À l’occasion de la Gamescom, Nvidia a annoncé déployer des GPU RTX dans ses serveurs, permettant à son service de streaming, Geforce Now, de supporter le ray tracing dans les semaines à venir. Ce sera dans un premier temps le cas uniquement en Allemagne et Californie du Nord, puis plus tard un peu partout. Dans la foulée, ils annoncent aussi l’arrivée du service sur Android, pour jouer où que vous soyez si vous disposez d’une bonne connexion internet. Nous avons profité d’être sur place pour prendre un rendez-vous avec Nvidia afin de tester leur solution de streaming, toujours en bêta depuis 2015. Pour l’instant, aucune date de sortie n’est prévue même si l’homme en vert sur place m’a assuré d’un “soon“. Vous pouvez toujours vous inscrire sur leur liste d’attente et espérer recevoir une invitation.

Pour rappel, le service est très simple d’utilisation puisqu’il suffit d’installer l’application GeForce Now, puis de vous connecter à votre compte Steam ou Uplay par exemple, et accéder à votre catalogue de jeux. Contrairement à Stadia, pas besoin de payer vos jeux, il suffit de les posséder sur n’importe quelle plateforme. Le service n’a toujours aucun prix d’annoncé.

Dans un premier temps, j’ai essayé le service sur un téléphone Android pour jouer une dizaine de minutes au dernier Tomb Raider. Je n’ai pas voulu me salir en jouant à un FPS, avec une manette et sur un smartphone. Verdict : plutôt impressionnant, malgré la connection instable de la Gamescom le jeu tourne de manière très fluide, sans ralentissement et on a vraiment la sensation qu’il tourne en local sans input lag important. Bien qu’il soit difficile de s’imaginer jouer à des jeux rapides sur ce support, on peut concevoir pour d’autres genres de jouer au lit, dans son canapé ou sa terrasse. Une belle porte d’entrée vers le couch gaming pour la rédaction vieillissante que nous sommes.

Dans un second temps, j’ai joué à Wolfenstein: Youngblood, sans ray tracing puisqu’il n’est toujours pas disponible pour le jeu. J’ai testé sur 2 PCs portable différents : un Mac et un vieux PC Acer. Là encore, aucun ralentissement et aucun lag et très difficile de sentir un input lag important. GeForce Now permet de jouer jusqu’en 1080p.

La guerre du streaming arrive, et ce sera le bon moment de réaliser un véritable dossier sur ces différents services, tout en mesurant de manière sérieuse l’input lag comme NoFrag l’avait fait avec les petits français de chez Shadow. En attendant, GeForce Now fonctionne plutôt bien mais comme d’habitude, ce ne sont pas les performances sur des jeux solo qui nous inquiètent. Il reste à voir ce que cela donnera sur des parties de jeux en ligne comme Quake Champions, PUBG, Counter-Strike ou Rocket League, ce qui est bien différent que de simplement jouer à Civilization en vacances sur ses chiottes.

GeForce Now n’a pour l’instant ni date de sortie, ni prix.

 

 

10 Commentaires


  1. Quake Champions lag déjà avec 16Go & une 1080, ce n’est pas un très bon candidat de benchmark

  2. C’est en fait l’appli qui est embarquée sur la SHIELD Tablet depuis cinq ans, mais pour tous. Pour en avoir une, je confirme que ça fonctionne très bien. J’ai pu jouer à GTA V, Dark Souls, Rocket League (Steam) et Breath of the Wild (Cemu) dans le jardin avec du Wi-Fi 5 GHz et une manette Xbox One connectée en Bluetooth.

  3. Perso, ces services de streaming m’inquiètent un peu. Je me suis mis récemment à stream Steam, via l’app Steam Link, sur mon Apple TV. Donc pour faire simple, tout est en réseau local chez moi, et je ressens déjà de l’input lag sur des jeux solos. Alors peut-être que c’est parce que j’ai en horreur de ressentir ne serait-ce qu’une microseconde d’input lag mais c’est déjà un peu problématique me concernant. Je n’imagine même pas la qualité de ces services à longue distance, et je ne vois pas comment ils pourront faire mieux que du réseau local.

  4. Tout pareille que Manuuu, si vous pouvez tester “Shadow” et “Steam Link/Steam remote play” en plus de “geforce now”, pour avoir un petit panoramique du stream en 2019, ce serais vraiment tres sympa !

  5. J’ai testé Steam Link sur mon iPad, avec un petit jeu 2d (Kingdom : New lands) et bien ce n’est pas fameux : d’après mes souvenirs, résolution pourrie, contrôles qui répondent moyennement, bref ça ne remplace pas un jeu natif à l’iPad.

  6. J’ai testé et comparé streaming local de steam et le streaming local nvidia avec moonlight (je n’ai pas de nvidia shield) sur un smartphone et les performances sont les mêmes : très bonnes en wifi 2,4Ghz, sans ralentissement. J’ai testé sur lego city undercover, un GTA like. J’ai trouvé un petit manque de précision, mais les phases (nombreuses) de plateforme sont tout de même très faisables, malgré mon inexpérience dans ce genre de jeu et l’utilisation des commandes tactiles du smarphone (5,5″ il me semble). Je pense que ce manque de précision tient plus du support que de l’input lag.

  7. De mon côté, je suis sur la beta de Geforce now depuis un moment, et je profite de ce service sur windows avec de l’ADSL et de la fibre. Depuis quelques temps je teste même l’apk androidTV sur ma Mi Box. Et je suis vraiment emballé par le résultat. Sur des TPS, jeux de sport, voiture, indés, c’est vraiment du tout bon au pad dans le salon. Et même certains FPS Solo. Je suis sur Prey en ce moment exclusivement via Geforce Now + clavier souris, et c’est sacrement convainquant.
    Je trouve cette techno ultra souple au quotidien.

Connectez-vous pour laisser un commentaire