RAGE 2, issu de la collaboration entre id Software et Avalanche Studios (pour le meilleur et pour le pire), est disponible depuis le 14 mai ; le meilleur venant probablement du côté américain, et le pire des suédois. C’est un jeu assez bizarre, dont l’expérience est une véritable montagne russe : on s’emmerde, avant de s’éclater à nouveau. Vous l’avez compris, lorsque RAGE 2 sort du côté FPS pour s’aventurer dans l’open world, ce n’est pas terrible. On en sort avec un goût amer, le titre n’est ni bon ni mauvais, et est une sorte de croisement entre Doom, Just Cause et Mad Max. Si le jeu a su prendre les qualités du côté du tueur de démons, il a probablement pris les pires aspects des anciens mondes ouverts d’Avalanche.  

Des combats organiques et jouissifs… dans un monde vide

C’est la principale qualité de Rage 2. Les combats sont très bons. Les possibilités de mouvements et les armes associées aux capacités rendent l’ensemble très dynamique, agréable et intéressant. Avec un peu de pratique, les possibilités de combos et d’enchaînements rendent les affrontements face à plusieurs adversaires très fluides. Ce système, fortement inspiré par le dernier Doom, est cependant assez original pour se démarquer et offrir une très bonne expérience. Et voilà. C’est la seule chose intéressante qu’arrive à proposer le couple id Software et Avalanche Studios. Le reste du jeu est rapidement oubliable. Un open-world minable, vide et monotone avec ses avant-postes, stations-services ou cavernes de mutants à explorer/détruire pour gagner de l’argent, ouvrir des caisses et des coffres. Un grind sans fin pour améliorer son armement, ses compétences ou ses véhicules. D’ailleurs, un mot sur la conduite abominable à la physique bizarroïde, très lourde, qui me fait fortement penser à celle de Ghost Recon Wildlands. C’est rigolo 5 minutes, puis l’on préféra rapidement les (trop rares) possibilités de voyage rapide. Il y a bien quelques convois façon Mad Max ou courses de temps en temps, mais c’est répétitif et ennuyeux.

Un univers dépouillé, dépeuplé et vain

Vous pouvez vous balader et espérer tomber sur une surprise, une quête annexe ou je ne sais quoi : ce ne sera pas le cas. On ne croise personne, si ce n’est une voiture ou un marchand de temps en temps, ou encore quelques mutants autour d’un feu de camp. En dehors des points d’intérêt indiqués sur la carte, RAGE 2 n’offre aucune originalité. Ne pensez pas que les villes soient plus intéressantes ; j’avais l’impression de jouer à Fallout 4 lorsque je suis arrivé dans la première grosse ville du jeu. On y trouve quelques marchands et une poignée de dialogues scriptés. Il y a bien un combat de clochards ou un type qui jongle dans un coin pour donner un peu de vie, mais c’est tout. Tout est copié/collé des personnages aux points d’intérêt. C’est sans âme, terriblement générique et décevant.

Une agression visuelle permanente

Les agressions visuelles et sonores permanentes coupant la progression et les combats tranchent radicalement dans ce monde ouvert terne et insipide. Il y a un toujours un écran rose fluo pour vous sauter à la gorge et vous signifier que vous avez gagné un niveau ou un point à dépenser quelque part. D’ailleurs, l’interface utilisateur pour la gestion des points de compétences est franchement mal foutue. C’est brouillon. Parfois, on se croirait dans un jeu Ubisoft. C’est peut-être un ressenti personnel, mais ce genre de choses me sort totalement de mon expérience et j’avais la tête comme une pastèque après quelques heures de jeu. Pourtant, RAGE 2 n’est pas désagréable visuellement, certaines scènes méritent une photo et l’ambiance est parfois réussie.

Une histoire… courte et peu intéressante

Je vais être honnête, je n’ai pas suivi grand-chose de l’histoire, des dialogues et des personnages. Ma seule envie était de défoncer du mutant. On peut regretter la durée de vie (comptez une dizaine d’heures) pour en venir à bout avec une facilité déconcertante en mode hardcore. Je vous conseille donc de vivre l’aventure dans le niveau de difficulté le plus élevé pour un minimum de challenge. Vous n’avez même pas besoin de débloquer l’ensemble des armes/pouvoirs pour terminer le jeu. Les missions s’enchaînent et se ressemblent, sans grand intérêt : récupérer un truc par-ci, ou tuer un truc par-là. Même les bases que l’on a l’occasion de visiter pour rentrer dans une expérience un peu plus linéaire se ressemblent tristement sans effort sur le level design.

