[E3] The Outer Worlds se dévoile

1

A travers une vidéo de gameplay commentée par Leonard Boyarsky, game director chez Obsidian, on en apprend beaucoup plus sur The Outer Worlds .

D’abord, un petit point scénario : votre personnage était dans un vaisseau en partance pour les colonies des confins du cosmos, dominées d’une poigne anarchique par des corporations d’intérêts privés. Malheureusement les choses se sont mal passées et vous n’avez jamais dégelés. Un officier scientifique finit néanmoins par vous sortir de glace 70 ans plus tard afin de vous demander de l’aider à sauver les autres colons, toujours dans leurs caissons. A partir de là, vous serez totalement libre de faire ce que vous voudrez.

En termes de gameplay on voit des bagarres soporifiques et sans punch, ainsi que de l’infiltration peu convaincante où le protagoniste se contente d’être vaguement accroupi avec un couteau. La végétation alien n’est pas très dépaysante et abrite des bâtiments sans âme dans lesquels se cachent des méchants génériques. Il sera possible de pimenter un peu les combats avec des capacités comme le ralentissement du temps ou l’affichage des points faibles de vos ennemis (si on peut appeler ça pimenter…). Le système de dialogue est un système de réponse à choix multiple, directement inspiré de celui de New Vegas.

En écoutant les commentaires on apprend qu’il y aura quatre environnements répartis à travers un gros open world complété par quelques zones annexes plus restreintes (planètes terraformées, astéroïde, station spatiale). On nous promet également des compagnons aux opinions bien tranchées et qui peuvent contribuer à l’histoire principale.

Leonard insiste sur le fait que Outer Worlds est avant tout un jeu de rôle que l’on peut jouer comme on veut. Il prend l’exemple du fait qu’il est possible de faire tout le jeu en tuant 100% des gens qu’on rencontre, ou qu’on peut dire merde à l’officier scientifique qui nous sort de glace dès le début du jeu, mais qu’il faudra en assumer les conséquences. L’objectif étant que le joueur joue son personnage comme il le désire et que le jeu réagisse à ses actions.

Enfin, je pense qu’on peut tous s’accorder pour dire que ce n’est quand même visuellement pas très sexy.

1 COMMENTAIRE


  1. C’est visuellement violent , surtout les visages des personnages .

    L’idée d’être totalement libre et d’avoir un monde qui réagit a notre comportement c’est excellent , mais la réalisation ( graphisme , DA, , mouvements , …) n’as pas l’air de suivre du tout , et ça va poser un problème .

Connectez-vous pour laisser un commentaire