Payday est l’un des seuls nouveaux FPS révélés lors de l’E3 et c’est sans doute le plus innovateur. Développé par Overkill Software, des ex-membres de GRIN, et édité par Sony, Payday est un jeu PSN et PC jouable uniquement à quatre en coop ou avec des bots. Dans la carte présentée à l’E3, les joueurs doivent braquer une banque. Il débutent la partie en enfilant leurs masques et en ouvrant le feu. Après ça, un compte à rebours débute avant l’arrivée de la police. Si ça vous rappelle quelque chose, c’est normal, il s’agit très exactement du même concept que celui de Bank Heist dont nous n’avons plus de nouvelle depuis un an.

Cette mission se divise en plusieurs objectifs : trouver le directeur et lui piquer les clefs, installer la perceuse sur les grilles de la chambre forte, faire cramer le sol pour atteindre les coffres, récupérer l’oseille, puis rejoindre le camion garé dans le parking pour s’enfuir. Il y a également de nombreux objectifs secondaires permettant de retarder l’arrivée de la police ou de lui bloquer certains accès : exploser les caméras de sécurité, vider l’ordinateur qui enregistre les vidéos ou encore capturer des otages qui vous serviront de points de respawn si vous vous faites dézinguer.

Tout comme dans Left 4 Dead, le jeu se joue en coop à quatre. Tout comme dans L4D, vous pouvez relever vos coéquipiers tombés au sol si vous vous trimbalez avec une trousse de soin. Vous pouvez également choisir un sac de munitions qu’il suffira de poser par terre pour que tout le monde puisse s’y servir. Le système de santé se base sur de l’auto-regen. Au début de la partie, vous aurez le choix entre trois rôles qui détermineront les spécialités et l’arsenal de votre braqueur : sniper, démolition ou support. Au fur et à mesure du jeu, vous gagnez des XP, débloquez des nouvelles capacités, bref la routine habituelle.

Les flics de bases qui arrivent en premier sur les lieux n’ont pas l’air très dangereux, mais le SWAT est déjà plus méchant, surtout quand ils envoient des gars en combinaison de démineurs (?!) armés de MP5 ou de tazer. Si Payday semble facile sur la vidéo, sachez qu’il y aura quatre niveaux de difficultés et que celui présenté à l’E3 était probablement le plus facile.

Payday: The Heist proposera six cartes radicalement différentes : une fusillade dans les rues de LA, un braquage dans la planque d’un dealer, une évasion de prison… En fait il n’y a qu’un seul braquage de banque. Malheureusement, à la différence de L4D, il n’y a pas de mode versus ce qui devrait considérablement limiter la durée de vie du jeu.

Pour plus d’informations, il y a 20 minutes vidéo commentées chez Gametrailers (première partie, 2ème partie) et des previews très enthousiastes chez Joystiq et PCGamer. Payday sortira à petit prix cette année sur PC et PSN.