Pour finir, un dernier mot sur le BFG9000, arme emblématique de DOOM mais actuellement limité aux éditions deluxe et premium de RAGE 2. C’est minable de mettre un élément de gameplay derrière un paywall et cela mérite d’être à nouveau pointé du doigt.

Ni bon, ni mauvais mais sans âme

Des combats organiques et jouissifs dans un monde dépouillé, dépeuplé et vain. Ce n’est pas l’histoire et sa courte durée qui marquera les esprits. Rage 2, un jeu fortement oubliable et complètement raté au-delà des combats.

Patientez donc un peu, il devrait rapidement passer à -50 %. Un peu comme un open-world Ubisoft, finalement.

16 Commentaires


  1. Ahh vlà qui est décevant mais merci du test honnête, en même temps je trouvais ça “trop beau pour être vrai” toutes leur promesses puis j’en ai assez vue dans ma vie de la bullshit en trailer et montage pour savoir que la réalité diffère toujours énormément. J’ai hâte que cette mode au “Open World” finit un jour et qu’ils comprennent enfin que qualité avant quantité car c’est impossible quand tu as une map de 200Km² de rendre chaque Km de celle-ci, rempli de détail et super intéressant. En même temps ce serait décevant s’ils bossaient comme des fous “$$$” à le faire mais que comme c’est la nature d’un open world de choisir où l’on va… la plupart des joueurs ne verraient jamais une grosse partie de tout ce boulot qui serait du grand gaspillage au final.

    Les portions véhicules étaient le points faible de Rage 1 ainsi que sa duré de vie, on voit qu’ils n’ont pas appris finalement de leur erreurs.

  2. Pourtant cette licence a un potentiel de dingue.

    On peut peut-être se rassurer en se disant que derrière cette collaboration, il y a eu un transfert de technologies venant de certains aspects permettant d’aborder un open-world qui sera utile à Id pour la suite.

    Faut voir le positif dans le négatif les gars.

    Vivement le 3 sous Id Engine avec une équipe à la hauteur de la tâche.

    Quake Champions puis maintenant Rage 2, je vais pas tarder à aller consulter un psy moi.

  3. Vu la gueule de l’open world, Id peut l’abandonner tout de suite qu’ils s’en porteront pas plus mal à mon avis…

    Rage 2 aurait été linéaire et fermé comme Doom que ça aurait été 100 fois plus passionnant, en l’état c’est tout juste passable parce que les séances de tirs sont clairement sympa mais le reste plombe le jeu.

  4. Complètement d’accord avec le test. J’ai revu à la baisse mes impressions plutôt positives sur le jeu après avoir continué d’y jouer quelques heures.

    Seule la partie gunplay est intéressante, et encore : tous les combats ne sont pas non plus palpitants, je pense aux “combats” contre les sentinelles qui consistent à tirer sur un point fixe pendant 2 ou 3 minutes tout en se mettant à couvert quand il le faut. Parfois on croise un ennemi plus fort que la moyenne ou une espèce de mini boss, mais là encore c’est tellement facile que mourir est un exploit même en difficulté maxi. Je joue en cauchemar et il n’y a quasiment aucun challenge même durant les phases en intérieurs. La faute à des ennemis peu réactifs et agressifs, tandis que nos pouvoirs nous permettent de tout défoncer sur le passage.

    Le monde ouvert est pour l’instant moins bien réussi que celui de Mad Max. Moins détaillé, paradoxalement moins vivant et beaucoup plus chiant à parcourir car la zone est balisée par des chemins qu’il est indispensable de suivre. Parfois ça s’élargit un peu mais on est loin des étendues désertiques mortelles de Mad Max.

    J’ai même l’impression que le Rage 2 est moins beau que ce dernier, regardez ces screenshots de Mad Max : https://imgur.com/gallery/4LjN6

    Même le loot est pénible : les caisses de bois sont trop petites pour être facilement cassées par un coup de crosse. Une fois sur deux je rate une caisse qui est juste sous mon nez. Je continue d’y jouer pour l’instant mais c’est très clairement décevant comme jeu.

  5. >
    Tous ont été pris avec le mode photo du jeu et une exposition fortement augmentée. Mad Max en vrai était très réussi artistiquement mais dégueulasse techniquement pour un jeu de 2015 (normal, il utilisait le vieux moteur de theHunter et Just Cause 2 et devait sortir sur PS3 et Xbox 360 à la base).

