5 conseils pour débuter Escape from Tarkov

21

Première partie de notre guide consacré à Escape from Tarkov et réalisé par Balna.

Transcription texte de la vidéo :

Tarkov est exigeant. Tarkov veut votre sang. Les IA vous gueulent dessus en russe et vous font des doigts tout en tirant au Toz dans les genoux. Pour le simple plaisir de vous voir souffrir. C’est pas grave, va. On va voir tout ça ensemble. On va donc voir 5 conseils essentiels pour bien prendre le jeu en main.

1. Connaître les points d’extraction

Avant de penser à devenir riche, il faudra déjà savoir comment sortir de la carte. C’est bien beau de looter, mais crever de déshydratation après avoir cherché une sortie pendant 30 minutes, c’est pas la mort dont vous rêvez. 

Eh non, sur Tarkov, point de map interactive en temps réel. Les cartes doivent être achetées auprès d’un PNJ, peuvent tomber lorsque vous mourrez, et on apprend à se repérer comme papi dans le maquis. 

Le plus simple, c’est de commencer par Customs. La map est relativement simple (on spawn à l’ouest pour s’extraire à l’est, ou inversement), et beaucoup d’éléments du décor vous aideront à vous repérer. Woods est également plutôt simple à appréhender, mais les snipers sont nombreux. Attention, si un point d’extraction est proche, c’est soit qu’il est dangereusement exposé, soit qu’il nécessite des conditions particulières (clé, payer un passeur, abandonner votre armure ou votre sac, etc).

Si la découverte à la dure vous fait peur, lancez quelques parties en mode offline ou en SCAV le temps de prendre vos repères.

2. Un raid, ça se prépare

Tarkov, c’est avant tout un jeu de survie. La moindre blessure peut engendrer une hémorragie, laquelle vous fera mourir en quelques instants. Quelques balles bien placées dans vos jambes vous empêcheront de courir. La douleur engendrée par une fracture pourra flouter votre vision. Pire encore, une balle dans l’estomac videra rapidement votre personnage de son énergie et le déshydratera en moins de 5 minutes. 

Pensez donc à emmener avec vous, et à chaque raid : 

  • Un bandage pour arrêter un saignement. On lui préfèrera rapidement les kits de soin Car et Salewa.
  • Une attelle pour réparer un membre fracturé (tant que le membre en question a plus d’un point de vie)
  • Des anti-douleurs qu’on utilisera en cas de jambe détruite (0 PV), pour pouvoir continuer à se mouvoir normalement. A renouveler régulièrement, l’effet s’estompe rapidement.  

Pensez également à amener de l’eau, votre personnage se déshydrate plus rapidement qu’il n’a faim.
Important : L’état de votre personnage est conservé entre les raids. Pensez donc à vous soigner, boire et manger avant de repartir. 

3. Assurez votre équipement

L’équipement coûte cher dans Tarkov, mais  l’assurer vous permettra de le récupérer. Evidemment, ce n’est pas si simple. Afin que votre stuff regagne votre inventaire, il faudra qu’aucun joueur n’ait looté votre corps au cours d’un raid. 

Cela peut sembler contraignant, mais les frais d’assurance sont très faibles (comptez 10K roubles pour un équipement d’une valeur de 100-150K), et il arrivera souvent que votre corps soit épargné par les autres joueurs.  En effet, il vous arrivera souvent de mourir dans des endroits improbables face à des SCAV, et beaucoup de joueurs mieux équipés choisiront souvent d’ignorer votre matériel, ou se contenteront de récupérer les attachements de vos armes (meilleur rapport prix / place dans l’inventaire).
Si vous jouez en groupe, vous pourrez demander à votre allié de jeter l’équipement assuré dans un coin tranquille, comme des buissons, pour éviter qu’il ne soit looté par d’autres joueurs.

