Le CK530 est un clavier mécanique milieu de gamme de chez Cooler Master faisant partie de la famille TKL (TenKeyLess). Cela signifie qu’il n’embarque pas de clavier numérique, permettant un gain de place par sa taille réduite, mais entraînant la perte d’un outil indispensable pour la bureautique. Le CK530 est donc idéal pour les joueurs aux petits bureaux qui ne pratiquent pas Excel intensément. Le TKL est une question de goût et de pratique, et sachez qu’une version “normale”, aux mêmes caractéristiques, existe sous la référence CK550.

J’ai principalement utilisé le CK530 mais sachez que les deux claviers sont strictement identiques, la seule différence étant la présence ou non du clavier numérique. Cette review est donc valable pour le CK530 et le CK550. Merci à Cooler Master pour le prêt du matériel.

Caractéristiques

Parlons chiffres, le CK530 est petit avec une dimension de 38 x 13,5 cm pour un poids de 749 grammes contre 46 x 13,5 cm et 850g pour le CK550. En fonction de la référence, ils peuvent embarquer des switchs red, blue ou brown. Évidemment, cela se répercutera sur le prix. De mon côté, j’ai eu l’occasion de tester une version avec des switchs red, donc un peu plus bruyante. Si l’on mesure la nuisance sonore à 15 cm, le clavier émet 44,8 dB en moyenne pour une frappe normale sur du traitement de texte. Comme à l’habitude, je vous propose un enregistrement à la même distance avec un microphone Bird UM-1 :

À l’usage

Après environ 2 semaines d’utilisation, le plus gros travail psycho-moteur a été de se faire à la perte du pavé numérique. Le TKL n’est pas adapté à mon utilisation bureautique, et le pavé numérique me manque beaucoup. Ce n’est pas un défaut, c’est subjectif et de toute manière, une version normale classique existe. Mais sachez qu’il faut un petit temps d’adaptation. Le seul bon côté a été de libérer un peu d’espace côté souris, pratique pour mes 360° sur Mordhau. Sinon, la frappe reste agréable et je n’ai eu aucun souci de ghosting pendant mes séances de jeu. Pour un clavier milieu de gamme, la finition du CK530 est excellente avec un superbe aluminium brossé qui respire la qualité, assez rare dans ces prix. Côté fonctionnalités, il embarque quelques touches pour contrôler la luminosité, le volume, changer les macros ou la couleur du rétro-éclairage. Comme souvent, je ne les utilise que très peu voire pas du tout. Je préfère encore des touches dédiées supplémentaires telles qu’une combinaison FN + bidule, mais très difficiles à faire entrer sur un  clavier de cette taille. Seul bémol, j’ai l’impression que mes doigts marquent facilement le revêtement plastique des touches…

Éclairage et logiciel

Comment souvent, les claviers pour joueurs embarquent un véritable arc-en-ciel et c’est le cas du CK530. Plein de couleurs, d’effets et d’intensités que vous pouvez régler (ou désactiver) directement sur le clavier ou par le logiciel de Cooler Master, le Cooler Master Portal qui est à la fois le logiciel le plus austère que j’ai eu l’occasion de voir, mais aussi finalement le plus simple. Cela mériterait quand même un bon coup de polish du côté de la division software de Cooler Master. Bref, il fait le taff mais ça fait quand même un peu tâche avec la finition du clavier.

Conclusion

Le CK530 est un excellent clavier milieu de gamme, pour un tarif conseillé de seulement 59,95€. Le niveau de finition est très bon pour son prix et il propose même un éclairage RGB souvent réservé au clavier des plus hautes gammes. Une version non-TKL, le CK550, est disponible avec les mêmes qualités pour 10€ de plus, soit 69,95€. Malheureusement, pour ce tarif, le clavier est un peu bruyant et on peut regretter le logiciel maison un peu simpliste. Les deux claviers sont disponibles chez le plupart des revendeurs, on les trouve d’ailleurs un peu moins cher chez Amazon, respectivement à 53€ et 62€.

Les + :

  • Une excellente finition en aluminium
  • Un prix abordable
  • Deux versions disponibles (TKL ou non)

Les – :

  • Un logiciel austère

10 Commentaires


  1. Question : un clavier mécanique vous paraît-il indispensable pour jouer en FPS multi ? Si oui, pensez-vous que cela explique mon faible niveau sur les jeux sus-nommés ?

  2. >

    C’est du confort et du plaisir. Le switch bleu fait un boucan d’enfer mais c’est assez jouissif.

    Par contre, il manque une loi pour en interdire l’usage à ceux utilisant le voice detect.

  3. Pas plus que dans un clavier a membrane, c’est juste plus fragile aux liquides en général.

  4. Hum perso, je ne peux pas me passer de la partie numérique d’un clavier.
    J’ai un k55 rgb qui me suffit amplement et qui fait moins effet plastique ,je trouve (à moins que cela soit les photos qui font cet effet là)

  5. Il est plein de défauts, pas ergonomique, difficile de s’y adapter, le logiciel est merdique mais la finition est jolie: achetez-le

    Euh Nounours c’est plus un test c’est juste une pub, c’est plus crédible là.

  6. >

    Passons outre le fait que tu ne saches visiblement pas lire et/ou que tu transformes les arguments pour qu’ils aillent dans ton sens, je trouve exagéré d’accuser NoFrag de faire de la pub pour ces produits. Que l’on soit clair : si le hardware testé par NoFrag est bel et bien prêté par les entreprises, ils sont par la suite renvoyés. Comprends par-là que Nounoursss n’a pas gardé ce clavier, et avant lui le casque, etc. Il n’y a pas non plus la moindre contrepartie, NoFrag ne reçoit ni argent, ni matériel, ni quoi que ce soit de la part des entreprises en réalisant ces tests. Il s’agit de critiques réalisées en toute honnêteté par un joueur de FPS intéressé par le hardware, point barre. Tu as le droit de ne pas être d’accord avec ce qu’il dit (ces articles ont évidemment leur part de subjectivité), mais remettre en cause sa franchise ou son honnêteté, non.

  7. >

    Je trouve ces tests complètement useless (bon, si ça vous ramène de l’audience, tant mieux) mais tu racontes effectivement n’importe quoi.

    Logiciel >
    Adaptation :
    >

  8. j’ai le CK550 depuis peu (2 mois) et j’en suis très content, j’avais toujours eu des claviers bas de gammes et que ce soit esthétiquement ou au niveau confort c’est le jour et la nuit.
    Le logiciel m’a plu moi, surtout que les réglages reste enregistré dans le clavier et donc on utilise le logiciel juste pour personnaliser plus simplement le clavier et ensuite on le ferme définitivement (contrairement a une souris que j’avais ou le logiciel devais resté constamment ouvert).
    Aussi il est beaucoup plus simple a nettoyer que tout les claviers que j’ai eu jusqu’à présent (les miette glissent facilement entre les touches et sur l’alu brossé).
    En clair bon/rapport qualité prix. (je n’ai jamais testé de haut de gamme [à part chez des amis] donc j’aurais peut être eu un autre sentiment si j’avais tester des claviers à 100€ ou plus)

Connectez-vous pour laisser un commentaire