Après avoir testé la Kone AIMO, nouvel essai chez Roccat avec la Kone Pure Owl-Eye, une souris plus petite, plus discrète, plus légère mais qui vise toujours les joueurs de FPS. Elle se destine plutôt aux petites mains ou aux joueurs qui tiennent leur souris par le bout des doigts.

Caractéristiques

La Kone Pure mesure 115 x 70 x 39 mm et ne pèse que 88 g. C’est l’une des souris les moins imposantes de la marque allemande, bien loin du Panzer IV qu’est la AIMO. Comme indiqué dans l’introduction, c’est une souris à réserver aux petites mains. Côté capteur, elle embarque aussi le Owl-Eye qui monte jusqu’à 12 000 DPI avec un polling rate allant de 125 à 1000 Hz.

Quelques mesures

J’ai d’abord voulu vérifier si la souris était capable de maintenir le polling rate à 1000 Hz, puis la valeur réelle du DPI par rapport à la valeur logiciel et enfin, s’il était possible de faire décrocher la souris avec des mouvements rapides. Dans tous les cas, les résultats sont très bons, comme vous pouvez l’observer sur les courbes ci-dessous :

J’ai effectué des mouvements lents ou rapides du poignet de type aller-retour. Comme vous pouvez le voir, à aucun moment la souris ne décroche, ce qui correspondra aux situations dans la plupart des FPS, même rapides.

Enfin, j’ai voulu vérifier s’il y avait un décrochage de la Kone Pure en effectuant le mouvement le plus rapide possible sur toute la longueur de mon tapis, là encore à plusieurs valeurs de DPI. Malgré des points entre 5 et 8 m/s, aucun souci de tracking.

 

Si la précision du capteur semble correcte lorsqu’on monte en DPI, les réglages d’usine pouvant différer de la réalité, qu’en est-il de sa valeur réelle ?  Dans le cas de la Kone Pure, les résultats sont bons mais avec tout de même 3 à 4 % de différence en moyenne. Sur certaines mesures, l’écart peut être de 100 DPI ! Il semblerait d’ailleurs que les réglages soient moins précis lorsqu’on monte en DPI.

Réglage cible 400 800 1200 1600 3200
Mesure 1 410 830 1227 1661 3413
Mesure 2 417 818 1248 1676 3299
Mesure 3 417 828 1246 1683 3229
Mesure 4 427 826 1240 1666 3290
Mesure 5 407 828 1239 1691 3254
Moyenne (réelle) 415,6 826 1240 1675,4 3297

 

À l’usage

La Kone Pure réalise le service minimum avec sa très discrète illumination RGB, ce qui n’est pas pour me déplaire. Seulement deux boutons sous le pouce, on regrette comme souvent l’absence d’un troisième, mais vu le gabarit de l’engin, il semble difficile d’en faire rentrer un de plus. La molette n’est pas débrayable, et 2 boutons additionnels sont présents sous cette dernière pour régler le DPI à la volée. Globalement, la Kone Pure est trop petite pour moi, je ne peux que la conseiller aux personnes qui aiment les souris très légères et qui n’ont pas l’habitude de placer toute leur paume sur l’engin.

Logiciel

Ce n’est pas la première fois que nous avons affaire au logiciel Roccat Swarm, très simple à utiliser, épuré et vous permettant de choisir facilement la vitesse du double-clic, le DPI, de réaliser des macros, ou encore de régler la vitesse de défilement de la molette. Ici, pas trop de choix côté éclairage mais vous pouvez toujours choisir couleur et intensité pour le logo de la souris.

Conclusion 

La Kone Pure est une excellente souris au tarif abordable puisqu’elle est proposée a 69,99€, et même un peu moins cher sur Amazon. Néanmoins attention, elle est à réserver aux petites mains. On peut regretter les réglages d’usine un peu grossiers mais qui seront difficilement perceptibles dans les faits. Notez qu’elle est disponible en différents coloris : blanc ou noir.

Argent

Les + :

  • Souris petite, légère
  • Éclairage RGB discret
  • Capteur de qualité

Les – :

  • Seulement 2 boutons sous le pouce
  • Réglages d’usine un peu grossier pour les DPI

10 Commentaires


  1. J’aime bien les souris Roccat. Je trouve qu’elles vont plus à l’essentiel que chez la plupart des constructeurs concurrents. J’avais d’ailleurs réagi suite au dossier “souris gaming” de CPC car depuis quelques temps ils ignorent tout simplement cette marque.
    Perso j’utilise une Kova depuis des années. C’est également un modèle léger pour les adeptes de la prise du bout des doigts. J’adore le placement des boutons, les options de configuration avec le bouton easyshift, et une souris symétrique entièrement basculable en gaucher pour 50 balles ça peut intéresser des gens. La Kova Pure est même à 30 balles en ce moment sur amazon.
    Je suis un peu moins fan de Swarm. Il est facile d’utilisation mais plus lourd que le logiciel précédent.

  2. Cette souris est excellente, ma copine l’a depuis des années et elle tient toujours très bien la route !
    Mais je suis plutôt nostalgique de la Roccat Tyon, qui avait énormément de boutons très bien pensés! Mais avec l’âge, tendinite oblige, j’ai dû passé sur la seule souris “gaming” ergonomique qui existe… 🙁

  3. Pourquoi les marques de matos gamer se sentent obligées de coller leurs logos ridicules taille XL et des leds partout ? J’ai l’impression qu’ils ont une image assez beauf de leur clientèle.
    Aorus propose des trucs un peu plus discrets, vous connaissez d’autres marques adeptes de la sobriété ?

  4. Sur les modèles sombres (noir, gris) le logo Roccat se fait plus discret. Et avec le pilote tu peux désactiver le sapin de Noël

  5. Toutes les souris sont plug and play. L’absence d’un logiciel de configuration optionnel n’est pas un argument en faveur de Zowie.

  6. Le logiciel de configuration, il n’est pas toujours si optionnel que ça : il existe des souris où tu en as besoin pour modifier le DPI ou éteindre les leds. Sur une Zowie, t’as pas de led et tu règles les DPI avec un bouton sous la souris.

    L’argument, c’est que la Zowie fait exactement ce que demande eTo sans avoir besoin d’installer un driver à la con.

  7. Ca reste une question de goût et de préférences. Pour ma part je n’ai jamais testé de souris Zowie dont j’ai apprécié la forme ou la prise en main.

Connectez-vous pour laisser un commentaire