Harvey Smith, le designer de Blacksite Area 51, admet publiquement que son jeu est médiocre et qu’il en est en partie responsable, le tout avant même la sortie européenne du titre. L’ironie de la chose, c’est qu’au même instant, les Grands Reporters français pouvaient découvrir dans leur boîte aux lettres un joli dossier de presse envoyé par Midway et ventant les mérites de Blacksite.

Les raisons invoquées pour expliquer la médiocrité du titre :

  • Beaucoup de problèmes techniques (il s’agit de l’UE3) : il fallait huit mois pour faire marcher le moindre truc.
  • Harvey Smith travaillait en parallèle sur un autre projet plus intéressant.
  • Les développeurs bossaient dans l’urgence et le jeu est directement passé de l’alpha à la version finale.

Harvey, après s’être grillé auprès de toute l’industrie, conclut son post mortem en tentant vainement de défendre le caractère hautement subversif du jeu qui aurait du lui valoir des 8/10 plutôt que des 6 ou des 7. Cry me a river, loser.