeu proposera deux campagnes (le Débarquement de Normandie et la Bataille de Moscou) et un financement participatif est en cours pour en développer de nouvelles. L’immersion semble être l’une des préoccupations principales du studio, qui espère retranscrire – avec un niveau de détail plus ou moins poussé, ça reste un FPS multi – les grands moments de l’Histoire en mettant le joueur dans des situations précises. « Votre objectif ne sera pas de tuer tous les joueurs ennemis », affirment-ils. Il sera davantage question de progresser avec son escouade dans des batailles à grande échelle.


Enlisted tourne sur Dagor, le moteur maison de Gaijin.

Pour l’instant, on peut donc s’attendre à un FPS massivement multijoueur (120/150 joueurs maximum), avec du matchmaking basé sur le niveau des joueurs et une emphase sur le jeu en escouade. L’idée est intéressante, surtout pour un MMO, mais reste à voir si la rejouabilité sera au rendez-vous.

Enlisted est attendu sur Steam, d’abord en Accès Anticipé et uniquement par épisode – chaque bataille faisant l’objet d’un jeu stand-alone vendu séparément. S’ils récoltent 500 000 dollars (ça semble mal parti), ils laisseront aux joueurs le choix de la prochaine campagne. Si le million est atteint, Enlisted sortira sur consoles.

PARTAGER
Article précédentSTRAFE est honteusement gore, et c’est une bonne chose
Article suivantVerdun : la trêve de Noël approche

Né dans la sueur des cybercafés des Hauts-De-France, Noddus a toujours vécu de drogues dures et d’eau tiède. Sa vie normale a pris fin le jour où il s’est aperçu que le PC familial pouvait faire tourner Quake III. Auparavant Blazingzboub, il a préféré renoncer à son passé honteux pour taper sa tête sur son clavier et se trouver une nouvelle identité : Noddus. C’est maintenant le renégat qui hante les couloirs de NoFrag, celui qui est toujours dans l’ombre, et dont on entend parfois les râles entre deux parties de Counter-Strike.