Ah! les hommes politiques… Ce sont des gens comme vous et moi qui vont picoler chez René et commencent à débattre de tout et n’importe quoi avec les autres piliers de bar sur des sujets qu’ils ne maitrisent pas. Sauf qu’eux, ils sont sobres et ils font ça à l’Assemblée Nationale et au Sénat.

Les députés UMP Arlette Grosskost et Paul Jeanneteau viennent de rendre un rapport visant à enrayer la cyberdépendance dont serait victime un français sur cent. Parmi les mesures préconisées, ils proposent d’introduire une horloge indiquant le temps de jeu, de faire en sorte que le personnage se fatigue au bout de quelques heures et d’insérer dans le jeu un cyber-psy qui vous suggérera de prendre une pause. Du moment qu’on peut lui coller un headshot, je ne vois pas où est le problème.

Quand on voit la tronche de la campagne anti-Internet lancée par le gouvernement, on a hâte de voir celle qui pointera du doigt les dangers du jeu vidéo. Quand un pays a peur, la première chose qu’il fait, c’est de renoncer à ses libertés individuelles.