4. La planque

La mise à jour 0.12 a ajouté la gestion de la planque, dans laquelle vous dépenserez une bonne partie des roubles et merdes en tout genre récupérés en raid. Ça s’articule plus ou moins comme un jeu Facebook dégueulasse de la décennie dernière, mais l’intérêt est bien présent, puisque votre planque vous permettra à terme de produire tout un tas d’objets, plutôt que de les acheter aux autres joueurs.

Le premier lieu à développer est votre centre médical, qui vous permettra de fabriquer des kits de soins. Pensez également à construire un chauffage, votre lit et une cuisine pour améliorer vos capacités de récupération entre les raids.

Le générateur est la pièce maîtresse de votre planque, il est essentiel pour maintenant le courant et faire tourner la production d’objets. Pour cela, il aura besoin d’essence. Vous en trouverez facilement les bunkers ZB-014 et ZB-016 de Woods, ainsi que dans certains entrepôts de Customs. Le moyen le plus simple d’en trouver est sur Interchange, dans le magasin Oli (allez-y en Scav tant que vous n’êtes pas équipés). 

Pensez évidemment à couper le courant lorsque vous ne produisez rien ou vous déconnectez.

Evitez de stocker les objets d’amélioration tant que vous n’avez pas acheté la lucky scav junkbox (une boîte de 196 emplacements qui servira à stocker tous les composants d’amélioration de la planque). 

5. Looter efficacement

Dernier conseil, qui sera essentiel à votre survie : sachez quand et comment looter ! 

Au début, vous tuerez essentiellement des SCAV, ces IA qui patrouillent dans les points chauds de la map. Une fois un SCAV tué, son corps pourra être dépouillé, mais il faudra être rapide et efficace : le bruit de vos armes attire d’autres SCAV, et certainement d’autres joueurs. 

Pensez donc à looter en priorité les poches, qui contiennent généralement des soins, mais parfois également des objets plus rares, comme des cartes d’accès aux Labs, que vous pourrez revendre 200k roubles aux autres joueurs ou a Therapist.

S’ils ont également un sac à dos, celui-ci a de bonnes chances de contenir des objets de valeur. Attention, chaque seconde passée à fouiller un corps vous empêche de voir et écouter efficacement autour de vous, donc faites très vite et n’hésitez pas à looter en plusieurs fois. 

Pour finir, n’oubliez pas : les ennemis, joueurs comme PNJ, fonctionnent généralement en groupe. Attendez quelques secondes avant de vous jeter sur le cadavre d’un ennemi.

Avec ces quelques conseils, vous devriez être prêts à faire vos premiers pas sur Tarkov. On verra dans un guide ultérieur les erreurs à ne pas commettre, ainsi que quelques conseils et techniques plus avancés. 

Pour ma part, je serai sur Nofrag une fois par semaine pour streamer le jeu, et le reste de la semaine sur ma chaîne perso. N’hésitez pas à venir faire un tour sur les deux chaînes twitch.

21 Commentaires


  1. Qu’ouïe-je ? On peut faire ses début sur Tarkov en jouant offline ?
    Je trouve dommage que ça manque de mutant et d’anomalie pour ressembler à un Stalker.

  2. Cool ta vidéo.
    Je commence doucement à me lasser de Hunt, et Tarkov me fait bien envie, mais ça à l’air trop hardcore pour s’y lancer tout seul. Y a du monde sur le discord NF ? Les noobs sont bienvenus ?

  3. Le jeu m’attirait un peu (Stalker, tout ça), mais alors les jeux où on peut mourir de faim… Putain, non !

  4. il faut par contre savoir que le mode offline ne sauvegarde pas la progression, ne donne pas de loot et ne contient pas d’ennemi. C’est uniquement pour explorer et apprendre les maps.

  5. Pas tout à fait canardo, tu peux autoriser les IA et même régler leur niveau de difficulté (il faut cliquer sur “Enable PVE”). Donc au final, c’est juste une partie normale, sans joueurs. Tu peux même activer un paramètre d’anarchie qui fait que les SCAV font tous du chacun pour soi.

