Chaque semaine ou presque, je vous propose de faire un récapitulatif des FPS sortis dont personne ne parle et ne parlera pour leur offrir un peu de lumière grâce à la notoriété internationale de NoFrag.

Un FPS où il faut tirer sur des animaux avec un lance-roquettes. C’est la description du jeu, je n’invente rien. La qualité est peut-être dans la simplicité.

  • Supermarket Simulator, sorti le 11 février. Page Steam.

Si faire les courses est votre plus grande passion, Supermarket Simulator vous permettra de réaliser ce que vous n’osez pas faire chez Monoprix.

Un Rust-like de plus avec un mode battle royale. Histoire de faire dans l’originalité.

Un jeu de PARKOUR! à la première personne dans une ambiance très enfer. L’occasion de vous entraîner pour la sortie de Doom Eternal.

Un petit jeu d’horreur où il faut échapper à un tueur qui ressemble beaucoup à celui de Vendredi 13. N’oubliez pas de fouiller les tiroirs !

Je ne sais pas si c’est un jeu d’horreur, mais je crois que vous êtes poursuivi par un fantôme qui aime le rock. Notez que dès les premières minutes du trailer on aperçoit une fille nue danser sur un table. Bref…

Honnêtement, le titre est suffisant. Je n’ai pas besoin d’en rajouter.

Un autre Rust-like qui manque terriblement d’ambiance sonore.

  • The World Of Others, sorti le 14 février. Page Steam.

Une aventure solo en Allemand (je crois) où il faut sauver l’humanité d’une invasion Alien. De quoi vous préparer pour Half-Life: Alyx.

  • Green Elephant: Epilogue, sorti le 14 février. Page Steam.

Un jeu d’enquête à l’ambiance communiste, qui se base sur un film russe : The Green Elephant.

La musique est totalement pompée sur Zelda, pour le reste, vous pouvez tuez des loups garous à l’arbalète entre deux puzzles.

Un rogue-like à la première personne avec une direction artistique digne de Blizzard. Les deux choses que je déteste le plus dans la vie, dans un seul jeu.

3 Commentaires


  1. Le monstre qui s’annonce sur du métal dans Sheptun m’a bien fait marrer.

    Sa démarche m’a bien fait rire aussi! Par contre dommage pour la caméra qui fout la gerbe et l’audio qui est juste une cacophonie

Connectez-vous pour laisser un commentaire