Quand je repense à l’époque des mods d’Half-Life (1,2), The Specialist (TS) a une place toute particulière dans mon cœur. On pouvait se la jouer Matrix ou cinéma hongkongais, et rejouer les pires (ou meilleures) scènes en slow-motion. En accès anticipé depuis septembre 2018, Maximum Action s’inspire directement des titres précédents ou de jeux comme Max Payne et Action Half-Life (qui était beaucoup mieux que TS). Il fait parti de l’écurie New Blood Interactive (Amid Evil, DUSK), et possède un style très pixelisé ou moche selon les goûts. De toute manière, le jeu ne brille pas vraiment pas sa direction artistique mais plutôt par son gameplay. Mais il propose tout de même des effets de destruction plutôt sympathiques. En plus, il occupe un créneau très particulier dans son style, sans aucune concurrence puisque The Specialist 2 n’a jamais vu le jour.

C’est dans un style très rétro/old-school que Maximum Action vous propose, à travers plusieurs scènes, de dézinguer avec style. Si vous avez toujours rêver de propulser un type contre un mur tout en lui criblant le bide de plomb à l’aide d’un akimbo de fusil à pompe : le jeu est fait pour vous. La panoplie de mouvement, couplée à la possibilité de ralentir le temps, permet de parcourir les niveaux de manière dynamique. C’est amusant, gratifiant, défoulant mais beaucoup trop facile. Même si chaque scène est différente : du western spaghetti à la jungle vietnamienne en passant par les rues de Hong-Kong, elles sont trop courtes et sans difficulté. Après plus d’un an en accès anticipé, elles ne sont qu’au nombre de sept. Si vous n’avez pas l’esprit compétitif pour essayer de battre les records pour vous hisser en haut du scoreboard, dans son état actuel, Maximum Action ne vous occupera que 40 à 60 minutes. Néanmoins, le titre propose un éditeur de niveau et une compatibilité avec le Steam Workshop. Il y a donc déjà une petite quantité de scènes amatrices (et je ne parle pas de porno) à se mettre sous la gâchette. Mais pour être honnête, à quelques rares exceptions, elles sont loin de la qualité offerte par celle du développeur. Pour sauver la face, et justifier son tarif, un mode sandbox permet de s’éclater face à des vagues d’ennemis dans des environnements différents de la campagne mais beaucoup plus simple en terme de level design. Il y en a même un en référence à DUSK, puisque c’est le même éditeur derrière, un clin d’œil assez sympa. C’est toujours ça de pris et permet d’expérimenter, pour me répéter, l’excellent gameplay que propose Maximum Action. On peut quand même saluer la diversité de l’arsenal : RPG, AK47, Revolver, MP5… Il y a de quoi s’amuser.

Il existe un mode replay après chaque niveau, mais il est pour l’instant totalement buggé.

À moins de vouloir soutenir les développeurs, dont la personne à l’origine de l’excellent DUSK, il faut encore patienter. Mais combien de temps ? Les mises à jour sont régulières mais très espacées, et depuis septembre 2018, cela avance tout doucement. Ou alors, il faut voir Maximum Action comme un expérimentation sans but ultime : il n’y a pas d’histoire ou de campagne. Dans ce cas là, il est intéressant et pertinent de le relancer à chaque fois que New Blood Interactive décide de sortir un petit peu de contenu. Finalement, comme un film honkongais : de temps en temps, ça détend de ne pas trop réfléchir.

Maximum Action est disponible sur Steam pour 12,49€ (Actuellement, il est 9,99€ avec les soldes Steam).

 

9 Commentaires


  1. La belle époque avec la pléthore de MOD d’half life tous différents les uns des autres à tester ! de très bon souvenirs

  2. Ca a l’air fun, par contre le FOV me donne l’impression d’être dans la peau de Guillaume Bats…

  3. Je n’attends qu’une campagne de plusieurs heures pour me le prendre mais comme d’habitude avec ce genre de jeu en early access on ne sait jamais si ça va être terminé un jour.

    Le projet à l’air d’avancer mais assez lentement malheureusement, en tout cas je ne suis pas sûr que ça vaille le coup niveau contenu à l’heure actuelle (et surtout par rapport à la démo gratuite).

    Pour finir sur une note positive, il y a aussi vraiment ce coté visuel et viscéral à la Hotline Miami mais transposé en FPS avec ses légions d’homme de main prêt à se faire dessouder à grand coup de Mossberg 500 ou Mac 10 sur fond de retro tunes bien badass.

    La direction artistique est simpliste mais totalement dans l’esprit des années 80’s/90’s.
    Enfin pour ne rien gâcher pas mal d’éléments du décor sont destructibles, et voir voler des truands truffés au plomb mélangés à des pans de mur -en bullet time- est un spectacle dont il est difficile de se lasser.