    Par contre, le loot n’est pas conservé, évidemment. Ca serait complètement idiot.

    oufman : Il y a des gens sur le discord Nofrag qui y jouent, oui.

  6. Le jeu m’attirait un peu (Stalker, tout ça), mais alors les jeux où on peut mourir de faim… Putain, non !

    Je déteste ça aussi mais c’est quasi impossible dans tarkov, même en restant longtemps sur une partie. Le seul danger c’est mourir de soif si tu te fais détruire l’estomac dans un combat, vu que la jauge d’hydratation baissera à toute vitesse. Te passe pas du jeu pour ça, le côté survie est au 36ème plan et c’est tant mieux.

  7. Ca donne quoi niveau opti ?
    Vous pensez que je peux m’y aventurer en 1080 voire 720 full low avec mon i7 4e gen et ma gtx 760m ? Je crève d’envie de m’y mettre mais je suis pas prêt de changer de config…

  8. Excellent ces conseils pour débuter sur Tarkov. J’attends impatiemment la suite.

    Le offline le meilleur moyen pour apprendre les différentes maps. Pour faciliter cet apprentissage, je vous conseille de télécharger et d’imprimer une carte légendée pour chaque map que vous trouverez ici. Il y a plusieurs présentations différentes pour chaque map, prenez celle qui vous conviendra.

    Ca vous permettra de visualiser les différents points d’intéret ou de repère des maps, des zones de loot, et surtout les points d’extraction. Les points d’extraction ont chacun un nom, et la carte imprimée permet d’avoir une idée rapide de leur localisation. Vous jouerez le plus souvent en PMC (perso principal) et les extracts PMC rentreront assez rapidement, mais les scavs ont des points d’extraction différents, donc les retenir tous par coeur ne se fera pas au bout de 10 raids.

  9. Sympa le guide !
    EfT j’y ai joué une 60aine d’heure, je l’ai vraiment beaucoup aimé mais il est très/trop/tellement contraignant que j’ai eu du mal à rester dessus.
    Au bout de 60h je n’arrivais toujours pas à connaitre les systèmes de craft et d’amélioration pour les armes, ni le meilleur équipement à avoir dans tel et tel situation..

  10. C’est très bien pour débuter mais je pense que t’as oublié le principal : La gestion des munitions. C’est sans doute la raison principale pour laquelle les nouveaux ont l’impression de jouer contre des terminators invincibles. Ce tableau est indispensable.

  11. Merci pour les conseils, j’aurai simplement une question sur les différentes versions : celle à 57€ vaut vraiment le coup pour les emplacements en plus, ou la version de base suffit largement ?

  12. Avec les versions plus cher tu as : Un plus gros container sécurisé, un plus gros inventaire hors-ligne, plus de matos au début, des meilleurs cadeaux de noël et de la réputation avec les marchands. En gros ça t’amortis les coûts du début.
    La version de base est largement suffisante pour y jouer normalement. Ce qui était lourd avant c’était l’inventaire bien plus petit, qui est maintenant augmentable avec la planque. Pareil pour les plus gros container sécurisés accessibles après avoir fait des quêtes.

    Basiquement, l’avantage d’un mec ayant payé 150 balles, c’est de pouvoir partir à poil sur une map pour chopper des items rares de manière plus efficace : Tu as 9 cases sécurisées de dispo au lieu de 4.

  13. Petite précision, la version aristocratique donne aussi accès à d’éventuels DLC. Mais bon… 150 balles quoi.

    Et comme Liozart, je pense que la compréhension des munitions est indispensable, ainsi que pour les différentes classes des armures.

