Delta G est un jeu que nous avons pu vous présenter il y a peu et qui sort le 30 mai sur PC via Steam. Le jeu, un FPS en arène proposant pour l’instant uniquement du deathmatch classique, est tourné autour d’un concept : le changement de gravité. Cet élément de gameplay s’avère fun et assez bien géré. En effet, une pression sur la touche shift accompagné d’un mouvement de souris permet d’intuitivement sélectionner dans quelle direction “retourner” la gravité. Cette mécanique, couplée au double saut et au grappin, amène à des courses-poursuites assez fun où votre maîtrise des déplacements et de l’environnement seront nécessaires pour prendre l’avantage sur vos adversaires.

Cependant, en y jouant une trentaine de minutes, on s’aperçoit vite qu’à part les déplacements, il n’y a pas grand-chose. Sur les quatre maps, une seule vaut le détour. Côté armes, le feeling n’est pas vraiment au rendez-vous : sound design aux abonnés absents, animations manquantes et effets visuels hasardeux qui rendent le tout peu lisible. On regrette aussi l’impossibilité de choisir la partie dans laquelle jouer ou de pouvoir inviter des amis. Saluons en revanche la présence d’un mode « LAN » qui vous permettra de jouer si les serveurs ferment.

Si son statut d’Alpha nous fait passer sur beaucoup de défauts (clipping, absence de musique dans le menu, impossibilité d’accéder aux paramètres depuis l’écran d’accueil…), l’annonce du développeur sur la page d’early access parait osée :”Nous planifions d’ajouter plus de modes de jeux, mais surtout de perfectionner l’existant. Nous sommes aussi ouverts à de nouvelles idées, donc les nouvelles fonctionnalités pourraient être celles que vous nous proposez !”. Et il faudra à ce jeu bien plus qu’un coup de polish pour valoir son prix.

Car oui, Delta G va être payant lors de sa sortie en accès anticipé : il sera vendu au prix de deux Kebabs (9.99€, 8.99€ pendant l’offre de lancement). Honnêtement, on regrette qu’il ne soit pas vendu en pack de 4 pour le même prix. Car c’est pour moi dans ce cas qu’il prendrait tout son sens ; en LAN avec des potes entre deux parties d’autre chose.

 

1 COMMENTAIRE


Connectez-vous pour laisser un commentaire