EA vient de présenter ses plans pour la prochaine année fiscale et a annoncé que le prochain Battlefield est prévu pour celle de 2022. Ainsi, la fenêtre de sortie du successeur de Battlefield V, publié fin 2018, serait située entre avril 2021 et mars 2022. Pas de panique, de nouveaux contenus sont promis pour l’opus actuel et l’éditeur continuera sûrement de monétiser son jeu jusque là à coups de skins.

En 2020 c’est Apex Legends, qui vient de fêter son 70 millionième joueur, qui sera le fer de lance du FPS d’EA. Le jeu sera ainsi porté sur d’autres plateformes (la Switch ?), les mobiles et lancé sur le marché asiatique. Un effort particulier sera fait pour renforcer le titre sur la scène esport. L’éditeur indique avoir des projets sur le long terme pour cette licence, dont la troisième saison aurait revigoré la population online selon lui.

Enfin, pour l’année fiscale 2021 qui commencera au printemps 2020, sont attendus Medal of Honor VR, deux titres non annoncés développés par des studios-tiers ainsi que des remastérisations de classiques à l’instar de celui de Command & Conquer.

6 Commentaires


  1. Hey, si bad company ne se voit pas comme un Battlefield, ils peuvent la faire à l’envers.
    Mais même si pas de nouveau bf, c’est sûr à 100% que le remplacent était déjà bien (très) avancé et c’est la catastrophe de BFV qui repousse le projet. Donc du coup, on aura une net amélioration de BFV et un net peaufinage du nouveau (sans compter une meilleur communication et savoir quand fermer sa gu****).

  2. J’aime bien Apex et son teamplay. Le dernier événement pour Halloween est très réussi. (si réussi à mon avis que j’aimerai bien qu’il perdure, même si on y joue en solo l!)
    Dommage que les tricheurs hantent toujours les serveurs, comme un peu partout, surtout sur les jeux gratuits.

  3. Le jeu avait été annoncé comme étant un live service sur le long terme, avant même sa sortie. Cela avait été dit à l’annonce même du jeu pendant l’E3 2018. Les choses peuvent bien entendu changer, mais c’était le plan initial et à priori, le contenu va suivre, tant que les joueurs sont là.

    Et en réalité, EA a tout intérêt à maintenir le support de Battlefield V. Leur but n’est pas de vendre des copies de BFV, mais des abonnements à EA Origin et donc de maintenir leur catalogue en vie (la production de jeux prenant toujours de plus en plus de temps, et il ne faut pas omettre le lancement prochain des consoles next-gen qui, à chaque fois, causent des “trous” dans la prod de jeu chez beaucoup de studios).

    C’est aussi pour cette raison que les ventes physiques (en baisse pour un tas de raisons) de BFV n’avaient pas de réel sens comme indicateur de succès du jeu. D’une, leurs ventes venaient principalement des ventes digitales, mais aussi des abonnements.

    Et c’est aussi pour cette raison que Origin Access a été mis à disposition des joueurs PS4 récemment, est de retour sur Steam, avant d’atteindre de nouvelles contrées (EA était présent sur les présentations d’annonce de Stadia).

    … mais rien n’empêche la sortie d’un nouveau spin-off de la franchise développé par un autre studio d’EA (comme Battlefield Hardline à l’époque).

  4. Je joue à BF5 presque tous les jours depuis la sortie et je ne vois pas ce que vous lui reprochez. Au jour d’aujourd’hui, il est parfaitement jouable, très fun et dispose de pas mal de cartes, sans compter celles à venir à partir de demain.

  5. Ce n’est pas plus mal si un nouveau BF n’est pas prévu avant 2021, je pense.
    Cela permettra peut-être d’avoir enfin un jeu plus peaufiné et avec plus de contenu à la sortie. Et pourquoi pas un nouveau bond graphique comme l’avait fait Battlefield 3 après Bad Company 2 ?
    Tout ce que j’espère, c’est que l’on reviendra au moins à une guerre contemporaine voire futuriste.

Connectez-vous pour laisser un commentaire