    Je croise mes Colt pour la suite !

  4. C’est la mode en ce moment les coups de latte surpuissants qui font valdinguer les ennemis à l’autre bout de la salle.

  5. Ni max payne, ni Half life …. à la limite ça fait pensé a Hotline miami et Superhot.
    Par contre point commun avec Max payne et Half life c’est les graphismes d’un autre temps.

  6. Cinématographiquement parlant, c’est du John Wick tout craché et c’est vraiment bon visuellement à voir !

  7. Ni max payne, ni Half life …. à la limite ça fait pensé a Hotline miami et Superhot.
    Par contre point commun avec Max payne et Half life c’est les graphismes d’un autre temps.

    Ni Max Payne, ni Half-Life ?
    Bullet time, sauts latéraux en tirant sur les ennemis ?
    Voilà 2 mécaniques de jeu que tu trouves justement dans les Max Payne ou les mods Half-Life: Action HL / The Specialists.

  8. Ni Max Payne, ni Half-Life ?
    Bullet time, sauts latéraux en tirant sur les ennemis ?
    Voilà 2 mécaniques de jeu que tu trouves justement dans les Max Payne ou les mods Half-Life: Action HL / The Specialists.

    Pour moi Max Payne ce n’est surtout pas juste le Bullet time et les saut latéraux. Et Half life c’est tellement vague si on inclut les mods tous les jeux ressemblent a Half life.
    Le jeux a une DA toute moisi et techniquement il a 15 ans dans la gueule minimum donc pour moi le comparé a Max payne et Half life c’est insultant pour ces 2 monuments du JV. Et je parle même pas du scénario qui semble absent de ce jeu alors que c’était l’une des grandes force De Max Payne et Half life.
    Enfin bon le prochain jeu qui demandera un peu de skill ça sera “Darks soul rencontre Quake j’imagine”.

  9. Ni Max Payne, ni Half-Life ?
    Bullet time, sauts latéraux en tirant sur les ennemis ?
    Voilà 2 mécaniques de jeu que tu trouves justement dans les Max Payne ou les mods Half-Life: Action HL / The Specialists.

    Pour moi Max Payne ce n’est surtout pas juste le Bullet time et les saut latéraux. Et Half life c’est tellement vague si on inclut les mods tous les jeux ressemblent a Half life.
    Le jeux a une DA toute moisi et techniquement il a 15 ans dans la gueule minimum donc pour moi le comparé a Max payne et Half life c’est insultant pour ces 2 monuments du JV. Et je parle même pas du scénario qui semble absent de ce jeu alors que c’était l’une des grandes force De Max Payne et Half life.
    Enfin bon le prochain jeu qui demandera un peu de skill ça sera “Darks soul rencontre Quake j’imagine”.

    La news dit juste que Maximum Action s’inspire de certains jeux ou mods (sous entendu par certains éléments de gameplay, et probablement aussi d’un peu de l’aspect visuel des vieux mods HL). En aucun cas, ça se voudrait comme un clone d’un Max Payne ou d’un Half-Life.

    Pour la direction artistique, ici, c’est d’avoir un rendu comme à l’époque et aussi pour sauver du temps de développement.
    Au départ il n’y a qu’un seul développeur aux commandes, 2 personnes l’ont rejoint sur le projet en 2019, ce qui est loin d’être le cas pour la saga Max Payne ou Half-Life comme tu peux t’en douter.
    Après on aime ou on aime pas mais c’est totalement assumé et très logique quand tu es seul ou presque et que tu veux faire un fps typé rétro. C’est aussi dans l’ADN de New Blood Interactive qui surfe sur ce créneau de jeux avec des DA très tranchées, volontairement sales et avec un gameplay/feeling oldshool.

    Quant au scénario, je crois qu’il ne faut pas en chercher ce n’est clairement pas le but de Maximum Action.
    À la base c’est de pouvoir recréer des scènes mythiques du cinéma d’action hong kongais et de mettre ça en boîte (comme dans les films de John Woo où le scénario n’est qu’un prétexte pour dégommer des mafieux par palette de 12).

    Selon la page Steam, le jeu sera encore en early access pendant encore une année, ça leur laisse le temps de concevoir quelques niveaux de plus et bricoler une sorte de campagne vaguement en mettant tout ça bout à bout. Le gameplay étant déjà très solide (et doter d’une bonne replay value), et comme le jeu est ouvert au modding via le Steam Workshop, peut être qu’on aura droit à des mini campagnes alternatives avec le temps.

Connectez-vous pour laisser un commentaire