Counter-Strike: Global Offensive se réveille de son sommeil avec une nouvelle opération, Shattered Web, plus de deux ans après la dernière en date. Elle devrait durer 16 semaines, et le pass est au prix de 14,99€. La principale nouveauté étant la possibilité de débloquer des skins de personnages pour les contre-terroristes et terroristes. Malgré ce qu’on pourrait penser avec la sur-monétisation de CS:GO, ils ne sont enfermés dans aucune caisse et ils se débloquent simplement avec l’accomplissement de différents objectifs. Néanmoins, vous pouvez passer directement à la caisse si vous le souhaitez en achetant les étoiles nécessaires au déblocage.

Néanmoins, rassurez-vous, la mise à jour s’accompagne aussi de plusieurs caisses d’armes, graffitis et stickers pour remplir la besace de tonton Gaben. L’opération Shattered Web se présente sous une forme différente de l’habitude : on est plus proche d’un battle pass comme le propose, par exemple, PUBG. Chaque semaine, plusieurs missions différentes seront proposées dans les principaux modes de jeu et libre à vous de les accomplir pour gagner diverses récompenses de progression.

Trois nouvelles cartes sont aussi de la partie : Jungle, Studio et Lunacy. La première est une carte réservée au mode BR, Danger Zone, et la dernière a la particularité de se dérouler à faible gravité dans une base lunaire pour le mode Flying Scoutsman. Studio rejoint le mode casual et scrimmage.

Côté équilibrage, c’est aussi l’occasion de donner une chance au Famas et Galil puisque leur prix est réduit de 200$, soit respectivement 2050 et 1800$. D’ailleurs, leur précision est aussi augmentée. Au contraire, le SG553 voit son prix passer à 3000$.

 

5 Commentaires


  1. On dirait Farcry 1 point de vue techno.
    Sinon, en 6 maps sur jungle, la map a eu des freezes très sévères deux fois qui m’ont forcé à quitter le jeu, et une autre fois CSGO a simplement crashé. La map “jungle” est vraiment mal optimisée et les cailloux/herbes qui “poppent” à 15 m de soi dans le champ de vision ne sont pas rares.

  2. Ah, il est loin le temps où tout le monde avait son site perso avec sa team, une section “downloads” et tout un tas de skins et de mods pour notre CS préféré.
    On insultait autant les mères de tout le monde en partie, mais au moins ces mères là n’avaient pas à assumer de jeunes enfants qui achètent des skins.

Connectez-vous pour laisser un commentaire