Ubisoft s’est paré d’un communiqué dans lequel ils annoncent être victime d’une augmentation des attaques à l’encontre de leurs serveurs depuis le lancement de l’opération Ember Rise.

Pour remédier à cela ils ont annoncé un plan en cinq axes :

  • Une vague de bannissement sur PC et console pour éliminer les éléments nocifs.
  • Une réduction du nombre de match hébergés par serveur : actuellement chaque serveur héberge 3 matchs concurrents. Ils ont réduit ce nombre à un seul match par serveur pour limiter les impacts lorsque l’un d’eux se fait attaquer.
  • Un ajustement de leur politique de monitoring pour redéfinir les paquets entrants acceptés par les serveurs.
  • Ils prévoient d’attaquer en justice les sites et les personnes qui seraient responsables ou qui pourvoiraient à ces attaques.
  • Travailler main dans la main avec les équipe Microsoft Azure pour développer des solutions à cours et long terme.

Espérons que ce déballage d’artillerie permettra d’améliorer la situation.

Connectez-vous pour laisser un commentaire