    Tout à fond in-game, ça donnait ça :
    https://abload.de/img/234140_2015-10-03_000wnky6.jpg
    https://abload.de/img/234140_2015-10-06_000s6kj9.jpg
    https://abload.de/img/234140_2015-10-07_0008ek9q.jpg

  6. Rage était bien. Mais là ça ressemble plus à un Far cry dans la façon de présenter les choses. Bizarre…

  7. assez d’accord avec le test.
    la seule chose que je retiens en vraiment bien c’est les gunfight,les déplacement.
    c’est pas compliqué je me croyais dans Doom 2016(surtout avec le double saut).

  8. Ce qui me fait chier ce sont ces fenêtres qui s’ouvrent et qui tuent l’immersion …quand tu as vidé un spot, quand tu augmentes la “répute” ,quand tu ouvres un de leurs coffres de m*** … alors que les combats putain jouissifs de ouf et assez dynamiques.

    Et après ,tu prends ton véhicule et tu vas au prochain spot etc…alors que, perso, les environnements sont plutôt sympas et au final un peu variés.
    Moi , le son fait son taff pour l’ambiance mais les ziks trop discrètes hormis in the battle

  9. Ce qui est déplorable c’est que la conduite n’a rien à voir avec celle de Mad Max, qui était elle très plaisante et réussie. Et pareil la grande carte de Mad Max poussait à l’exploration et était agréable à parcourir.
    Comment expliquer que tous les bons points de Mad Max ont disparu ? les devs/designers responsables ont changé d’employeur ?

  10. Je sors d’une séquence de nettoyage de campement de bandit absolument jouissive. J’ai quelques pouvoirs, quelques armes et je commence à bien prendre en main tout ça et diantre, et même si les ennemis sont toujours aussi peu mobiles ça donne quand même de sacrés chorégraphies dans les combats. C’est vraiment dommage de voir que le jeu ne fonctionne pas au global, les combats ont vraiment du potentiel, les armes sont agréables à utiliser, les pouvoirs également… Raaah, quel gâchis !

  11. Les combats donnent envie mais rien que les messages qui coupent ta progression tout le temps c’est juste affreux.

  12. pour ma part, je trouve le jeux trés bon !
    des gunfight péchus, la progression du personnage et des armes est bien gérée.
    … si vous avez aimé Rage 1, vous aimerez Rage 2 !
    le choix artistique me plait aussi … bref, suis conquis par ce jeux !!

    coté optimisation, ça tourne niquel en Ultra avec une simple RX570 (+i5) … achetée pour l’occasion !

  13. J’ai aimé rage 1 j’ai pas tenu 1 h sur le 2. Et encore heureux que ça tourne bien vu la laideur du jeu.

  14. Le nord de la carte est assez massivement inexploité. Les quêtes n’y mènent jamais. Il manque clairement un fast travel au nord est pour pouvoir écumer cette région en passant régulièrement aux magasins. Il y a un circuit de course de voitures au nord mais aucun moyen d’y lancer une course.

    En terme de mécaniques, je pense qu’il y a tout ce qu’il faut pour faire un bon jeu. En terme de contenu, il y a clairement un souci et vu la gueule de la carte, j’ai l’impression qu’ils étaient partis pour en avoir plus mais ont décidé de sortir le jeu sans finir tout ça.

    Concrètement, il faudrait au bas mot 3X plus de quêtes, des quêtes qui mènent un peu partout sur la carte, notamment des quêtes d’attaque de convoi qui mettent un skill test sur le développement de la voiture.
    Il faudrait également plus d’événements aléatoires (on ne se sent pas franchement tenu de chasser les météorites), il faudrait typer plus fortement les ennemis de façon à encourager le développement de plus d’armes différentes et un peu de clarification dans l’interface (par exemple des % d’aptis débloquées dans tous les menus et un endroit où voir les boosts de médecine qu’on s’est fait : je ne les ai trouvés indiqués nulle part).
    Je pense également qu’il manque une mécanique pour faire apparaitre les arches sur la carte : j’ai vaincu le boss final alors qu’il me manquait 3 pouvoirs et 2 armes (+ le BFG : je ne paye pas les terroristes).

    J’ai tout de même l’impression que ce jeu est un beau gâchis dans la mesure où le gameplay central est très bon mais toute la finition est à la ramasse.

    @Nico : perso, je n’ouvre pas les caisses en bois à coup de crosse : je leur dash dedans.

  15. Le dash ça les casse pas toutes, des fois ça les envoie voler dans l’décor. Je tire dedans perso.

Connectez-vous pour laisser un commentaire