  14. Très bien, merci ! Je partirais plutôt sur la version de base, j’avais vu qu’avant la planque valait mieux prendre la version à 57€ pour mieux débuter

  15. Si vous avez une copie du tableau en png je suis preneur parce qu’il semble que le google sheet soit pas accessible pour le moment :

    Ce fichier risque d’être indisponible actuellement en raison d’un nombre trop important de personnes travaillant dessus. Réessayer

  16. Petite précision, la version aristocratique donne aussi accès à d’éventuels DLC. Mais bon… 150 balles quoi.

    Et comme Liozart, je pense que la compréhension des munitions est indispensable, ainsi que pour les différentes classes des armures.

    Je suis entièrement d’accord avec toi et Liozart, la connaissance des balles et classe d’armures est essentielle, mais au même titre que plein d’autres trucs (le système de dégâts, les soins, les trades de base à connaître, la gestion du bruit, etc.)
    C’est prévu pour la prochaine vidéo.

  17. Balna

    C’est sur. Simplement, j’ai l’impression que pour les munitions c’est moins intuitif que pour les soins par exemple, alors que c’est vraiment primordial.
    Y a 30milles différentes versions, avec une douzaine de stats pour chacune. Y a même certains types qui rentrent dans un chargeur, mais qui ne seront pas tirer par toutes les armes qui prennent ce même chargeur. (super cool de s’apercevoir qu’on a les mauvaises munitions dans le mag en plein raid…)

    Mais c’est clair qu’il y a énormément de trucs à savoir/comprendre.

  18. ARIZE : Les soins sont bien moins intuitifs qu’on pourrait le croire. Pour la simple et bonne raison que la plupart des débutants ignore par exemple qu’on meurt lorsque le thorax tombe à zéro.
    Donc c’est très courant de voir des mecs se balader avec 10 hp sur le thorax en se croyant safe, sous prétexte que la jauge de vie indique 365 sur 435 (ce qui est totalement logique).

    J’ai voulu faire quelque de très simple pour commencer : Se rendre compte qu’on a pas de painkillers alors qu’on a les jambes cassées, c’est la mort assurée. Ne pas connaître les points d’extraction alors qu’on a 10 d’hydratation, pareil.
    Sortir avec des balles T45M au lieu de BT / BS / BP, on est d’accord pour dire que c’est horriblement chiant et frustrant, mais pas éliminatoire pour autant.

    Promis, ça sera le plus gros focus de ma prochaine vidéo (les différentes AK, lesquelles éviter, les calibres, etc.)

  19. Tu comprend immédiatement que connaître les points d’extractions est nécessaire. Au bout d’un moment (normalement) tu comprend le fonctionnement des soins, mais j’ai l’impression que tu peux galoper pas mal avant de comprendre pourquoi tu touches mais ça crève pas. On pense souvent à l’ armure et à l’ arme premiers fautifs, alors que c’est les balles de merde qui sont en cause.

    Mais c’ était pas du tout une critique pour la vidéo, juste une remarque.

  20. Si vous avez une copie du tableau en png je suis preneur parce qu’il semble que le google sheet soit pas accessible pour le moment :

    Ce fichier risque d’être indisponible actuellement en raison d’un nombre trop important de personnes travaillant dessus. Réessayer

    Pour le cas où :

    Due to the high traffic on this chart, I’ve made multiple backups if you cannot connect to this one:
    https://docs.google.com/spreadsheets/d/1Pp8tKScb0jB66cOCJSAlNn-iKERMXd9FVkSmSq83qn8/
    https://docs.google.com/spreadsheets/d/1VuxGkweKB118mF1kcBmVPe-Bj_gSKGOCWyoytM4miDU/

    Sortir sans attelles, c’est bien chiant aussi…
    Imaginez que vous tombiez bêtement d’une tour de guet, pas trop haut, mais suffisamment assez pour vous fracturer les jambes et vous obliger a traverser Shorelines en boitant tout en serrant les fesses…

    ce serait con, hein… T_T

Connectez-vous pour laisser un commentaire