Les développeurs de Planetside Arena ont publié un communiqué sur Steam annonçant la fermeture des serveurs de jeu le 10 janvier 2020. Après cette date, il ne sera plus possible d’y jouer et les devs précisent que tous les achats in game seront remboursés en monnaie Steam.

D’après eux, la population de joueurs n’était pas suffisante pour assurer une expérience convenable – et on ne peut clairement pas leur donner tort :

Pic de population quotidien de Planetside Arena d’après SteamDB

Après un pic global à 1500 joueurs lors de sa sortie en accès anticipé en septembre, le jeu est vite tombé dans l’oubli et culmine depuis plus d’un mois à moins d’une vingtaine de joueurs quotidiens en simultanée. Pour un Battle Royale censé confronter des centaines de joueurs, difficile d’être apprécié dans ces conditions…

Est-ce une surprise ? Pas  du tout. En réalité, l’échec total des Battle Royale est une norme : en l’espace de deux ans, c’est plus d’une dizaine de jeux ayant espéré gratter un peu de thunes sur la mode des BR qui ont mis la clé sous la porte ou n’ont plus suffisamment de joueurs pour compléter ne serait-ce qu’une partie. SOS, Radical Heights, The Culling 1 et 2, Fractured Lands, Islands of Nyne, Maverick Proving Grounds, Last Tide: Aquatic Royale, Fear the Wolves, Dying Light: Bad Blood… Une liste nécrologique à laquelle on peut donc ajouter Planetside Arena.

Rappelons que Daybreak, le développeur, avait de grandes ambitions pour un éventuel Planetside 3.

3 Commentaires


  1. En plus du manque de joueurs, c’est de la daube.

    N’hésitez pas à retournez/découvrir – sur – Planetside 2, il y a encore pas mal de monde, même si les conflits sont moins important qu’il y a des années.

  2. A priori, leur gros problème c’était de vouloir attirer les joueurs PUBG/Fortnite/etc mais d’avoir fait évoluer le jeu en fonction du retour des joueurs de Planetside 2 qui, de toute manière, ne comptaient pas vraiment passer sur Arena.

Connectez-vous pour laisser un commentaire