À l’origine une simple mise à jour à l’occasion de Noël, Green Army Men est revenu sous forme d’un véritable DLC il y a quelques jours. Une sorte de croisement entre Rising Storm 2: Vietnam, Army Men et le plus récent Hypercharge: Unboxed. Derrière ce qui pourrait paraître comme une simple blague sans intérêt se cache un véritable jeu à part entière avec un level design très fun, original et bourré d’humour qui devrait faire remonter vos souvenirs d’enfance dans le jardin de papi et mamie.

Green Army Men ne transpose pas directement le gameplay de Rising Storm 2 : il y a quelques différences majeures, comme le time-to-kill (TTK) plus élevé ou l’absence de dégâts de chute. C’est la seule critique que j’aurais à faire, je trouve le TTK un poil trop long puisqu’il faut par exemple deux balles dans la tête pour éliminer un adversaire avec le fusil du fantassin de base. Cela peut être assez frustrant, mais permet de laisser aussi place au skill. Vous pouvez enchaîner quelques adversaires assez facilement si vous visez la tête. Au contraire, l’absence de dégâts de chute permet des situations assez drôles où les hélicoptères, en stationnaire le plus haut possible, servent de point de réapparition mobile, permettant une pluie continue de soldats en plastique sur la carte. Cela peut paraître absurde et à l’encontre de l’équilibrage d’un jeu multijoueur, mais Green Army Men est fait pour s’amuser. Oubliez la compétition et profitez des situations cocasses tout en observant votre compagnon fondre à l’approche d’un lance-flammes (en réalité il ne fond pas vraiment, dommage).

Une petite balade au pied du sapin ou dans un village de noël ?

Si la première itération à l’occasion des fêtes de fin d’année n’offrait qu’une seule carte dans un salon aux couleurs de Noël, avec sa cheminée, son sapin et ses cadeaux fraîchement déballés à côté de la dinde encore tiède, cette fois, trois nouvelles cartes viennent s’ajouter. Toutes réussies, drôles et donnant cette impression de se retrouver dans Toy Story, elles vous permettront de voyager au bord de mer avec ses châteaux de sable, dans un jardin qui oscille entre terrain de jeu et décharge publique, et enfin à l’anniversaire de votre copain Kévin dans la piscine de ses parents. Mention spéciale pour cette dernière : au début, je croyais qu’il n’était pas possible d’aller dans l’eau, alors qu’en fait plusieurs points de capture s’y situent. Quand on est fait de plastique, l’oxygène n’est plus si important. Le gameplay est d’ailleurs un peu différent puisque l’on saute plus haut et plus loin, avec l’impression de flotter et on a des feelings de Shattered Horizon lors des déplacements sous l’eau.

Le level design de la piscine est vraiment une réussite.

Ce DLC est bourré de bonnes idées et l’on se sent tout petit dans ses cartes immenses. On se surprend à s’émerveiller et s’amuser lorsqu’on attaque un point de contrôle qui n’est autre qu’une maison de poupée, quand on progresse sur l’assaut du sapin de Noël à couvert d’un petit train électrique, quand on se balade dans les tunnels d’une taupe pour surprendre l’adversaire ou quand on utilise un sac de sable en Lego pour se protéger.

À l’assaut d’une maison de poupée ou canardant ses adversaires depuis une bouée.

Les armées sont symétriques : que vous soyez vert ou bleu, vous avez le même équipement. Aucune discrimination chez les jouets. On retrouve les mêmes classes que Rising Storm: 2, un système d’escouade et la possibilité de demander des bombardements. Malgré parfois quelques soucis de hitboxes, tout l’équipement est fun à utiliser, on est loin du spray & pray et vous vous surprendez souvent à utiliser votre arme en semi-automatique pour dégommer le soldat qui campe entre une fourchette et une boîte de conserve.

Il vous faudra débourser 16,99€ pour avoir accès à d’autres classes que le rifleman

Green Army Men est très fun, ce fut une excellente surprise d’aller jouer au petit soldat. Si vous possédez Rising Storm 2: Vietnam, vous pouvez accéder gratuitement au DLC mais serez limité à la classe de fusilier. C’est suffisant, mais au bout d’un moment l’envie de brûler du plastique avec une gros lance-flammes ou une grenade au phosphore devient trop forte. Hélas, c’est là que le bât blesse. Vendu 16,99€, c’est trop cher pour ce que c’est, même si l’on peut saluer Antimatter Games et Tripwire de partager les revenus avec les moddeurs à l’origine de la chose, le prix est probablement trop élevé d’une dizaine d’euros.

À moins d’être un gros joueur de Rising Storm, difficile d’imaginer claquer autant. De plus, la séparation de la communauté amène parfois à des parties trop déséquilibrées si vous n’avez ni commander ni radioman dans votre équipe. Néanmoins, je vous encourage fortement à tester la chose qui promet plusieurs heures de découverte et d’amusement, même limité à un simple M16.

Green Army Men est disponible sur Steam. Il vous faut bien évidemment posséder Rising Storm 2: Vietnam pour jouir du DLC.

2 Commentaires


  1. Je viens de tester avec le weekend gratuit de RS2 Vietnam, c’est vrai que c’est bien rigolo.

Connectez-vous pour laisser un commentaire