On vous l’annonçait avec délicatesse il y a quelques jours, plusieurs employés d’Otherside, le studio responsable du développement de System Shock 3, avaient mis à jour leurs CV pour indiquer qu’ils n’y travaillaient plus. L’histoire avait été confirmée par Jason Schreier, journaliste pour Kotaku, indiquant que si Warren Spector continuait de bosser sur le projet, il ne savait pas combien de personnes restaient à bord.

Aujourd’hui, on apprend de la part d’un ancien développeur de chez Otherside postant sur RPG Codex que l’équipe d’Austin aurait été vidée de ses employés et ne serait donc plus en charge du projet. D’après lui, s’il est possible qu’un autre studio ait récupéré le bébé suite à la décision d’un hypothétique éditeur, il y a de fortes chances pour que le développement soit mort et enterré et que System Shock 3 ne voit jamais le jour.

“Peut-être ont-ils trouvé un éditeur qui a insisté pour que le projet soit transféré à une nouvelle équipe. Peut-être que Warren et Paul réussiront à collecter des fonds et donneront au jeu un budget pour atteindre la ligne d’arrivée. Mais je ne parierais pas d’argent sur une sortie du jeu.”

Selon ses dires, l’échec du projet viendrait de plusieurs facteurs : d’une part, avoir favorisé l’utilisation du moteur Unity plutôt que l’Unreal Engine 4 aurait énormément ralenti le développement. En effet, Unity, au commencement du projet, n’était pas adapté à un jeu d’envergure et les devs auraient perdu énormément de temps à tenter de donner au jeu un aspect AAA. D’autre part, l’échec total d’Underworld Ascendant (développé par Otherside Boston) aurait miné les finances et le moral des équipes, tandis que la banqueroute de l’éditeur Starbreeze et la revente des droits de la licence auraient aggravé les choses. L’absence de développeurs dédiés au contenu (modèles, textures, etc.) et de direction globale – beaucoup de travail aurait été jeté à la poubelle – auraient fini d’enfoncer les clous dans le cercueil du projet.

Toutefois, le développeur indique que si le projet avait abouti, il aurait probablement apporté quelque chose d’innovant, bien que d’une envergure moindre que ce à quoi les gens se seraient attendus.

“Si Starbreeze n’avait pas connu de crise, je pense que nous aurions livré quelque chose d’intéressant avec un gameplay frais et innovant, mais un jeu beaucoup plus petit que ce que les gens attendaient et inévitablement décevant pour la suite d’une franchise aussi aimée.

Cette attente démesurée a entraîné de nombreuses et coûteuses expérimentations. Nous étions une petite équipe et savions que nous ne pouvions pas rivaliser avec les Immersive Sim actuelles en termes de qualité et d’envergure au niveau production, nous devions donc être créatifs, intelligents et surprenants. Et nous étions en route pour créer quelque chose d’unique et peut-être amusant, mais probablement pas ce dont le public avait envie.”

Évidemment, il faut prendre ces informations avec des pincettes tant qu’aucune annonce officielle n’aura été faite. Néanmoins, nous pouvons raisonnablement commencer à faire le deuil de cette suite à la saga culte. Petit réconfort si vous avez vraiment besoin de votre fix annuel d’Immersive Sim : le remake de System Shock 1 devrait toujours arriver en 2020.

1 COMMENTAIRE


  1. R.I.P System Shock.
    C’est sans doute mieux comme ça qu’une suite merdique, or vu le désastre qu’a été Underworld, ça aurais surement été le cas.

    En attendant System Shock II ainsi que Thief 1&2 resterons parmi les meilleurs souvenirs de ma vie de joueur.

Connectez-vous pour laisser un commentaire