Guerrilla Games a profité de l’E3 pour décrire le contenu multiplayer de Killzone 2. Comme dans tous les FPS consoles modernes, vous accumulerez des médailles et des grades au cours de vos parties. Le jeu intégrera un système de réseau communautaire mettant en avant l’activité des clans, les tournois et permettant aux équipes de se lancer des défis en misant des “points de valeurs”.

Killzone 2 contiendra huit cartes (c’est peu) jouables de 2 à 32 joueurs grâce à une myriade d’options : temps de respawn, temps nécessaire pour amorcer une bombe, etc. Sur le papier, c’est formidable, mais en pratique, il est très complexe de paramétrer un jeu multi pour qu’il soit équilibré et ce n’est peut-être pas une très bonne idée de permettre à tout le monde de changer les règles.

Killzone 2 proposera de nombreux modes teamplay et profitera d’un système de squad accueillant jusqu’à quatre joueurs pouvant communiquer sur un canal audio dédié. Avant chaque partie, les joueurs devront se constituer un personnage en choisissant un “badge” primaire et un “badge” secondaire :

  • Rifleman: la classe standard qui donne accès à la plupart des armes.
  • Engineer: le badge primaire permet de déployer une tourelle automatique. Le badge secondaire permet de déployer des distributeurs de munitions et des armes fixes.
  • Medic: le badge primaire permet de réanimer les blessés, le secondaire de lâcher des medikits.
  • Scout: le primaire permet d’activer un camouflage actif vous rendant quasiment invisible, le secondaire de marquer les adversaires afin d’indiquer leurs positions à vos alliés.
  • Assault: le primaire double votre armure, le secondaire permet de booster votre vitesse de course temporairement.
  • Tactician: le primaire donne accès à un fumigène de couleur qui sert de point de respawn, le secondaire permet de réclamer un support aérien.
  • Saboteur: le primaire permet de vous déguiser en ennemi, le secondaire d’utiliser du C4.

Et pour conclure, voici le nouveau trailer du jeu : [–SUITE–]

Sources : Shacknews, JV.com, Eurogamer.