Dying Light 2 : tout dépendra de vos choix

7

Wccftech vient de publier une interview à propos du contenu de Dying Light 2 avec Chris Avellone (Fallout 2, Planescape: Torment, Fallout New Vegas) qui s’occupe de la narration, le producteur Kornel Jaskula et le chef des technologies chez Techland, Paweł Rohleder. Nous n’y apprenons pas grand chose de neuf mais l’article permet au moins de confirmer que l’accent sera bien mis sur les choix du joueur. Comme nous le savions déjà, il n’y aura pas de système de moralité ou de karma et tous les choix seront possibles. Pas de véritable manichéisme et ce au point où vous pourrez vous même être considéré comme le “méchant du jeu” par les autres protagonistes de Dying Light 2. Ou semer le chaos comme le Joker (ndlr : c’est l’exemple choisi par Wccftech) en montant les factions les unes contre les autres.

La démo de l’E3 2019 montrait par exemple à la fin d’une mission deux possibilités : tuer un colonel décrit comme dictateur par vos compères ou se joindre à lui. Dans le premier cas, vous ouvrez ensuite les portes d’un barrage hydraulique qui dévoile alors une toute nouvelle région libérée des eaux. C’est le choix qu’avait montré Techland lors de la démonstration de l’E3. Dans l’interview réalisée par Wccftech Kornel Jaskula précise ainsi que si le joueur se range du côté du colonel, cette partie de la carte restera inondée mais quand même explorable. Elle proposera un level-design différent, certains personnages ou missions ne seront pas disponibles, etc.

L’équipe annonce ainsi que lors de votre première partie, vous ne verrez que 50 % du jeu, ce qui avait déjà été énoncé dans une précédente interview. Restons tout de même sur nos gardes, car pour le moment ce ne sont que de belles promesses.

Quelques autres informations en vrac :

  • La carte est quatre fois plus grande que celle de Dying Light premier du nom, DLC inclus. Elle se compose de sept régions dont certaines moins urbaines que les autres.
  • Les développeurs pensent à inclure le ray tracing mais ne sont pas particulièrement convaincus par le DLSS
  • C’est Olivier Deriviere (Vampyr, ASC Black Flag, A Plague Tale) qui s’occupera de la musique.

Dying Light 2 est prévu pour la première moitié de 2020 sur PC, Xbox One et PS4.

7 Commentaires


  1. intéressant, j’ai commencé le premier il y a quelques jours et c’est plutôt pas mal mais si on voit les bases de dead island, à voir comment sera le 2 !

  2. ça à vraiment l’air cool…Rien que le système de Matrice de choix…..j’attends de voir

  3. j’avais bien aimé “parkourir” cette belle ville d’Harran avec ses habitants si accueillants !
    D’ailleurs va falloir que je lance the following qui dort sur un SSD qui est parait il très bien comme DLC du premier.

    patience donc !

  4. Quelle erreur de ne pas avoir encore fait The Following, pour une fois qu’un DLC est meilleur que le jeu de base (qui est pourtant déjà très bon, alors imagine le niveau du DLC …)

  5. Si tu joues à Dying Light pour le parkour, tu vas de te faire bien chier sur le DLC. Á part pour jouer à la voiture, c’est nul.

Connectez-vous pour laisser un commentaire