Souvenez-vous, Team Fortress 2 fut un très respectable FPS durant la fin des années 2000 avant de s’enfoncer dans son délire des chapeaux à collectionner au travers d’innombrables lootboxes.

La communauté a connu un petit traumatisme la semaine dernière après qu’un bug ait temporairement permis d’obtenir systématiquement un chapeau de type inhabituel en décadenassant certaines vieilles lootboxes. Le Steam Market a ainsi été inondé d’objets habituellement rares avant que Valve n’intervienne dès le lendemain pour corriger le bug.

Petit exemple avec le chapeau Captn’ gon’ nut’s où l’on peut observer une augmentation du nombre de ventes conjuguée à un effondrement du prix après l’introduction du bug le 25 juillet.

L’équipe de Team Fortress 2 s’est aujourd’hui fendue d’un petit billet concluant cette affaire. L’entreprise affirme qu’une poignée de coquins a profité du bug et, parmi ceux-là, seule une minorité a poussé le vice assez loin pour se constituer un petit trésor chapelier.

En conséquence, Valve fait preuve de clémence et permet aux joueurs de conserver ou revendre comme ils le souhaitent le premier chapeau inhabituel débloqué grâce au bug. En revanche, si tous les autres chapeaux obtenus par la suite peuvent aussi être conservés dans l’inventaire, ces items perdent leur caractère tradable et ne peuvent donc pas être revendus. Valve permettra à leurs possesseurs de se faire rembourser les frais engendrés à travers une page web qui sera disponible d’ici une semaine.

15 Commentaires


  1. Un bordel tout ça pour des chapeaux… sérieux je comprendrais jamais ce genre de choses si inutiles…

  2. Je te signale que ces chapeaux valent de l’argent, tant que t’y est crache sur les chapeaux dans la vrai vie. Le glitch a duré 12h mais c’est assez pour certaines personnes qui se sont fait des miliers. D’autres ce sont fait pas mal d’argent en revendant leurs caisses

  3. Et dire que je dois avoir bien 100 caisses accumulées depuis que je joue de temps à autres, depuis les débuts du jeu, sans jamais avoir payé une seule fois (et donc sans jamais en avoir ouvert une seule avec une clef).

  4. J’avoue que l’image de l’article était bien choisie!
    Et non, ça a commencé avec l’update du Sniper et du Spy, et le Gibus d’Halloween, plutôt, je crois…

  5. Purée ! Finalement on peut les garder ! Je suis trop dèg, j’ai eu connaissance du bug quelque heures trop tard T_T

  6. >

    Si je te dis que je me suis payé ce pc en revendant mes 2 items “endgame” sur TF2 (une Golden Frying Pan + un chapeau Unusual Sunbeams Patriot Peak).

    Sinon avec ce bug, je peux revendre le 1er des 3 unusuals que j’ai unbox sur mon compte alternatif (avec un potentiel de 12€ de bénéfice environ, c’est toujours ça). J’aurais pu investir mais je me suis dit que vu l’ampleur que ça prenait, Valve allait certainement faire un rollback massif après leur réveil, et au final j’ai eu raison.

    Sinon Mastercoms, le lead programmer du mod HL2 Project Borealis, et également créateur du soft Mastercomfig pour TF2 (que je recommande chaudement) à apparemment pu se payer un Valve Index à plus de 1000€ (timestamp normal) grâce à son stock de caisses spécifiques. Il a gagné sa journée lui.

  7. >
    >
    >

    C’est justement ce qu’il dit : il ne comprend pas comment des objets si inutiles peuvent se voir attribuer des prix aussi arbitraire et rapporter autant de pognon. Qui est prêt à acheter ça ? Enfin depuis, y’a eu le phénomène Star Citizen, on finit par trouver ça normal…

  8. L’époque change…petit à petit ils parvienne à immiscer dans l’esprit des nouveaux joueurs que tout cela est normal… et ça marche!!

  9. >

    Tu sais peut faire la même analogie avec plein de choses. Si tu prends un collectionneur de tableaux c’est la même chose au final. Une “image” dans un cadre qui se voit attribuer des prix arbitraires et rapporte des masses de pognon. Chacun y voit l’intérêt qu’il veut y voir.

  10. La seule vraie différence c’est que l’image dans un cadre au moins tu l’as chez toi. Et si un mec veut te l’acheter € 1M, pas de soucis. Ici tout reste très dépendant de Steam, des données dans le cloud et de la volonté de garder des serveur ups.

  11. En réalité, le krash de la tulipe, c’est plus l’ancêtre de la presse pute à clic que l’ancêtre des bulles spéculatives. Cf. l’article de Wikipedia.

Connectez-vous pour laisser un commentaire