La team NoFrag

Noddus – Rédacteur en chef

Né dans la sueur des cybercafés des Hauts-De-France, Noddus a toujours vécu de drogues dures et d’eau tiède. Sa vie normale a pris fin le jour où il s’est aperçu que le PC familial pouvait faire tourner Quake III. Auparavant Blazingzboub, il a préféré renoncer à son passé honteux pour taper sa tête sur son clavier et se trouver une nouvelle identité : Noddus. C’est maintenant le renégat qui hante les couloirs de NoFrag, celui qui est toujours dans l’ombre, et dont on entend parfois les râles entre deux parties de Counter-Strike.

 

 

Pedrodactyl – Journaliste

Docteur en philosophie et arrogant personnage cultivé, il use de mots compliqués que seul ton grand-père qui s’endort devant des Chiffres et des Lettres connaît. Pedrodactyl dit à qui veut l’entendre qu’il est un joueur asocial et solitaire de S.T.A.L.K.E.R. ou DOOM mais il ne trompe personne, on sait tous qu’il cherche à passer pro sur Paladins.

 

 

 

Masiko – Journaliste

On a rencontré Masiko alors qui était en train d’insulter des fans de Blizzard sortant d’un Mcdonald. Son accent chantant mêlé aux injures qu’il proférait lui ont tout de suite donné un air sympathique. Mais sous cette joviale façade, une envie le rongeait, il voulait faire fructifier son amour pour Duke Nukem 3D et avouer au grand jour sa FPSosexualité. C’est donc naturellement qu’il est venu rejoindre l’équipe de NoFrag.

 

 

 

Kip – Admin gitan

Surnommé « Nico GI-Joe » à la rédaction, Kip est le doyen du groupe. Après avoir passé un an de sa vie à creuser des igloos à mains nues sur le Mont Blanc en tant que chasseur alpin dans l’Armée de Terre, il s’est rendu compte qu’utiliser un FAMAS dans la vraie vie, c’est quand même bien plus compliqué que dans les jeux vidéo. Aujourd’hui, il a donc plaqué femmes et enfants pour vivre en ermite sur Dwarf Fortress et jouer à Elite : Dangerous sur les toits de Paris. C’est un peu notre papa, qui nous baby-sitte et nous fouette quand il faut bosser.

 

 

Bibiwan – L33T D3V

Personne ne connaît vraiment le passé de celui qui se fait appeler Bibiwan. Laptop toujours sous le bras et lunettes vissées sur le crâne, certains racontent qu’il serait le résultat d’une expérience informatique qui a mal tourné. Il ne s’exprime qu’en commandes SQL et affirme voir le monde qu’il entoure en ASCII, ce qui a tendance à inquiéter les autres membres de l’équipe. Pour être honnête, on ne comprend pas toujours ce qu’il raconte mais c’est le seul d’entre nous capable d’afficher quelque chose sur le site sans faire exploser les serveurs.