Voici donc la suite de notre chronique consacrée aux pires périphériques pour joueurs. La dernière fois, 3 accessoires étaient à l’honneur : Gaming Sleeve, Tilted et Lexip. Aujourd’hui, on repart faire un tour du côté de Kickstarter, mais pas que.

Keypad Hunter : le ridicule ne tue pas 

    • Prix : 59$ pour le modèle de base, 69$ pour la version gaucher.
    • Page Kickstarter.
    • Le projet a été financé à hauteur de 28 839 $.

S’il y a bien une catégorie de personnes dont j’aime me moquer, c’est celle possédant les espèces de mini-claviers pour joueurs (1, 2), je trouve ça totalement ridicule et au même niveau qu’un pad pour jouer à un FPS. Alors avec le Keypad Hunter, me voilà servi. Il s’agit d’une sorte de clavier mécanique rond qui embarque 12 touches. N’imaginez pas jouer à Arma 3 ou Squad avec ce genre de truc, et d’ailleurs que c’est moche ! Il y a même un système de vibration en feedback pour confirmer que vous avez appuyé sur la touche. Si vous avez ça sur votre bureau, ne vous étonnez pas que votre K/D soit faible et que vous soyez encore vierge. Heureusement, le ridicule ne tue pas.

NAOS QG : la souris intelligente

    • Prix : 69,99€.
    • Page Kickstarter.
    • Le projet a été financé à hauteur de 107 125 $.

La première souris intelligente qui enregistre vos données physiologiques : rythme cardiaque et conductance cutanée. Bref, elle mesure votre stress/excitation au cours d’une partie sur votre FPS préféré. Bien évidemment, il est possible de partager ces données sur les réseaux sociaux, une donnée supplémentaire pour le e-penis. Les joueurs capables de maintenir une faible fréquence cardiaque dans le dernier cercle sur PUBG ou lors d’un clutch sur Counter-Strike sont-ils meilleurs ? C’est aussi un merveilleux outil si vous souffrez d’hypertension et que vous devez éviter les situations stressantes.

eSmartr : l’homéopathie du gaming

Dans le genre arnaque, l’eSmartr est sur le podium. C’est une espèce de chaussette pour avant-bras qui promet d’améliorer vos performances grâce à la Cognitive Boost Technology. Ses ambitions : booster votre mémoire et l’encodage des informations sensorielles et donc décupler vos sens pour faire de vous le Spiderman du jeu vidéo. Quelle est la caution scientifique derrière un tel produit ? Le “docteur” Joseph Baldino, un chiropracteur. Bref, un charlatan. Rassurez-vous, l’eSmartr est aussi validé pas une étude scientifique non publiée dans un journal scientifique et réalisée par le Dr. Robert W. Thatcher. Sinon, l’entreprise a été fondée par Galen et Yasmeen Dhaliwal qui sont aussi à l’origine d’une autre boite, VoxxLife, qui vend le même délire mais pour les pieds. Évidemment, on retrouve la même caution scientifique.

8 Commentaires


  1. Pour l’avis des périphériques de gamer, je ne fais confiance qu’au célèbre proctologue Dr Loser.

  2. Et bah moi j’ai un clavier à une main et même qu’en plus je joue à Squad aveceuh! (Véridique ! :D)

  3. à quand la souris qui permet au FPS de se jouer tout seuls ?

    “Toi aussi achète cette souris à 139€ et aligne les kill sans besoin d’être un progamer. Pendant chaque frag, tu peux bien entendu pratiquer une autre activité rigolote comme remplir ta déclaration d’impôts”

  4. J’ai un Belkin Nostromo depuis 2005 qui est aussi confortable qu’utile pour moi, par contre ce Keypad Hunter semble réinventer la roue avec une ergonomie bien pourrie et trop peu de touches. Cela dit je ne comprends pas que tu compares ca a un pad pour jouer au fps, le pad pénalise alors que mon dinosaure Belkin me fais gagner un peu de temps notamment sur les changements d’armes bindé sur le champi. Apres, pour moi c’est ni beau ni moche, juste utilitaire.

  5. Super série d’articles, on se dit que ces périphériques sont les pires possibles, et en voyant l’article suivant on si dit que finalement, non, y’avait pire

Connectez-vous pour laisser un commentaire